Engagé sous Nicolas Sarkozy et François Fillon, le développement de l'Open Data en France se poursuit désormais avec la nouvelle majorité. Le premier ministre en particulier s'est montré sensible par le passé à ce mouvement, qui pousse à l'ouverture et la mise à disposition de données publiques. Il s'est montré volontariste lorsqu'il était maire de Nantes et a fait signer à son équipe une charte incluant l'Open Data. Open Data : le gouvernement précisera sa feuille de route fin 2012 Open Data : le gouvernement précisera sa feuille de route fin 2012
data.gouv.fr : la plateforme d'open data française est en ligne data.gouv.fr : la plateforme d'open data française est en ligne La très attendue plateforme d’open data, data.gouv.fr, a été officiellement lancée ce lundi 5 décembre. Etalab, la mission interministérielle chargée de coordonner l’ouverture des données publiques des administrations de l’Etat, a présenté les principales caractéristiques de la plateforme et posé les bases des prochaines étapes. Compte-rendu. > Un moteur de recherche avec 352 000 jeux de données 352 000 jeux de données publiques sont disponibles sur le site, produites par 90 acteurs, essentiellement des ministères mais également des collectivités territoriales ou la SNCF. Si certaines de ces données sont nouvelles – notamment celles concernant les ministères du Budget ou de l’Agriculture - environ deux tiers proviennent des statistiques de l’Insee, réparties sur les 36 000 communes.
La gratuité des données publiques encouragée par data.gouv.fr Trois mois après la formation de l’équipe en charge de créer le futur portail data.gouv.fr, un décret et une circulaire sortis au Journal Officiel ce matin viennent préciser le cadre dans lequel ÉtaLab et les ministères vont travailler. Coup de frein à la marchandisation des données publiques Le décret 2011-577 risque de ne pas faire plaisir à tous les intermédiaires qui vivent de la revente de données publiques sur le dos du travail des administrations. La gratuité des données publiques encouragée par data.gouv.fr
Etalab

Données publiques : l’Etat adopte un principe de gratuité pour la réutilisation Données publiques : l’Etat adopte un principe de gratuité pour la réutilisation Publié le 27/05/2011 • Mis à jour le 24/06/2011 • Par Romain Mazon • dans : France La circulaire et le décret du 26 mai, publiés au JO du 27 mai, entérinent de précédentes déclarations de François Fillon lors de l’annonce de la création de la mission Etalab : le principe de la gratuité pour la réutilisation des données publiques. Le Premier ministre fait siens, dans la circulaire, deux arguments traditionnellement mis en avant par les tenants de la gratuité pour l’opendata :