background preloader

Organisation de l'enseignement et de la formation professionnell

Facebook Twitter

DDFPT (ex chef de travaux)

Krishnamurti - Carnets. Wetransfer75619f1. Wetransfer75619f1. Le lycée : enseignements, organisation et fonctionnement. Le lycée d'enseignement général et technologique Le LEGT comprend trois classes : la classe de seconde générale et technologique, commune aux élèves se destinant une poursuite d'études dans une des séries de la voie générale ou de la voie technologique.

Le lycée : enseignements, organisation et fonctionnement

Le choix entre ces deux voies s'effectue à l'issue de cette classe. Les classes de première et terminale dans les différentes séries conduisent à l'examen du baccalauréat. Le baccalauréat sanctionne des connaissances et des compétences de fin d'études secondaires et constitue le premier grade de l'enseignement supérieur. A ce titre, il permet la poursuite d'études supérieures. L'organisation du baccalauréat La voie générale La voie générale comprend trois séries (ES, L et S) qui mènent au baccalauréat général. Elle conduit à la poursuite d'études supérieures principalement en université, classe préparatoires aux grandes écoles ou en écoles spécialisées. La voie technologique Accompagner les élèves au lycée Le lycée professionnel. Financement (public, prive, semi public (associatif, partenaires sociaux - benchmark_formation_professionnelle_OCDE-1.pdf.

L'Éducation nationale et la formation professionnelle en France - formation_professionnelle_VF_151615.pdf. Education france. Depuis 1882, l'école est publique, laïque et obligatoire, pour les enfants à partir de 6 ans.

education france

Depuis 1969, elle est obligatoire jusqu'à 16 ans. L'école maternelle, pour les enfants de 3 à 6 ans est aussi publique et laïque, elle n'est pas obligatoire, mais, après 4 ans, plus de 98 % des enfants vont à l'école maternelle. (Consulter " LA LAÏCITÉ ") Depuis les années 1980, avec la décentralisation, les collectivités territoriales (Consulter"L'ORGANISATION DU TERRITOIRE FRANÇAIS " ) paient et gèrent les transports scolaires, l'entretien, le matériel et la construction des bâtiments, mais l'État leur donne de l'argent pour ces dépenses : la commune pour les écoles primaires, le département pour les collèges, et la région pour les lycées.

Enseignement_scolaire_VF_135505.pdf. Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE) - La France - L'éducation - le système scolaire français. La structure de l'enseignement en France, archéologie...

Ecole supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE) - La France - L'éducation - le système scolaire français

Jusqu'à la Révolution française, l'enseignement reste dans la sphère privée. Même si des institutions commencent à prendre en charge l'enseignement (les corps de métiers pour l'enseignement professionnel, l'église pour la formation des élites, les jésuites en particulier), l'état reste hors du champ de la formation. C'est Napoléon Bonaparte qui éleva les premières structures d'un enseignement au service de l'état et de la nation. À partir de 1802, il encourage les communes à mettre en place un enseignement primaire (les communes fournissent les locaux et le logement de l'instituteur, son traitement étant assuré par les parents), des écoles secondaires où l'on enseignera le latin, le français, la géographie, l'histoire et les mathématiques.

Il crée un lycée impérial dans chaque département (1er mai 1802, loi du 11 Floréal an X). Les élèves forment le vivier de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint Cyr, école créée en 1802. Educnet. Campus des métiers et des qualifications : l'enseignement professionnel innove. Cet événement vise à mettre en lumière la montée en puissance d’une organisation particulièrement innovante de notre enseignement professionnel : les Campus des métiers et des qualifications.

Campus des métiers et des qualifications : l'enseignement professionnel innove

La synergie est au coeur de ces Campus. Il s’agit de renforcer les coopérations entre le système éducatif et le monde économique au service de l’insertion professionnelle des jeunes. Le Campus des travaux publics de Bruay-la-Buissière, qui nous accueille, offre un exemple de la plus-value apportée au développement des parcours de formation - et ce jusqu’aux plus hauts niveaux de qualification - des jeunes, élèves, étudiants, apprentis comme des adultes en formation professionnelle, de leur insertion professionnelle, tout en contribuant à la dynamique économique de la région et des besoins en formation qui en découlent.

Ce sera aussi l’occasion de faire un point d’étape avec les Campus labellisés en 2013 qui partageront leur expérience. Ils se définissent : Une démarche exigeante de labellisation.