background preloader

Compost

Facebook Twitter

Compostage de Surface : Avantages, Déchets à Composter. Voilà une idée bien étrange que de vouloir étaler ses déchets organiques dans le potager !

Compostage de Surface : Avantages, Déchets à Composter

Pourtant, à y regarder de plus près, le compostage de surface a bien des avantages, pour le jardin comme pour le jardinier ! Entre paillis et compost Comme le compost en tas, le compost de surface vise à entretenir ou améliorer la fertilité du sol par le recyclage des déchets organiques. Pourtant, le compost de surface n'est pas, à proprement parler, un compost ; il ne fait pas intervenir le même processus de dégradation des matières organiques que le compost en tas (fermentation avec hausse des températures).

La technique s'apparente davantage à celle du paillis. Pourquoi pratiquer le compostage de surface ? Plusieurs avantages se dégagent de cette technique. D'une part, elle exige moins de travail. Quels déchets peut-on composter en surface ? Et les déchets de cuisine ? Sous la paille Les déchets de cuisine ne sont pas particulièrement esthétiques, surtout lorsqu'ils sont en décomposition. Compostage (biologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Compostage (biologie)

Le compostage est une opération qui consiste à dégrader, dans des conditions contrôlées, des déchets organiques en présence de l'oxygène de l'air. Tous types de déchets organiques peuvent être compostés (plus ou moins bien) : déchets de cuisine, déchets de jardin, déchets de maison[2], mais aussi certains déchets de l'industrie, les boues d'épuration, des effluents d'élevage, des digestats de méthanisation. Plusieurs phases se succèdent dans un processus de compostage. Selon que les quantités de matière impliquées sont importantes ou non, l'évolution de la température du tas peut permettre de suivre l'évolution du compostage. Si le tas est de petite taille, la chaleur produite par les micro-organismes impliqués dans le compostage est facilement évacuée et la température varie peu[2]. Pendant la phase de dégradation, les composés les plus dégradables tels les sucres, les acides aminés libres et l'amidon sont d'abord consommés[3].

Construire un silo à compost. © Jean-Jacques Raynal Votre jardin regorge de matériaux bons à composter ?

Construire un silo à compost

Discret, facile d’utilisation, adoptez le silo à compost. Voici le modèle de celui utilisé dans les jardins de Terre vivante, en Isère. Le compostage des "déchets" du jardin n'est pas en soi quelque chose de compliqué. Un bon mélange des matériaux disponibles - tontes de gazon, restes de culture, feuilles mortes... -, un ou deux brassages, deux ou trois arrosages : en quelques mois, ces matériaux grossiers se transformeront en une matière première précieuse pour les plantes comme pour le sol. Le compostage en silo est bien adapté pour un jardin de taille moyenne - 400 ou 500 m2 -, comprenant un potager de 50 à 100 m2, une pelouse, des arbres....

A vos outils Voici le modèle d'un silo utilisé dans les jardins de Terre vivante. Sa conception, très simple, l'utilisation de matériaux peu onéreux, une manutention du compost facilitée. Le matériel nécessaire Mise en place de l'ossature ©Christian Galinet 1. 2. 1. 2. Variante. Fiche_de_fabrication_aire_de_compostage.pdf (Objet application/pdf) Auto construction d'un composteur de jardin.