background preloader

Namibie

Facebook Twitter

Camp de concentration de Shark Island. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Camp de concentration de Shark Island

Le Camp de concentration de Shark Island, en allemand : Konzentrationslager auf der Haifischinsel vor Lüderitzbucht, camp surnommé Death Island (l'île de la mort) est, entre 1905 et avril 1907, un camp de concentration au large de Lüderitz sur l'île Shark Island en Afrique orientale allemande (dans l'actuelle Namibie). Il est utilisé par l' empire allemand durant le génocide des Hereros et des Namaquas de 1904 à 1908. Il est estimé qu'entre 1 032 et 3 000 Héréros et Namaquas, hommes, femmes et enfants, sont morts dans le camp, entre son ouverture en 1905 et sa fermeture en avril 1907 [8][9],[10]. Government. Hifikepunye Pohamba Président depuis 2005. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hifikepunye Lucas Pohamba,né le 18 août 1935, est un homme politique namibien, membre de la South-West African People's Organisation (SWAPO).

Il est président de la République de la Namibie, élu lors de l'élection présidentielle de 2004, et réélu à une très large majorité à l'élection de 2009. Il est également président de la SWAPO depuis novembre 2007. Biographie[modifier | modifier le code] Hifikepunye Pohamba est né le à Okanghudi, dans la région d'Ohangwena au centre-nord du Sud-Ouest africain, alors sous mandat sud-africain. 1990 Sam Nujoma 1er Président. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sam Daniel Shafiishuna Nujoma (né le dans le Sud-Ouest africain, alors sous mandat sud-africain) est le premier président de la République de Namibie indépendante, élu et réélu entre 1990 et 2005. Biographie[modifier | modifier le code] Sam Nujoma s’intéresse très jeune à la politique et s’engage dans le combat indépendantiste.

Dans les années 1950, il devient le président de l'Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (South West African People's Organization – SWAPO) et commence à prendre part à la lutte armée contre la puissance coloniale, l’Afrique du Sud. Histoire de la Namibie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’histoire de la Namibie se divise en plusieurs époques très distinctes. Le pays est l'un des plus jeunes d'Afrique et l'État namibien lui-même n'existe que depuis 1990. Autrefois terre sans nom, baptisé Sud-Ouest africain à partir de la colonisation allemande en 1884, le pays a été administré par l'Afrique du Sud de 1915 à 1990. De la préhistoire au XIXe siècle[modifier | modifier le code] Les premiers habitants[modifier | modifier le code] Namibie. 1904 le génocide du IIe reich. Namibie le génocide oublié. Entre 1904 et 1907, 80 % des Hereros et 50 % des Namas ont été exterminés par les Allemands.© Archives nationales de Namibie Au tout début du XXe siècle, en Namibie, les colons allemands entreprirent d'exterminer systématiquement les peuples herero et nama.

Dans un documentaire poignant, la réalisatrice Anne Poiret revient sur l'un des épisodes les plus sombres de l'histoire africaine. Longtemps contraints au silence, les descendants des victimes attendent toujours des réparations... Camp de concentration de Shark Island 1905-1907. Eugen Fischer anthropologue allemand 1874-1967. Polémique des crânes entre l'Allemagne et la Namibie. L’Allemagne rattrapée par son passé colonial en Namibie.

Un siècle après le génocide des Héréros par l’armée allemande, une polémique vient d’éclater sur la possession par les universités germaniques d’une série de crânes des guerriers namibiens. Le racialisme pas seulement une spécialité allemande. Génocides alimentent les scientifiques européens. Amalie Dietrich naturaliste allemande 1821-1891. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amalie Dietrich naturaliste allemande 1821-1891

Pour les articles homonymes, voir Dietrich. Koncordie Amalie Dietrich (née Nelle) est une naturaliste allemande, auteur d'une œuvre pionnière en Australie,(Amalie Dietrich (nicknamed the 'Angel of Black Death) où elle passe dix ans à récolter des spécimens pour le Muséum Godeffroy d'Hambourg. Elle est née le 6 mai 1821 à Siebenlehn en Saxe et morte le 9 mars 1891 à Rendsbourg.

William ramsay smith anthropologue écossais. Extrait Bal des sapeurs à Bacongo P-S.Boutsindi. Bushmen. Les Bushmen sont les plus anciens habitants de l’Afrique australe où ils vivent depuis au moins 20 000 ans.

Bushmen

Leur habitat est le vaste désert du Kalahari et le Bushmanland. Ils se définissent comme « ceux qui suivent l'éclair » en se déplaçant en fonction des pluies pour se nourrir de fruits, de racines et de gibier. Conflit de Caprivi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Caprivien Peuple de Namibie. Situés sur la bande de Caprivi, les Capriviens sont 80 000 et comptent cinq groupes (Masubia, Mafwe, Mbukushu, Mayeti, Matotela). Ils étaient sous le contrôle d'un roi Lozi jusqu'au début du XXème siècle.

Les Capriviens sont agriculteurs, éleveurs et pêcheurs. Ils sont réputés pour leurs paniers à grains et leurs nasses à poissons. Partout dans les villages, cultivateurs, pêcheurs, éleveurs et artisants travaillent, pendant que de nombreuses écoles forment les plus jeunes. Les Masubia : Lozi people. The flag of the Lozi people The Lozi people are an ethnic group primarily of western Zambia, inhabiting the region of Barotseland. Lozi are also found in Namibia (Caprivi Strip), Angola and Botswana. Mafwe. “Lo único que yo deseaba era caminar por una tierra sin mapas.” Mbukushu. Peuple Damara de Namibie. Leur origine est encore mal connue. Selon les anthropologues, assimilés à des peuples khoïsans, ils pourraient cependant être le premier groupe bantou (originaire d'Afrique centrale) à être venu s'installer en Namibie vers le IXe ou Xe siècle.

Les Damaras occupèrent le centre de la Namibie mais ils furent repoussés par les vagues migratoires successives et belliqueuses de peuples venant du sud tels que les Namas et les Oorlams vers les années 1820, mais aussi par ceux venant du nord comme les Hereros qui les réduisirent en esclavage. Damaras. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Damaras Paysans Damaras. Peuple Héréro de Namibie. En 1904, les Héréros se sont soulevés contre la colonisation allemande de leur territoire (le Sud-Ouest Africain).

Ils ont été alors victimes d'une répression féroce dirigée par le général Lothar von Trotha, auteur d'un ordre d'extermination à leur encontre. Ainsi, entre 1904 et 1911, la population héréro du Sud-Ouest Africain est passée de 80 000 à 15 000 individus. De 1880 à 1915, l'Allemagne a administré la Namibie, alors appelée « l'Allemagne de l'Afrique du Sud ». Au cours de cette colonisation, la pérennité des divers abus que sont les vols des terres, du bétail, des femmes, et le lynchage permanent des hommes Hereros par le colon allemand finissent par lasser le peuple bafoué. Les Hereros. Hosea Kutako. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Samuel Maharero.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Samuel Maharero (1856 - 1923) était le chef du peuple héréro dans le Sud-Ouest africain (aujourd'hui la Namibie). Samuel Maharero était le fils de Kamaharero, un important chef héréro qui avait lutté contre les Oorlams et les Namas de Hendrik Witbooi et signé un pacte de protection avec le commissaire du Reich, Heinrich Göring. Samuel Maharero fut éduqué à l'école de la mission luthérienne. Quand son père meurt en 1890, il obtint la chefferie de la région d'Okahandja. Il maintint de bonnes relations avec les autorités coloniales allemandes avec qui il rétablit le traité de protection dénoncé quelque temps plus tôt par son père. Samuel Maharero (3e à partir de la gauche)

Himbas. Himba : Le Peuple Mythique des Himbas en Namibie. Dans le nord de la Namibie, se trouve le fleuve Cunene, qui sur près de 200 km, fait office de frontière entre la Namibie et l'Angola, environ 3000 Himbas s'y trouvent. Cette frontière date de l'époque coloniale, et respectent fort mal la répartition ethnique. Kavangos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Severinus Siteketa. Severinus Siteketa Severinus Siteketa Background Severinus Siteketa is one of the recipients of a heroes' medal which were handed out during the inauguration of Heroes' Acre in Windhoek on 26th of August 2002. Together with Jaakko Kangayi (1945 – 2000) and Jona Hamukwaya (1949 – 1982), Siteketa is among the three persons from the Kavango to whom this honour is shown.

Kavango Regional Council. Namaquas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Namas : Peuple Nama de Namibie. Hendrik Witbooi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ovambos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ovambos : Peuple de Namibie. Peuple San ou Bochimans ou Bushmen. Peintures rupestres. Le jardin secret des Bushmen_1/4.

DAILYMOTION Le jardin secret des Bushmen Par tchels0o le 17-11-2009 Dans le désert du Kalahari. C’est là que pousse le hoodia, une succulente (plante grasse) dont on extrait une substance qui coupe l’appétit, ce que les San savent depuis des siècles ; en raison de son effet, cette substance est désormais commercialisée dans les pays industrialisés comme produit amincissant.Pour le peuple indigène des Khomani San, lutter pour ses droits s’avère très difficile. On ne lui a pas demandé leur accord. De surcroît, c’est un institut de recherche sud-africain semi-étatique qui a fait breveter la substance coupe-faim du hoodia et a entrepris de la commercialiser. Seule la pression de la société civile internationale a permis finalement aux San de recevoir une part des recettes issues des licences. Mais ils n’ont pas – aujourd’hui pas plus qu’hier – de moyen légal de faire valoir leurs droits. . – epc

Le jardin secret des Bushmen_2/4. Le jardin secret des Bushmen_3/4. Le jardin secret des Bushmen_4/4. Désert du Kalahari. A protéger des safari.