background preloader

Actualité articles Pensée et langage

Facebook Twitter

Est ce la pensée qui crée le langage ? » Comment concevoir les rapports de la pensée et du langage? Il est absurde de poser la question d'une priorité car il n'y a pas plus de pensée sans langage que de langage sans pensée. « La pensée fait le langage en se faisant par le langage » écrit Henri Delacroix.

» Comment concevoir les rapports de la pensée et du langage?

En droit, on peut affirmer l'antériorité de la pensée sur le langage car les signes sont une création humaine. Cependant en fait, la pensée n'existe pas indépendamment du langage. A) La pensée dépend du langage. 1) Dans sa genèse. L'enfant commence à penser en même temps qu'il apprend à parler. « Ne demandez donc point comment un homme forme ses premières idées ; il les reçoit avec les signes ; et le premier éveil de sa pensée est certainement, sans aucun doute, pour comprendre un signe. (...)

» Le langage est-il un simple instrument de la pensée? « Le langage trahit-il la pensée ? » Langage et concept. Le langage et les concepts Nous avons analysé dans un chapitre précédent les relations entre le langage, la pensée et le monde réel.

langage et concept

Nous avons également défini la pensée comme un objet mental exprimé par le langage. L'acquisition du langage consiste à mémoriser des signes sous formes d'objets mentaux, et à associer ces objets-mentaux-signes aux objets mentaux correspondants pour donner une signification à ces signes. Au départ les signes sont des percepts, ensuite ils deviennent des images.

Lors de l'acquisition du langage, non seulement la signification des signes est apprises, mais les règles de combinaison des signes sont inculquées sous forme de grammaire. relations entre langage, pensée et réalité Pour qu'un signe ait une signification il faut que l'objet-mental-signe soit associé à un objet mental représentant une chose. Expression d'une image ou d'un percept Mais le signe "fleurs" est associé à quelque chose qui n'est pas bien défini dans la réalité. Le concept de négation. Langage de la pensée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Langage de la pensée

Le Langage de la pensée (anglais : Language of Thought, LOT), ou mentalais (angl. mentalese) est une théorie, due principalement au philosophe américain Jerry Fodor, qui présuppose une sorte de langage qu'utiliseraient les processus mentaux, et qui permettrait d'élaborer des pensées complexes à partir de concepts plus simples. Fodor a présenté cette thèse en 1975 dans son ouvrage intitulé The Language of Thought.

Il semble que ce soit le philosophe américain Gilbert Harman qui ait utilisé pour la première fois cette expression dans ce contexte[1]. La thèse[modifier | modifier le code] Peut-on penser sans langage ? Le concept de « pensée » possède au moins deux acceptions majeures.

Peut-on penser sans langage ?

Au sens strict, c’est la pensée intellectuelle, passant par les idées, par les concepts, par les mots : c’est le jugement. Au sens large, la pensée désigne tout phénomène conscient, comme par exemple l’imagination ou encore la perception. D’un côté, toute pensée semble passer nécessairement par le langage, mais de l’autre, elle semble facilement ne pas toujours emprunter la voie du langage pour se réaliser. Mais doit-on se satisfaire d’une telle dichotomie ? N’y a-t’il pas tout d’abord des formes d’intellections non conceptuelles, dont l’intuition intellectuelle semble être un parfait exemple ? La pensée sans langage.

Pensée sans langage. Possibilité d'établir des raisonnements sans les formuler explicitement en mots (même par vocalisation intérieure).

Pensée sans langage

Avantages : grande rapidité, compréhension plus profonde. Risques : pas de possibilités de communication, raisonnements intuitifs peut-être faux. Méthode d'apprentissage : se forcer à ne pas terminer les phrases mentalement élaborées et énoncées. Le langage est évidemment indispensable pour former l'esprit à la pensée (cf. les humains n'ayant jamais appris à parler, qui montrent un retard pour certaines fonctionnalités intellectuelles) mais n'est qu'un tremplin dont on doit apprendre à se débarrasser.

Rousseau (Discours...hommes) : "Toute idée générale est purement intellectuelle ; pour peu que l'imagination s'en mêle, l'idée devient aussitôt particulière. De même que l'imagination représente un objet particulier et non pas l'objet général, le langage représente l'objet général mais, par son caractère conventionnel, peut ne rien représenter. 1 : La pensée est-elle contenue dans le langage? 2 : La pensée est-elle contenue dans le langage? 3 : La pensée est-elle contenue dans le langage? 4 : La pensée est-elle contenue dans le langage? L'interface Langage/Pensée.