Un tiers des diplômés de l'année 2011 n'ont pas trouvé de travail Un tiers des diplômés de l'année 2011 n'ont pas trouvé de travail Près du tiers des jeunes diplômés en 2011 n'ont occupé aucun poste depuis la fin de leurs études, les plus chanceux acceptant des "emplois d'attente" faute de mieux, indique mardi l'Association pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes diplômés (AFIJ). Parmi ceux qui ont réussi à s'insérer dans les mois suivant l'obtention de leur diplôme, seuls 43 % avaient encore un emploi en avril 2012 selon une étude publiée mardi 29 mai. Pour 42 % d'entre eux, ils occupaient ce poste par le biais d'un contrat précaire (CDD ou intérim de moins de 6 mois). "L'entrée dans la vie active apparaît toujours longue", observe l'AFIJ, qui confirme "la persistance du caractère non linéaire des parcours d'insertion de la majorité des jeunes diplômés". D'après l'association, les jeunes alternent période d'activité et chômage et subissent les temps partiels ou les emplois alimentaires avant de décrocher un emploi stable.
Grèce : le "mouvement des patates" déclare la guerre à la vie chère Grèce : le "mouvement des patates" déclare la guerre à la vie chère Par Francetv info Mis à jour le , publié le Partager A Thessalonique, deuxième ville de Grèce, des centaines de personnes attendaient le camion chargé de sacs de pommes de terre, vendredi 2 mars.
Conjoncture : Comprendre la crise espagnole en 5 questions Chômage de masse, crise bancaire et immobilière, déficits publics mal contrôlés… l'Espagne est plongée dans une crise complexe. Peut-elle y faire face seule? L'Europe aurait-elle les moyens de l'aider si besoin ? Conjoncture : Comprendre la crise espagnole en 5 questions
Un mort dans la rue en début de semaine à Lorient, un décès par semaine à Paris et dans sa région. Les décès des sans-abri se multiplient en France. Et pourtant le plan grand froid n'est pas activé dans la plupart des régions, en raison de la douceur des températures. Reste que les appels au 115, le numéro du Samu social, affluent en cette période de l'année. Et selon les dernières estimations, près d'une personne sur deux à la recherche d'un hébergement d'urgence n'y a pas accès. Les ratés du plan "grand froid" Les ratés du plan "grand froid"
Les riches sont-ils méchants ? Marie Marvier Les riches sont-ils méchants ? Marie Marvier Au pays des nantis, Serge appartient à la catégorie « généreux ». Chef d’une entreprise florissante, il fait des dons réguliers à la recherche. Des dons importants qu’il effectue anonymement. Encore récemment, il a versé 300 000 euros pour financer une étude sur le baclofène, un nouveau médicament contre l’alcoolisme, alors que ni lui ni ses proches ne sont touchés par une quelconque addiction. « C’est un devoir moral, estime-t-il, et cela pourrait sauver des millions de gens. » Serge est-il pour autant un « riche » parfait ?
On nous répète que la crise que traverse actuellement l'eurozone est due à la dette. Comme je l'ai expliqué dans une chronique précédente, ce n'est pas vrai. Mais il est néanmoins légitime de s'inquiéter du poids et de la taille de l'État dans l'économie et de se demander comment faire pour circonscrire le périmètre de l'État et, sur le long terme, faire en sorte d'empêcher que certaines crises se reproduisent. Une solution que les libéraux n'envisagent pas assez et que pourtant ils devraient aimer est la suivante : mieux payer les fonctionnaires. Beaucoup mieux. Comment résoudre la crise, augmenter drastiquement le salaire des fonctionnaires Comment résoudre la crise, augmenter drastiquement le salaire des fonctionnaires
Vivement un printemps québécois Vivement un printemps québécois Quand je suis arrivée en politique, il y avait une histoire qui se racontait dans le milieu à Québec, une histoire qui m'avait fait beaucoup rire. C'était l'histoire de ce ministre qui rencontrait son sous-ministre pour la première fois et qui lui tenait un long discours sur la nécessité de toujours lui fournir les chiffres dont il avait besoin afin de servir ses concitoyens au meilleur de sa connaissance. Pour tester le sous-ministre, il lui demandait s'il était fort en chiffres et le mettait à l'épreuve immédiatement.
La sortie de crise «à l'islandaise» pourrait-elle sauver l'Europe?
C'est G. Stanley Hall qui aurait utilisé le terme adolescence au début du XXe siècle pour décrire la période qui sépare l'enfance de l'âge adulte. Depuis cette époque, l'âge du passage de l'adolescence à l'âge adulte n'a cessé de reculer. Et la crise économique actuelle aurait encore un peu plus retardé cette transition. Au cours des 30 dernières années, la quasi-totalité des éléments qui marquent l'arrivée à l'âge adulte sont apparus à un âge plus avancé, selon le National Institutes of Health américain. Par exemple, "une proportion plus élevée d'élèves achève ses études secondaires plus tardivement dans les années 1990 que dans les années 1960, et il y a maintenant plus d'étudiants qui s'inscrivent dans l'enseignement post-secondaire, repoussant l'âge moyen de fin d'études". La crise économique retarde l'entrée dans l'âge adulte La crise économique retarde l'entrée dans l'âge adulte
Bridget Kyoto partage les richesses

Conjoncture : Une troisième révolution industrielle est en vue

L'économiste américain Jeremy Rifkin présente ce mardi à Paris son dernier essai sur les mutations en cours de l'économie et les bases d'une croissance durable tout au long du XXIe siècle. Voici sa vision du futur. «Une troisième révolution industrielle doit prendre le relais de notre modèle actuel, à bout de souffle», assure l'économiste américain Jeremy Rifkin. Conjoncture : Une troisième révolution industrielle est en vue
Suicides, chômage, sans-abris : quand le peuple grec sombre dans le chaos Suicides, chômage, sans-abris : quand le peuple grec sombre dans le chaos Quand, en mai 2010, les sages de la Troïka (nom donné en Grèce aux représentants de la BCE, du FMI et de l'UE) imposent leur premier plan d'austérité, c'est dit-on aux Grecs, une purge sévère, nécessaire mais passagère. Malheureusement, par la suite, les mêmes sages constatent que la médecine est insuffisante, ils imposent un surcroît d'austérité en juillet 2011, en septembre, ils réclament des mesures complémentaires, et, en janvier 2012, encore d'autres... mais ils ne garantissent même plus le succès de l'opération ! L'austérité ? La diminution des dépenses publiques, par le gel puis la baisse (20%) des salaires, la suppression du 13e mois et des primes et, parallèlement, la baisse des retraites (et l'allongement immédiat du temps de cotisation).
Posez vos questions aux auteurs de L'oligarchie des incapables, Sophie Coignard et Romain Gubert : 1) En déposant votre question dans la partie Commentaires en bas de cet article 2) Sur le compte Twitter du Point 3) Sur la page Facebook du Point Les secrets inavouables de la caste
Les YesMen refont le monde 1/5
Ne vivons plus comme des esclaves - LYON VIDEOS ACTUALITES Métropole Lyonnaise ? La métropole Lyonnaise va-t-elle appauvrir (...) "Primevère" plutôt que gabegie Que de projets inutiles en France et autour de Lyon (...)
Chaque année, la Déclaration de Berne et Greenpeace établissent une liste du “meilleur du pire”. Les entreprises les plus irresponsables de l’année sont choisies, afin de les dénoncer ouvertement, en prévision du Forum économique mondial de Davos. Ces entreprises sont sélectionnées pour leurs mauvaises conditions de travail, pour leurs atteintes à l’environnement, pour leurs manque de transparence ou parce qu’elles n’assument pas leurs responsabilités sociales d’entreprise. Cette année deux prix seront remis le GLOBAL Award et le PEOPLE’s Award. Le premier sera décerné par un jury indépendant,alors que le second lauréat sera choisi par le vote des internautes du monde entier. Public Eye : trophées de la honte pour les entreprises
Introduction La reprise économique mondiale, permise par une injection colossale de dépenses publiques dans le circuit économique (des États-Unis à la Chine), est fragile mais réelle. Un seul … Dépliercontinent reste en retrait, l’Europe.

Manifeste d'économistes atterrés

"Changer d'économie ! Nos propositions pour 2012", par Les Economistes atterrés : changement de société Atterrés, oui, mais pas résignés ! Après le Manifeste des économistes atterrés (Les Liens qui libèrent, 2010), qui dénonçait les "fausses évidences" parasitant le débat public sur la crise économique, Changer d'économie ! avance de multiples propositions dans les domaines de la fiscalité, de la politique économique européenne, de la protection sociale et bien entendu de la finance et des banques.
Perspectives - Les indignes
Crise de la dette : la solution de Rocard, si Merkel n'existait pas