background preloader

A toute vitesse

Facebook Twitter

Nu descendant un escalier n°2 de Marcel Duchamp. "Nu descendant un escalier" Marcel Duchamp (interview, 1963) Extrait du dossier pédagogique : Marcel Duchamp, 2014. Marcel Duchamp, La Mariée mise à nu par ses célibataires, même [Le Grand Verre], 1915-1923 / 1991-1992 Réplique réalisée par Ulf Linde, Henrik Samuelsson, John Stenborg, sous le contrôle d’Alexina Duchamp Huile, feuille de plomb, fil de plomb, poussière et vernis sur plaques de verre feuille d'aluminium, bois, acier, 321 x 204,3 x 111,7 cm Moderna Museet, Stockholm - Schwarz n°404 en préambule l.h.o.o.q. et la boîte-en-valise.

Extrait du dossier pédagogique : Marcel Duchamp, 2014

Course de chevaux, dite Le derby de 1821 à Epsom. Saisis dans un « galop volant », les chevaux de course, membres antérieurs et postérieurs tendus à l’horizontale, paraissent en lévitation entre ciel et terre.

Course de chevaux, dite Le derby de 1821 à Epsom

Le sujet du tableau de Géricault semble être le mouvement fugace. Si ce galop est physiquement impossible, comme la photographie le montrera quelques décennies plus tard, il permet à l’artiste de peindre la sensation d’un mouvement rapide, saisi dans l’instantané, synthèse entre deux moments distincts de la course de l’animal. Révélé par l’exposition populaire de son Radeau de la Méduse en 1820 à Londres, Géricault passe un long séjour en Angleterre en 1821.

Découvrant la lithographie et la peinture contemporaine anglaise dont il admire les libertés dans des genres encore considérés comme mineurs par le Salon parisien, il y peint notamment ce tableau pour le marchand de chevaux Adam Elmore qui le logeait lors de ses séjours dans la capitale anglaise. Peu importe car Géricault dépasse le sujet anecdotique du tableau. Site officiel du musée du Louvre. Le Derby d'Epsom. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Derby d'Epsom

Pluie, Vapeur et Vitesse Le Grand Chemin de fer de l'Ouest. Pluie, Vapeur et VitesseLe Grand Chemin de fer de l'Ouest Description[modifier | modifier le code] À droite d'un paysage brumeux, des champs cultivés et une ville lointaine, un train approche...

Pluie, Vapeur et Vitesse Le Grand Chemin de fer de l'Ouest

La locomotive noire, dont la masse incandescente à l'avant figure la chaudière poussée à son énergie maximum, émerge d'un rideau de pluie. La locomotive représentée était l'une des plus modernes de l'époque : la Firefly Class qui avait battu un record de vitesse en 1840 avec une vitesse de 80 km/h de vitesse moyenne. Le paysage est composé selon un schéma perspectif central, l'action se concentrant sur le train, l'arrière-plan s'organisant autour de lui. Contexte[modifier | modifier le code] Dans plusieurs de ses dernières toiles, J.M.W. Replay d'Art d'Art - « Pluie, Vapeur et Vitesse, le grand chemin de fer de l'Ouest », de JMW Turner. Pluie, vapeur et vitesse (Turner) par Pierre Oscar Lévy. Les mouvements dans la peinture - Le futurisme. Le futurisme, né en Italie en 1909, se caractérise par une recherche de l’expression picturale du mouvement.

Les mouvements dans la peinture - Le futurisme

S’inscrivant dans le prolongement du cubisme, on y voit parfois une certaine géométrisation des formes qui s’y apparente. Automobile in corsa. Quand la science inspire l'art : futurisme et chronophotographie. Contexte historique Le dynamisme de la vie moderne Pour les avant-gardes du début du XXe siècle, l’art se doit de représenter la société contemporaine. Afin de s’accorder au présent et de dépeindre la modernité, les artistes tentent alors d’inventer de nouveaux moyens artistiques qui transposent dans le langage plastique les caractéristiques de la civilisation industrielle. Les futuristes cherchent en particulier à exprimer le dynamisme de la vie moderne : ils considèrent le mouvement et la vitesse comme les phénomènes les plus significatifs du XXe siècle naissant. La décomposition du mouvement. Contexte historique La technique de la photographie offre aux scientifiques des possibilités nouvelles. A partir des années 1870, le Français Etienne-Jules Marey (1830-1904) et dans son sillage l’Américain Eadweard Muybridge (1830-1904) se servent d’instantanés photographiques pour décomposer le mouvement des êtres vivants.

En dissociant, en figeant, en analysant les poses successives de leurs modèles, les deux hommes peuvent capturer le détail des activités sportives ou des gestes de la vie courante. Par le biais de ces séquences rapprochées, ils obtiennent avec précision les images de ce qu’on ne peut percevoir à l’œil nu. Chronophotographie. Chronophotographie réalisée en 2006.

Chronophotographie

Ce principe, où le support de l’émulsion photosensible se déplace par rapport à l’objectif, ce qui autorise de le classer dans le pré-cinéma, faisait suite à un procédé plus lourd et encombrant d'analyse du mouvement par la méthode photographique, employé en 1878 par Muybridge, qui utilise plusieurs appareils et autant d'objectifs, puis par Louis Aimé Augustin Le Prince ou Albert Londe, basé sur la multiplication des chambres photographiques braquées sur le même sujet et se déclenchant successivement durant un temps très bref proche de la durée réelle du phénomène étudié.

Historique[modifier | modifier le code] Expositions - Vitesse pure et stabilité monochrome par Yves Klein et Tinguely - Yves Klein. Étienne-Jules Marey, le chasseur de temps.

Littérature