background preloader

Système d'information

Facebook Twitter

DSI : trois étapes pour s’imposer dans l’entreprise numérique. 1.

DSI : trois étapes pour s’imposer dans l’entreprise numérique

Installer le numérique dans le périmètre traditionnel de la DSI À l'évidence, la DSI est la mieux placée pour s'imposer dans la numérisation de son périmètre traditionnel : le système d'information interne, destiné aux employés. "Le système d'information interne doit se transformer pour suivre l'évolution du salarié, qui devient un individu numérique", explique Hugues Meili, PDG de Niji. Dans l'entreprise, il veut retrouver le même type d'outils que dans sa vie privée. Cela se traduit par le BYOD, les réseaux sociaux d'entreprise et la mobilité. Le système d'information numérique est en outre de plus en plus lié aux communications, qui restent souvent éclatées entre les équipes infrastructures, réseaux et desktop. 2.

Deuxième challenge : accompagner la transformation de la relation avec le client – entreprise ou consommateur – sous l'impulsion du numérique. 3. Peu de nouveaux profils mais un changement d'attitude nécessaire. Contre l'illettrisme numérique en entreprise. Contre l'illettrisme numérique en entreprise Louis Becq Dans une entreprise telle qu'un opérateur de télécommunications, on ne parle pas d'informatique mais de système d'information, de SI, en épelant les lettres : S, I, et en les accolant bien souvent à un qualificatif négatif : le SI coûte trop cher, le SI est trop lent, le SI ne répond pas aux besoins, le SI ne marche pas !

Contre l'illettrisme numérique en entreprise

Que l'ordinateur d'un salarié ne s'allume pas, qu'une imprimante n'imprime pas ou qu'une commande ne soit pas traitée dans les temps, qu'un client se plaigne d'une facture adressée à tort, c'est toujours la faute au SI. Et si... Et si le SI n'était, en fait, qu'un sigle masquant la complète incompréhension entre les 5 % des salariés de l'opérateur dont l'informatique est le métier et les 95 % autres qui l'utilisent au quotidien ? Les systèmes d'information servent plus à mettre en relation qu'à stocker des données.

Knowledge management Interview avec Aurélie Dudézert, auteur du livre "Knowledge Management 2.0" L'Atelier : Dans votre titre, vous accolez le terme 2.0 à Knowledge Management.

Les systèmes d'information servent plus à mettre en relation qu'à stocker des données

En quoi celui-ci diffère-t-il avec le Knowledge Managementclassique? Aurélie Dudézert : Disons qu'auparavant le Knowledge Management était beaucoup plus local. C'est-à-dire que la gestion et la transmission de l'information en entreprise se faisait au sein des services eux-mêmes via des systèmes d'information qui hébergeaient cette dernière. Sont-ce l'arrivée de ces nouvelles technologies et l'apparition des digital natives qui ont permis cette évolution? Sans doute cette évolution n'aurait-elle pas pu prendre cette ampleur sans l'arrivée des Digital Natives et l'apparition des nouveaux outils sociaux. Cette combinaison de facteurs rend-t-elle les entreprises plus rapides à mettre en place ces nouveaux outils? Eh bien, paradoxalement, pas forcément.

SI : de quoi parle-t-on ? Alter Orga. Système d'information : de quoi parle-t-on ?

SI : de quoi parle-t-on ? Alter Orga

Le système d'information reste souvent une notion abstraite, sans représentation très précise pour la plupart des non-spécialistes, faute d'un minimum de formation sur ce thème. Ceci constitue pour les utilisateurs un frein au dialogue avec les responsables de systèmes d'information (DSI) et au développement harmonieux de solutions adaptées à leurs besoins et à ceux de l’entreprise. Quelle définition donner au système d'information ? A l'origine, il s'agit de désigner le système complexe qui traite les informations depuis leur naissance, jusqu'a leurs diverses utilisations au cours du temps par différents acteurs au sein d'une organisation. Le système d'information assure donc les processus de saisie ou de capture de l'information, de stockage, de transformation (tris, calculs, agrégations, synthèses...), de transmission et de restitution sous des formes nombreuses et variées, en fonction des usages qui en sont fait. · Chaque projet est différent.

Le système d’information.