background preloader

BYOD - un sujet de controverse

Facebook Twitter

Le collège où le téléphone portable est roi. Reflexions autour du BYOD by David Cohen. David Cohen Co-pilotage d’expérimentations:- évaluation par compétence (2007)- usages pédagogiques iPad (2011)- AVAN (Byod) + Classelab (2015) Un point sur la législation Discriminer (sans hiérarchiser) les usages Accompagner plutôt qu’interdire You've reached the end of the book Made with Book Creator.

Le téléphone portable : un outil pédagogique pertinent. Le téléphone portable et ses dérivés (tablettes, appareils connectés…) ont-ils vocation à être très largement utilisés par les élèves et la communauté pédagogique dans un cadre scolaire, voire périscolaire ? De l’autre, une grande partie de la communauté éducative planche sur ces pratiques nouvelles, en les repensant et en inventant une ingénierie pédagogique qui tire parti au mieux de toutes les fonctionnalités et caractéristiques propres à ces équipements numériques mobiles.

Depuis la rentrée scolaire 2018, l'utilisation des téléphones portables est interdite dans l'enceinte des écoles et des collèges. En pratique, les smartphones des élèves doivent être éteints et rangés. Cependant, la loi autorise l'utilisation pédagogique des téléphones mobiles, à condition d'être expressément autorisée par le règlement intérieur. Cette utilisation doit être encadrée par un membre de la communauté éducative. "Les élèves ont intégré ce réflexe qui consiste à sortir le smartphone en cours. Le programme AVAN : place aux outils numériques de la maison en classe! Claire Côté est enseignante de français et d’univers social à l’École secondaire de Bromptonville.

Elle partage avec nous les étapes qu’elle a franchies pour favoriser l’accès au numérique dans leurs classes par l’utilisation des appareils numériques personnels de leurs élèves. Vous connaissez les programmes AVAN? Le programme AVAN pour « Apportez votre appareil numérique » devient « Apprendre avec votre appareil numérique » puisqu’il crée un réel levier pédagogique en classe. Cette approche permet de transformer un outil numérique utilisé plus souvent pour ses aspects ludiques en un outil pédagogique et éducatif. Ce programme contribue à briser le fossé qui s’est créé entre l’usage du numérique à la maison et celui à l’école en ouvrant la porte à une multitude de nouvelles perspectives. Claire souligne entre autre que la motivation et l’implication de ses élèves dans leur cheminement scolaire sont au rendez-vous.

Faut-il encourager le smartphone en classe plutôt que l'interdire? Denis a 16 ans. Pendant six mois, il a étudié dans une école au Canada. "Là-bas, l’approche est très différente", explique-t-il. "On pouvait avoir notre GSM en classe, dans les couloirs, tout le temps". Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OKNe plus afficher × Depuis quinze ans, le Canada investit beaucoup pour équiper les écoles d’ordinateurs et de tableaux interactifs. Exercices en ligne - à faire à la maison ou en classe - corrections en direct par l’enseignant, possibilité de poser des questions à distance ou de travailler avec d’autres élèves sur un projet collaboratif… Les possibilités qu’ouvrent les smartphones sont nombreuses. "Le smartphone, c’est un outil multitâches", confirme Sandrine Geuquet qui enseigne le français à l’Athénée Royale d’Ans. L’école n’autorise pas les élèves à téléphoner dans les couloirs mais permet aux enseignants d’utiliser, dans leurs cours, leurs GSM ou les tablettes dont l’école s’est dotée. Faut-il interdire le portable l' cole ? L'avis de Jean-Fran ois Cerisier. Jean-François-Cerisier Professeur de sciences de l’information et de la communication et directeur du laboratoire TECHne (TECHnologies Numériques pour l’Éducation), à l’université de Poitiers, il a publié en 2016 « La forme scolaire à l’épreuve du numérique » dans Questions de communication.

Aujourd’hui, 86 % des jeunes de 12-17 ans sont équipés de smartphones. Ces équipements modifient-ils le comportement des élèves ? Les comportements changent, mais pas aussi brutalement qu’on le pense parfois. Les smartphones ne font qu’amplifier des problématiques qui se sont déjà posées au moment de l’arrivée massive de la télévision dans les foyers : dès les années 1970, on a commencé à s’inquiéter de la fréquence et la durée de l’exposition des jeunes à ce média et des contenus auxquels ils pouvaient accéder. Pourquoi ces nouveaux équipements mettent-ils la « forme scolaire », c’est-à-dire l’ensemble des règles qui organisent l’école, en tension ? Dispositifs pédagogiques : «Je trouve ça remarquable» - 17/01/2018. Lettre ouverte au ministre de l’Éducation nationale de la France à propos de l’interdiction des téléphones.

Téléphone portable et écrans : Un ministre bien incertain... Discours après discours, le ministre de l'éducation précise sa vision sur le téléphone portable. Les arguments sont en cours d'affutage : discernement en juillet, dispersion en octobre, écrans dangereux en décembre et "confinement" possible. Bref un ensemble d'arguments qui visent à justifier l'interdiction du téléphone portable.

Cependant quelques nuances doivent être entendues dans le propos. Le ministre évoque explicitement (voir ci-dessous les verbatims) le besoin du téléphone portable pour des usages pédagogiques. En cela il montre bien qu'il différencie, pour l'instant les usages téléphoniques (au sens de l'article 511.5 du code de l'éducation) des autres usages. Employer le terme "téléphone portable" est évidemment une erreur, ou au moins une vision tronquée de ces machines. Est-ce à dire qu'une loi-cadre amènera les personnels de direction des établissements à devoir prendre position en lieu et place d'une contrainte forte ?

Bruno Devauchelle En lettres Twitter les contes... Bruno Devauchelle : Une charte éducative pour les smartphones ? Le monde scolaire est aujourd'hui amené à faire face à l'impact des téléphones portables et des smartphones. Présents dans les cartables ou les poches d'un nombre de plus en plus grand d'élèves, mais aussi de la plupart de leurs enseignants, les échanges et les billets se multiplient sur internet et les réseaux sociaux pour inviter soit à la bienveillance, soit à l'opposition radicale.

Bref les smartphones ne laissent pas indifférents. Si les lois peuvent tenter de limiter les usages, l'observation des pratiques quotidiennes et ordinaires invite à se questionner sur la manière et le cadre pour les situer dans l'espace scolaire. Nombre d'établissements ont déjà introduit des éléments soit dans le règlement intérieur, soit dans les diverses chartes de l'établissement. Cette évolution, que nous avions prévue il y a plusieurs années est en cours. Un formidable pari éducatif Objets insaisissables Fournir un cadre responsable Mais à peine est-ce énoncé que c'est dépassé...

Bruno Devauchelle. Education | Interdiction du portable au collège : est-ce réaliste ? Partager cette info C’était l’une des promesses de campagne du candidat Macron : bannir les téléphones mobiles du collège. Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer l’avait de nouveau martelé en septembre ; hier, il expliquait même à France Inter que les élèves faisaient moins de sport pendant les récréations parce qu’ils passaient leur temps sur leur smartphone. Le portable est accusé de distraire les enfants, d’accaparer leur énergie ou de favoriser le cyberhacèlement. La direction générale de l’enseignement scolaire « travaille » sur une potentielle interdiction. Mais est-elle possible ?

Un problème juridique Une interdiction absolue de posséder un smartphone à l’intérieur du collège constituerait une atteinte aux libertés individuelles. Un manque de sanctions Que faire si l’interdiction d’utiliser le smartphone n’est pas respectée ? Un manque de moyens Se priver des aspects positifs ? Interdire le portable au collège est-il seulement souhaitable ? Dans ce collège alsacien, les portables font partie intégrante de l'enseignement. Des nouvelles toutes fraîches de l’école des Lumières. Voilà plus de vingt cinq ans que les collectivités locales, communes, départements, régions, chacune pour sa part, avec ses moyens propres et forcément inégaux, dans son domaine de compétences, équipent les salles de classe des écoles, collèges et lycées de matériels de communication numériques et les connectent à l’internet.

Tout cela a coûté beaucoup, beaucoup d’argent. Au-delà du câblage actif ou passif, des dispositifs de connexion sans fil, des différents serveurs nécessaires à la pédagogie, quelquefois nombreux en lycée ou à l’université, ce sont des quantités massives d’ordinateurs fixes et mobiles, des tablettes plus souvent ces derniers temps avec le plan numérique à l’école et au collège, terminaux dont il est nécessaire de prévoir la garantie, la maintenance et le remplacement tous les quatre ou cinq ans, qui ont été livrés par les collectivités territoriales dans les salles de classe.

La donne a changé Ces smartphones ne sont donc pas des téléphones. Ce sont des ordinateurs. Fouilles, détecteurs, brouilleurs, caméras, portiques, répression… l’école entre dans ce nouveau millénaire. Une des meilleures manières d’être aujourd’hui correctement informé consiste à prendre le pouls de nos élus qui nous représentent si bien au Parlement.

Il est nécessaire d’entendre leur point de vue en commissions, d’écouter leurs questions au gouvernement, de prendre connaissance de leurs interventions quand ils débattent des lois dans les deux assemblées, de lire leurs questions écrites aux ministres. L’une d’entre elles a justement attiré mon attention tout récemment — merci à Nextinpact. Il y a quelques jours, le député Bruno Questel a transmis une question écrite au ministre de l’éducation nationale que je vous livre ci-dessous in extenso : « M. Bruno Questel interroge M. le ministre de l’éducation nationale sur la question des téléphones portables à l’école et notamment au collège. La question fut soulevée au cours de la campagne électorale par le Président de la République et reprise par le ministre en septembre 2017.

Une mise en œuvre qui tarde Alors, comment faire ? Des portiques. Plutôt que d'interdire les smartphones au collège, pourquoi ne pas éduquer à l'outil numérique? Le BYOD*, est-ce vraiment le plan d’après ? Les élèves ne se déplacent plus pour "faire de l'informatique". Le plan numérique pour l’éducation de la précédente mandature prévoyait qu’en 2018 tous les collégiens devaient être équipés d’un terminal informatique. Le projet a souffert de retards car les planètes n’étaient pas toutes alignées : finances non extensibles des collectivités locales, retard dans la formation des équipes, ressources éducatives incomplètes… Si certains départements continuent en ce sens, plusieurs ont fait marche arrière après avoir testé l’équipement individuel.

Ils sont passés sur des formats de classes mobiles, qu’il s’agisse de tablettes ou d’ordinateurs. Quels que soient les choix et les étapes de déploiement, il ne fait pas de doute que les référentiels d’équipement évoluent vers des terminaux mobiles : des machines qui viennent dans la classe, pour un usage ponctuel, plutôt qu’un déplacement des élèves vers des salles dédiées. L’échelle minimum et pertinente est celle de l’établissement scolaire. Vittra schools in Sweden use personal devices and redesigned learning spaces to modernise education | Open Education Europa. BYOD : l’École d’ AVAN - Fédération Sgen-CFDT.

Directeur de la publication :Catherine Nave-Bekhti Service technique : Fédération Sgen-CFDT / 47-49 avenue Simon Bolivar / 75950 Paris cedex 19 Tél :01 56 41 51 00 Le présent texte constitue les conditions générales d’utilisation du Site web accessible à l’adresse « sgen-cfdt.fr » (ci-après dénommé le « Site ») et des sites qui en dépendent (sites des fédérations, unions régionales et unions). Le Site est soumis au droit français, aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français. En accédant ou en utilisant ce Site, vous êtes réputé accepter ces conditions générales et le Sgen-CFDT peut décider de refuser l’accès à tout ou partie du Site à tout utilisateur qui ne les respecterait pas. Vous vous engagez notamment à ne pas adresser ou transmettre des textes ou images contraires à la loi, ou susceptibles de choquer la sensibilité, notamment par un contenu haineux, pornographique, ou incitatif à des comportements du même ordre.

Données personnelles Cookies Liens Responsabilité. COMPTE RENDU EXPERIMENTATIONS AVAN CLASSELAB ARTS PLASTIQUES ACADEMIE DE NICE. Résultats de votre recherche - Apému - Association des Professeurs d'Éducation Musicale. Conférence : Culture scolaire vs culture numérique – par l’angle du BYOD. Numérique éducatif : et si on changeait (encore) de serrure ? – Ludovia Magazine. Share Tweet Email Depuis la nuit des temps du numérique éducatif, il est admis qu’élèves et enseignants accèdent à leurs services numériques par la serrure de l’ENT. Avec en théorie, un login et mot de passe uniques comme clé d’entrée.

Nous savons qu’ici et là, la curiosité des enseignants, leur créativité et celles de leurs élèves les ont fait découvrir des services qui ne sont pas fédérés par l’ENT institutionnel. Qu’il s’agisse de services proposés par l’établissement ou au dehors (ENT, services du cloud éducatif, etc.) Ces dernières années, le développement du cloud éducatif, a amplifié le phénomène. Le plan numérique, décidé par d’autres que par les garants de l’orthodoxie serrurière, a sérieusement ébranlé l’édifice. Le BYOD (AVEC pour les oreilles sensibles ou ceux respectant la législation française), commence peu à peu à occuper les spécialistes. 93% des 12-17 ans possèdent un téléphone mobile et 85% de ces téléphones sont des smartphones*. Revenons en France.

Nous sommes d’accord : Le BYOD au collège Olympe de Gouges d'Ingwiller. Des nouvelles toutes fraîches de l’école des Lumières | Culture numérique. Formation et innovation : les six avantages du BYOD – Formation 3.0. Le BYOD – Bring Your Own Device – est une nouvelle tendance lourde du monde numérique. La traduction de cette expression est « Apportez votre propre appareil ». Les apprenants viennent donc avec leur appareil familier pour apprendre.

Dans l’article sur la formation innovante paru hier, je cite entre autres innovations, le BYOD. Cet acronyme constitue une nouvelle tendance lourde du monde numérique. Il consiste à proposer aux employés d’une entreprise ou aux participants d’une formation d’apporter leur propre appareil (BYOD = « Bring Your Own Device ») au lieu d’utiliser ceux de l’école, de l’entreprise ou du centre de formation. Multiplicité des appareils et standardisation des applications Tablettes Android, Windows et iPad. Ce n’est pas une curiosité intellectuelle pour le BYOD qui m’a conduit à le pratiquer. La réponse était évidente : trouver une application qui puisse fonctionner sur tout ! XMind « tourne » sur tous les PC, mais sur aucune tablette. Les ados, adeptes naturels du BYOD. Ce que le numérique change à ma façon d’évaluer les élèves. Professeur d’histoire et géographie, Jean-Pierre Costille raconte, à la première personne, comment les outils numériques modifient sa pratique d’enseignant.

Jean-Pierre Costille est professeur d’histoire et géographie au lycée Jules-Haag, à Besançon. Il utilise depuis plusieurs années les outils numériques en classe, comme expliqué dans cet article. Il raconte ici, concrètement, comment ils lui permettent de mesurer régulièrement les progrès ou difficultés de ses élèves. Alors qu’une nouvelle année scolaire commence et que mes élèves de seconde sont en train de réviser – du moins, je l’espère ! Essayer, c’est peut-être réussir ensuite Lors du cours de géographie sur la France en première, j’ai besoin que les élèves connaissent un certain nombre de repères. Cela est fondamental pour montrer aux élèves l’importance du travail, de l’essai et de la persévérance. Est-ce que mon cours a été compris ? Préparons un prochain cours efficace Quels bénéfices ? Mais pourquoi faire tout cela ? Téléphones en classe au collège : témoignage.

Résultats de votre recherche - Apému - Association des Professeurs d'Éducation Musicale. La démarche BYOD ou l’utilisation du smartphone en classe pour un continuum éducatif et professionnalisant. BYOD et contexte scolaire. Le BYOD au collège, ça marche ! - ZDNet. La gestion de classe à l’ère du numérique (partie 1): Entre cohérence et tolérance. Technologie mobile. Guide appareils mobiles en classe | Enseigner à l'Université Laval. Macron, le smartphone et le couteau de poche des élèves. Le smartphone devient-il le nouveau « crayon-livre » de l’élève ? – Veille et Analyse TICE. Collège et lycée : peut-on et doit-on encore bannir les téléphones portables de l’école ? Une tendance «irréversible» Vaut-il mieux être sévère ou pas avec l'utilisation du cellulaire à l'école? Bruno Devauchelle : Numérique : Faut-il vider les cartables ?

Une recherche de Concordia met en lumière les avantages d’un cours axé sur l’usage du téléphone mobile. Periscope : un cheval de Troie ou une chance pour l’école ? BYOD : évaluer les élèves avec leurs appareils mobiles. BYOD : les secteurs les plus concernés à l’avenir. Mobile Addicts Multiply Across the Globe | Flurry Insights Blog. Les 5 raisons qui rendent le BYOD indispensable. Faut-il interdire le portable à l'école ? L'avis de Jean-François Cerisier. L’interdiction des téléphones portables à l’école fait aussi débat à l’étranger. Et si l’innovation se trouvait dans la remise en cause de la posture magistrale ?

Sans portable ? L’université Lyon 3 mène l'enquête sur les usages numériques de ses étudiants. 33. Le BYOD : Kesako. DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Faciliter l’apprentissage et renforcer la qualité de l’éducation grâce aux appareils mobiles. L’apprentissage mobile à l’Unesco - L'éducation pour tous, par tous les moyens. Pourquoi utiliser les « BYOD » dans une classe. BYOD | La pensée divergente. Why BYOD? Utiliser son téléphone portable en cours ne nuit pas toujours aux résultats. Numérique : Il faudra bien que les élèves l'utilisent ! Bruno Devauchelle : Le numérique, c'est pas un cadeau de Noël pour les élèves ? L’école est entrée dans l’ère numérique, la preuve ! Vallaud-Belkacem : "L'école ne doit pas fonctionner en mode avion" L’appareil numérique en salle de classe : je dis OUI ! Des tablettes à l’école ? Bien sûr !

Les menaces du Bring Your Own Device Michael Sutton, Zscaler. Formation et innovation : les six avantages du BYOD. Internet dans toutes les classes. Doit-on laisser les élèves personnaliser leur tablettes ? Le BYOD dans les écoles françaises commence à faire débat. BYOD : AVAN, c'est pour maintenant! Whitepaper One to One Success. Encadrer le téléphone cellulaire à l’école : des impacts positifs sur la productivité des élèves. Peut-on utiliser son téléphone portable à l'école. Code de l'éducation - Article L511-5. Petit florilège d’extraits rigolos (ou pas) de règlements intérieurs de lycées. iPad : les conséquences de la tablette sur l'informatique. Les élèves utilisant leurs tablettes et smartphones personnels à l’école, un succès pédagogique… Aux États-Unis. - educadis.fr. L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? BYOD : utilisez les appareils personnels des élèves. | Edupronet.

3014-ecole-numerique-technique-sociale.pdf. Quelle place pour les outils numériques des élèves à l’école ? EducationHQ - To BYOD or not to BYOD? Tout ce que vous devez savoir sur le BYOD. Le BYOD à l’école en 5 questions. Cle_pour_les_TIC-n5-02_2015.pdf. BYOD - Guide for schools. Student Bring Your Own Device Policy (BYOD) Bring your own Device BYOD for Learning. BYOD - Bring Your Own Device. Revue sticef.org. L'Agence nationale des Usages des TICE - Le BYOD : pour quel projet pédagogique ? Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques. Formation et innovation : les six avantages du BYOD. BYOD à l'école ? 6 BYOD Discussions Every School Should Have. AVAN - Apportez vos appareils numériques.