background preloader

BYOD - un sujet de controverse

Facebook Twitter

Le BYOD au collège, ça marche ! - ZDNet. Des atouts nombreux, une familiarité évidente Entre la maladresse des élèves, les agitations, les bagarres ou encore les vols, le collège n’est pas forcément l’endroit rêvé pour le BYOD, tout du moins si l’on veut espérer retrouver son appareil entier à la fin de la journée.

Le BYOD au collège, ça marche ! - ZDNet

Certains professeurs y croient pourtant. C’est notamment le cas au collège Les Rives du Léman, dans la petite ville d’Evian-Les-Bains, en Haute-Savoie. Selon Rafika Selmi, professeure d’anglais dans cet établissement, ses collègues et elle-même ont « systématisé l’usage des smartphones en classe pour toutes sortes d’activités : recherche de mot de vocabulaire sur wordreference, vérification de la prononciation d’un mot, travail collaboratif sur Edmodo… » (sorte de réseau social pédagogique). Certains de ses élèves ont même pu discuter via Facebook sur leur smartphone avec une journaliste sud-africaine dans le cadre d’un travail de classe. Technologie mobile. Guide appareils mobiles en classe. American Psychological Association. (2006).

Guide appareils mobiles en classe

Multitasking: Switching costs. Retrieved from Awwad, F., Ayesh, A., & Awwad, S. (2013). Macron, le smartphone et le couteau de poche des élèves. Interdire le smartphone des écoles et établissements scolaires, comme le promet Macron, pas aussi simple, explique Bruno Devauchelle sur son blog.

Macron, le smartphone et le couteau de poche des élèves

" Entre 30 et 50 pour cent des enseignants du secondaire que j’interroge invitent parfois leurs élèves à utiliser leur smartphone dans le temps de la classe pour des usages liés aux besoins d’apprentissage (trace, recherches etc.). Dans le primaire nombre d’enseignants utilisent leur propre smartphone en classe pour des usages divers liés à leur enseignement (photos, recherches etc..). Autre constat, les premiers équipements des élèves en téléphonie mobile commencent désormais au cycle 3 (CM1) et une quasi généralisation du smartphone se situe vers l’âge de 13 ans en classe de quatrième... Le smartphone devient-il le nouveau « crayon-livre » de l’élève ? – Veille et Analyse TICE. Il y a eu la calculatrice électronique, y aura-t-il le smartphone dans la trousse de l’élève ?

Le smartphone devient-il le nouveau « crayon-livre » de l’élève ? – Veille et Analyse TICE

Rappelons d’abord la Loi : Article L511-5 Créé par LOI n° 2010-788 du 12 juillet 2010 – art. 183 (V) qui dit : « Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l’utilisation durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d’un téléphone mobile est interdite. » La formulation de ce texte est évidemment pleine d’interprétations (téléphone mobile, mais quid des fonctions déconnectées par exemple, des usages par wifi local etc.…). Pour enrichir le propos, la question de la protection de la santé des jeunes est abordée par les artefacts visibles mais pas par la question fondamentale de la nocivité plus globale de l’ensemble des dispositifs permettant de communiquer à distance, aussi bien sûr pour ce qui est des ondes que pour ce qui est des contenus et des modes d’usage de ces contenus.

A suivre et à débattre. Collège et lycée : peut-on et doit-on encore bannir les téléphones portables de l’école ? Des professeurs parlent de l’omniprésence des smartphones à l’école et s’interrogent sur les réponses qu’ils doivent y apporter, entre pédagogie et tolérance zéro.

Collège et lycée : peut-on et doit-on encore bannir les téléphones portables de l’école ?

Un « fléau », une « guerre sans fin »… l’addiction des adolescents au téléphone portable fait l’objet de débats souvent houleux en salle des profs dans les collèges et les lycées. Plus de huit adolescents sur dix étaient équipés en smartphone, selon une étude du Credoc de 2015, contre 20 % en 2011. Une tendance «irréversible» Au collégial et à l’universitaire, le sac d’école a été remplacé par la tablette tactile ou le portable ; c’est devenu la norme.

Une tendance «irréversible»

Au primaire et au secondaire, une enquête conduite auprès de 6057 élèves et de 302 enseignants dans 18 écoles du Québec révèle que les technologies de l’information (TI) sont bien en selle et gagnent sans cesse du terrain : là comme ailleurs, l’envahisseur est intraitable et s’installe irréversiblement. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche sur les technologies en éducation et professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, est l’auteur de cette recherche, qui est une sorte de work in progress et dont le rapport porte le titre : L’iPad à l’école : usages, avantages et défis. Qu’en est-il de la présence des TI dans le système d’éducation québécois, selon les résultats de son travail ? Vaut-il mieux être sévère ou pas avec l'utilisation du cellulaire à l'école? Les élèves de l'école intermédiaire anglophone de Stonepark ne peuvent plus utiliser leur téléphone pour communiquer.

Vaut-il mieux être sévère ou pas avec l'utilisation du cellulaire à l'école?

Dorénavant, l'appareil est seulement permis pour écouter de la musique ou jouer à des jeux pendant les pauses. La direction de l'école a voulu serrer la vis d'abord pour des questions de droit à la vie privée. Des élèves et des enseignants se sont plaints parce qu'on a diffusé des images d'eux sans leur consentement sur les réseaux sociaux. La distraction des élèves dans les salles de cours était également un de ses arguments pour renforcer sa politique. Le point de vue d'une élève et d'un enseignant. Bruno Devauchelle : Numérique : Faut-il vider les cartables ? Il semble nécessaire, à cette rentrée, de lancer un grand mouvement que nous proposons d'appeler : "Vider les cartables !

Bruno Devauchelle : Numérique : Faut-il vider les cartables ?

". Attention, il ne s'agit pas d'organiser un travail de contrôle et de surveillance destiné à éviter tout usage prohibé de ce moyen de transport en ces périodes troublées de risque terroriste. Derrière ce slogan, il s'agit de rassembler un certain nombre de problématiques liées au développement du numérique et de son impact sur le cartable de l'élève. Imaginez que le poids de votre sac soit entre 20 et 30% de votre poids corporel. C'est pourtant ce que l'on observe quand on pèse le cartable de certains de nos enfants. Une recherche de Concordia met en lumière les avantages d’un cours axé sur l’usage du téléphone mobile. Periscope : un cheval de Troie ou une chance pour l’école ? Quelle mouche a piqué le microcosme ?

Periscope : un cheval de Troie ou une chance pour l’école ?

Que s’est-il passé exactement sur Twitter et autres réseaux proches ces derniers jours ? Tout cela faisait suite, en effet, à un article du Huffington Post qui interrogeait quelques témoins du milieu, lycéens, professeurs, syndicalistes… Bref un échauffement généralisé et très peu raisonnable en ces journées où le printemps tarde à arriver quand l’été a déjà commencé. De quoi s’agissait-il ? Le journaliste en question s’intéresse à ce que les élèves font de cette remarquable petite application, aujourd’hui intégrée à Twitter, qui s’appelle Periscope et dont les jeunes, mais pas seulement, sont si friands. Rappelez-vous, je vous ai narré récemment (1) l’affaire Serge Aurier dont j’ai rappelé qu’il était un enfant de l’école de France. Pas de quoi fouetter un chat ! C’est l’avis de Stéphanie de Vanssay, interrogée, qui répond, pour l’UNSA, son syndicat : « Dans la grande majorité des cas, il n’y a rien de choquant.

Nathan, jeune lycéen, explique : BYOD : évaluer les élèves avec leurs appareils mobiles. InShare0 Pour certains, l’utilisation des appareils mobiles en classe est considérée comme une intrusion du monde extérieur dans l’enceinte de l’école.

BYOD : évaluer les élèves avec leurs appareils mobiles

Pour d’autres, ce nouvel usage du numérique en éducation élargit les horizons d’apprentissage et développe les relations avec l’environnement de la classe. BYOD : les secteurs les plus concernés à l’avenir. Nous le savons depuis longtemps, le BYOD s’infiltre partout, y compris dans les entreprises qui n’ont aucune politique de BYOD, et même chez celles qui l’interdisent !

Il faut dire que les employés sont parfois « farceurs » et n’en font qu’à leur tête. Mais si l’on souhaite réellement développer cette pratique, mieux vaut s’y préparer et pourquoi pas en faire sa priorité. Dans son Global CIO Survey: 2014-2015, la société CSC s’est penchée sur le sujet. Elle a ainsi demandé à des acteurs de divers secteurs et industries si le BYOD sera important voire très important pour eux lors des douze prochains mois. Mobile Addicts Multiply Across the Globe. Les 5 raisons qui rendent le BYOD indispensable. Les annonces de François Hollande sur le grand plan numérique pour l’école nous interrogent sur la place des appareils numériques dans les enseignements et dans les classes. D’abord intervenu en novembre dernier pour annoncer la fourniture de tablettes à tous les collégiens, le Président français réitère le 7 mai dernier avec un plan de déploiement du parc de tablettes échelonné sur 3 ans. A travers ces annonces on comprend que le gouvernement s’est heurté à des problèmes complexes.

Quels sont-ils? L’université Lyon 3 mène l'enquête sur les usages numériques de ses étudiants. Alors que leurs pratiques numériques ne cessent de muter, les étudiants attendent de leur université qu'elle aille au même rythme qu'eux. Tel est le constat de la "grande enquête numérique" que l'université Lyon 3 Jean-Moulin a menée, en 2015, auprès de plus de 4.500 de ses étudiants (18 % des effectifs), et dont les résultats viennent d'être publiés.

Cette étude, l'une des premières de cette ampleur réalisées dans l'enseignement supérieur, était destinée à cerner les usages numériques des étudiants, mais aussi leurs attentes vis-à-vis de leur propre établissement. "Nous avions souvent des remontées négatives de la part de nos étudiants" au sujet de l'environnement numérique, reconnaît Yves Condemine, vice-président en charge de la stratégie numérique à Lyon 3 et à l'origine du projet.

Plutôt que de nous baser sur ces retours parcellaires, nous avons décidé de faire un questionnaire exhaustif. " Cent quarante questions, seize minutes en moyenne pour y répondre... 33. Le BYOD : Kesako. Le BYOD – pour « Bring your own device » – est un phénomène apparu aux Etats-Unis qui consiste à utiliser ses appareils numériques personnels dans un cadre professionnel. Depuis 2005, le concept investit peu à peu le milieu éducatif. DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Ces dernières années, nous voyons apparaître une nouvelle forme d’intégration des technologies en salle de classe : le « Bring Your Own Device (BYOD) » ou « Bring Your Own Technology » (BYOT) ou encore « Apportez Votre Appareil Numérique (AVAN) en français.

Ce nouveau type de configuration est de plus en plus présent dans les salles de classe, car il répond à des besoins financiers, mais également éducatifs, dans une société où l’enseignement est de plus en plus personnalisé et intégré aux besoins de consommation. Faciliter l’apprentissage et renforcer la qualité de l’éducation grâce aux appareils mobiles. Dans le cadre de la Semaine de l’apprentissage mobile (Mobile Learning Week 2016) de l’UNESCO, tenue du 7 au 11 mars 2016, des experts de partout ont discuté des enjeux mondiaux concernant l’utilisation des appareils mobiles intelligents à des fins pédagogiques.

Notre collaboratrice fait un compte rendu du « webminaire » qui a marqué l’ouverture de cette Semaine de l’apprentissage mobile de l’UNESCO, le 7 mars dernier. C’est en attendant mon vol pour Paris que j’ai suivi, de l’aéroport, le débat mené en ligne par un panel d’experts sur comment la technologie mobile peut faciliter l’apprentissage et renforcer la qualité de l’éducation. Quelques membres du panel étaient au siège de l’UNESCO à Paris, alors que d’autres étaient ailleurs en Europe mais aussi en Amérique, en Afrique et en Asie. Cet événement illustre à merveille à quel point personne n’est isolé, nous vivons tous en communication les uns avec les autres.

La question fondamentale était : «We live in a connected world. L’apprentissage mobile à l’Unesco - L'éducation pour tous, par tous les moyens. Pourquoi utiliser les « BYOD » dans une classe. La pensée divergente. Why BYOD? Utiliser son téléphone portable en cours ne nuit pas toujours aux résultats. Numérique : Il faudra bien que les élèves l'utilisent ! Bruno Devauchelle : Le numérique, c'est pas un cadeau de Noël pour les élèves ? Avec l'arrivée des fêtes de fin d'année, la tendance cadeau utile et en même temps cadeau qui plait, la tablette, le smartphone, l'ordinateur portable sont de bons objets qui, contrairement aux drones et autres objets connectés, serviront au moins à leurs études.

C'est ainsi que parents et grands-parents envisagent depuis de nombreuses années le fameux cadeau numérique de Noël. Du côté des enseignants, voici une fameuse opportunité qui se présente. L’école est entrée dans l’ère numérique, la preuve ! Vallaud-Belkacem : "L'école ne doit pas fonctionner en mode avion" L’appareil numérique en salle de classe : je dis OUI ! Pourquoi restreindre la perception du numérique en classe par ceci. Des tablettes à l’école ? Bien sûr ! Et le combat cessa, faute de combattants... Il paraît loin ce temps où la blogosphère s'écharpait sur la question des tablettes à l'école et peut-être involontairement vais-je rallumer la flamme.

Il est bien temps, me direz-vous, de la ramener. Certes... Les menaces du Bring Your Own Device Michael Sutton, Zscaler. Formation et innovation : les six avantages du BYOD. Internet dans toutes les classes. Doit-on laisser les élèves personnaliser leur tablettes ? Le BYOD dans les écoles françaises commence à faire débat. BYOD : AVAN, c'est pour maintenant! Whitepaper One to One Success. Encadrer le téléphone cellulaire à l’école : des impacts positifs sur la productivité des élèves. Peut-on utiliser son téléphone portable à l'école. Code de l'éducation - Article L511-5. Petit florilège d’extraits rigolos (ou pas) de règlements intérieurs de lycées. iPad : les conséquences de la tablette sur l'informatique.

Les élèves utilisant leurs tablettes et smartphones personnels à l’école, un succès pédagogique… Aux États-Unis. - educadis.fr. L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? BYOD : utilisez les appareils personnels des élèves. 3014-ecole-numerique-technique-sociale.pdf. Quelle place pour les outils numériques des élèves à l’école ? EducationHQ - To BYOD or not to BYOD? Tout ce que vous devez savoir sur le BYOD. Le BYOD à l’école en 5 questions. Cle_pour_les_TIC-n5-02_2015.pdf. BYOD - Guide for schools. Student Bring Your Own Device Policy (BYOD) Bring your own Device BYOD for Learning. BYOD - Bring Your Own Device. Revue sticef.org. L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Formation et innovation : les six avantages du BYOD. BYOD à l'école ? 6 BYOD Discussions Every School Should Have. AVAN - Apportez vos appareils numériques.