background preloader

PLANTES & PHILOSOPHIE

Facebook Twitter

Philobotanique

Oliviers mythiques de 1000 à 2000 ans… l'histoire sacrifiée. Le rapport de l’homme à l’arbre est complexe et riche.

Oliviers mythiques de 1000 à 2000 ans… l'histoire sacrifiée

Le lien est parfois intime, dans la culture et les croyances. Si le châtaignier arbre vivrier est de ceux là, l’olivier inspire plus d’admiration, de respect et d’interrogations. Dans la trilogie blé, vigne, olivier, la symbolique de la vigne, du vin, et son attache à la résurrection sont très fortes. Pas plus pourtant que la symbolique de l’olivier liée à la vie du Christ, notamment. Cette aura historique, religieuse et culturelle donne à cet arbre une dimension quasi mythique qui provoque à son égard un véritable engouement mais se transforme en dangereux business. 5 voyages fabuleux pour voir la flore la plus incroyable du monde. Pour qui a une sensibilité à la botanique, à l'écologie et à la nature en général, découvrir la végétation la plus insolite du monde c'est entrer dans des univers incroyables et déroutants, le plus souvent hors du temps également.

5 voyages fabuleux pour voir la flore la plus incroyable du monde

Les destinations que nous proposons ne sont pas arbitraires. Elles s'appuient sur des connaissances botaniques, géographiques et écologiques réelles. Mais, nécessairement, le choix reste subjectif. L'amateur de lichens, par exemple, n'y trouve ainsi pas son compte ! Cryptobotanique : plantes mangeuses d'hommes, monstres carnivores. Plantes carnivores, arbres mangeurs d’hommes et de bétail, lianes tueuses… De la dionée attrape mouche à l’épouvantable monstre de sève, végétal capable de dissoudre toute chair d’animaux de grande taille, l’esprit des hommes a franchi le pas.

Cryptobotanique : plantes mangeuses d'hommes, monstres carnivores

Crypto vient du grec κρυπτ? Σ « caché », et la botanique est la connaissance et l’étude scientifiques des plantes. On en déduit que la cryptobotanique est l’étude des plantes qui ne se voient pas (qui n’existent pas ?) Ou dont l’existence ne peut être prouvée. Arbres ou hommes, des milliers de morts pour des cathédrales. Lieu de recueillement, sans nul doute, mais en hommage à qui ?

Arbres ou hommes, des milliers de morts pour des cathédrales

L’esprit des morts plane dans les cathédrales et les forêts cathédrales, superbes mausolées, pourtant non dédiés... l'esprit de ceux qui ont dû périr pour qu'émerge le grandiose, qu’il soit d’arbres ou monument. « Les cathédrales… des monuments à la gloire de qui ? », interroge la Loge maçonnique Les Amis Fidèles, Orient de Genève, en mai 2001. Ce qui force l’admiration tant par l’immensité que par l’ambiance si particulière des lieux devrait nous rendre méditatif sur les vies sacrifiées par milliers, massacres de masse que notre esprit se refuse à considérer, n’acceptant que la finalité de « l’œuvre », qu'elle soit attribuée à la nature, à Dieu ou à l’homme.

Œuvre pour Dieu ? « Aux XIIe et XIIIe siècles, les promoteurs de cathédrales jouent également sur une motivation profane : le patriotisme urbain. 10 000 bébés doivent mourir… c’est ainsi chez le chêne Grandeur et ambition contre misère et mort. D'arbres ou de pierres… des cathédrales aux forêts cathédrales. Arbres de tous les records, force et suprématie du végétal. Les arbres : sous ce vocable, les plantes peuvent être classées de diverses manières.

Arbres de tous les records, force et suprématie du végétal

La symbolique des chrysanthèmes dans le monde, leur origine. S’il se vend environ 25 millions de chrysanthèmes chaque année en France, 95 % de ces plantes, finissent leur vie au cimetière, sur les tombes, et peu de gens imaginent les récupérer une fois la floraison terminée pour les planter chez-eux.

La symbolique des chrysanthèmes dans le monde, leur origine

Mais qu’en est-il dans le monde ? Que symbolise cette plante à la floraison prolifique ? La Première Guerre mondiale a aussi tué… les chrysanthèmes ! C’est ce qu’il se dit, mais c’est vrai : vrai pour les chrysanthèmes des jardins et nous allons voir pourquoi, vrai aussi pour les chrysanthèmes des cimetières qui meurent par millions chaque année, desséchés sur les tombes ou jetés à la poubelle une fois leur incroyable floraison terminée.

Au premier anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1919, le gouvernement sous la présidence de la République de Raymond Poincaré ordonne le fleurissement de toutes les tombes de France. Le chrysanthème, fleur de la joie dans la symbolique coréenne ou chinoise. L'arbre et la mort, réincarnation et immortalité, vie éternelle. Et si le Paradis, le Jardin d’Éden était là, autour de nous, simplement, sagement dans la vie de ces arbres qui nous entourent et nous observent de leur grandeur végétale, sans crier, sans parler, sans gêner nos pensées, nos agitations, nos vies ?

L'arbre et la mort, réincarnation et immortalité, vie éternelle

Être branche ou ramille de l’arbre généalogique Pourquoi donc les hommes ont éprouvé le besoin de rattacher leur histoire et leurs origines au symbole de l’arbre ? Pourquoi le temps qui passe et l’illusion d’un monde nouveau, ou nous croyons nous être détachés de l’emprise de la terre par la satisfaction technologique de vains besoins, ne nous ont-ils pas éloignés du besoin de nous rattacher à l’arbre de nos aïeux, à notre arbre généalogique ? Arbres de tous les records, nains ou géants, minces ou gros. Les plantes arborescentes méritent un autre regard que celui d’objet décoratif ou de producteurs de matières diverses ?

Arbres de tous les records, nains ou géants, minces ou gros

Serait-ce par complexe d’infériorité que l’homme leur impose sa loi ? La force et la suprématie du végétal sur les animaux et donc sur nous est pourtant une évidence. Les records de vieillesse sont détenus par des arbres, mais ils nous dominent aussi de beaucoup en hauteur, en diamètre et en volume. Hauteur et diamètre, quelques explications Pourquoi, chez une même espèce, trouve-t-on des arbres beaucoup plus gros ou, et, plus grands que d’autres ? Arbres de tous les records, les plus vieux, les presque éternels.

Comment les hommes peuvent-ils accepter que les arbres, ces êtres vivants qui occupent la même planète qu’eux depuis bien plus longtemps qu’eux, puissent en plus les dominer par leur force biologique et les écraser par leur records de taille et leur masse?

Arbres de tous les records, les plus vieux, les presque éternels

Pire, les gesticulations humaines qui visent par tous les moyens à rallonger toujours plus notre durée de vie, sont tournées au ridicule par les si indécents records de vieillesse de ces monstres chlorophylliens. De quoi prendre la tronçonneuse ! Signification de la notion de « record du plus âgé » pour un arbre Comment interpréter la notion de record ? Un arbre de 2000 ans est-il plus respectable qu’un arbre de 600 ans ? Non s’ils sont d’espèces différentes, car il ne nous viendrait pas à l’idée de considérer qu’un vieux chien soit plus respectable qu’un vieux chat. A contrario, un frêne de 400 ans est un arbre d’un âge respectable, car l’espèce a un potentiel biologique qui semble avoisiner les 500 ans. Réflexion sur l'herbe et l'homme, bonne et mauvaise herbes. Essai.

Du respect de la vie végétale au plaidoyer pour la vie en général. Notre culture, notre perception sensorielle de notre environnement, nos centres d’intérêts économiques, nos modes de vie et même nos religions, nous font oublier la vie végétale, et par là même la signification de la vie.

Du respect de la vie végétale au plaidoyer pour la vie en général

L’homme, dans son rapport à l’être vivant, occulte son rapport à la vie. Qu’est-ce que la vie ? Réflexion sur l'arbre et l'homme, hommage à la plante. Essai. Arbre de sève, homme de sang : imaginer ce qui existe entre deux êtres, s’évertuer à le chercher sans rien pouvoir prouver… celui qui se trouve dans l’impossibilité de témoigner du lien intime et « viscéral » qui l’uni à l’autre, démuni jusqu’à en pleurer, n’a-t’il d’autre choix que ces mots pour exprimer son désarroi : « Arbre mon frère, que puis-je témoigner ?

Et si tout cela n’était que du vent, que l’expression de mon esprit délirant ! Le paradoxe du beau bébé et du vieil arbre, logique d'humain. L’humain, en bon mammifère, protège avec infiniment de soin sa progéniture. Avec l’évolution de son cerveau, apparaît la conscience et la sensibilité, la pensée et la réflexion, les choix de vie et la compréhension de ce qui l’entoure. Du coup, certaines sociétés comme la nôtre, ont choisi d’élever au rang du merveilleux, et jusqu’à l’excès, leurs bébés, et même les « bébés d’autres espèces animales ». Il en va tout autrement pour le végétal : le bébé plante ne fait pas florès. Les bébés plantes, ça existe ! L’homme déteste être confronté à la vieillesse animale et manifeste une indifférence grandissante pour nos vieux.

Dinosaures végétaux, ces arbres issus de la nuit des temps. Pourquoi l’homme « moderne » est-il aussi fasciné par les animaux disparus et se désintéresse autant des incroyables végétaux qui ont défié toutes ces catastrophes planétaires, pourtant responsables d’extinctions massives d’animaux terrestres ? Qui peut imaginer ce que sont 200 à 300 millions d’années d’existence sur terre ? Qui peut comprendre qu’une espèce puisse en sortir indemne, sans évoluer, sans être éradiquée? Hommage ! Hommage !