@NONYMOUS

Facebook Twitter

@nonymous. L’opération com d’Anonymous. La branche française du collectif informel Anonymous a décidé de prendre la parole, collectivement, en suivant un protocole strict.

L’opération com d’Anonymous

Pendant plusieurs heures vendredi soir, cinq médias ont assisté par canal de discussion interposé, à cette drôle de conférence de presse, qui révèle quelques paradoxes du mouvement. Le protocole était défini plusieurs jours à l’avance. Sur un canal de discussion en temps réel sécurisé (un canal IRC) était réunis cinq journalistes et un coordinateur.

Le petit anonymous. Des tags des "Anonymous" sur la façade de l'Hadopi. A façade du siège parisien de l'Hadopi a été taguée à plusieurs reprises de l'emblême du groupe des hackers informatiques "Anonymous", selon des photos publiées lundi sur internet et Twitter.

Des tags des "Anonymous" sur la façade de l'Hadopi

En rouge, la mention "WE ARE LEGION" (nous sommes légion, en anglais) a été peinte à la bombe sur le seuil de l'Hadopi. Apposé au pochoir de chaque côté de la porte d'entrée, l'emblème représente une couronne de laurier au sein de laquelle s'inscrit un buste d'homme en costume dont la tête est remplacée par un point d'interrogation.

Anonymous surveillés depuis huit mois. Trois supposés Anonymous ont été arrêtés par les services de renseignement français cette semaine.

Anonymous surveillés depuis huit mois

OWNI a reconstitué les huit mois de surveillance coordonnés par le Parquet de Paris pour traquer ces militants engagés dans une opération visant le nucléaire. Une manifestation numérique écolo, nom de code "Green Rights" qui trouve ses racines en Italie et qui s'attaquait à EDF. Les personnes soupçonnées d’avoir coordonné une attaque de déni de service (DDOS) contre le site Internet d’EDF, les 20, 23 avril et 2 juin 2011, s’apparentent à des hacktivistes – c’est-à-dire des militants qui utilisent ou détournent les technologies de l’information pour défendre leurs idées.

Sur les trois personnes interpellées, deux hommes ont été déferrés devant un juge de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris. L’un deux, Pierrick Goujon, alias Triskel, a livré hier son témoignage chez OWNI. Mobilisation contre l'ACTA. Mobilisation en France contre le traité anti contrefaçon signé en début de semaine.

Mobilisation contre l'ACTA

En pointe du mouvement de contestation contre l'Acta: les Anonymous, mais la fronde est aussi soutenue par de nombreuses organisations qui défendent la liberté d'expression. L'ACTA (Anti-contrefeiting trade agreement ou "accord anti contrefaçon")L'accord multilatéral ACTA doit aboutir à la création de standards internationaux de protection de la propriété intellectuelle. Officiellement, l'ACTA est destiné à lutter contre la contrefaçon de manière très large : pour les médicaments, les marchandises contrefaites, mais aussi le téléchargement illégal. Le texte a été négocié entre l'Union européenne, les Etats-Unis, le Japon, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, Singapour, la Corée du Sud, le Maroc, le Mexique et la Suisse. Masque blanc et noir, sourire sarcastique, ils sont plusieurs à l'afficher ce samedi après-midi devant le siège d'Arte. EN IMAGES. Les anonymous dans la rue. Cela sonnait comme un mot d'ordre: «Anonymous appellent au rassemblement du plus grand nombre ce samedi 28 janvier à 14 heures dans 36 villes en France afin de signifier à notre gouvernement qu'il ne peut pas s'asseoir sur nos libertés.»

EN IMAGES. Les anonymous dans la rue

Postée sur Youtube, cette vidéo a marqué le point de départ d'une vague de manifestations ce samedi, à Paris, Rennes (Ille-et-Villaine), Strasbourg (Bas-Rhin) ou encore Montpellier (Hérault). Le mouvement Anonymous, qui dit protéger les libertés individuelles, principalement sur Internet, entendait dire son opposition à plusieurs textes et accords nationaux ou internationaux, jugés liberticides. DCRI contre Anonymous. La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) part en guerre contre les Anonymous.

DCRI contre Anonymous

Jeudi, deux membres supposés étaient mis en examen dans le cadre d'une enquête sur "Greenrights" ; une opération numérique visant notamment les serveurs d'EDF. Nous nous sommes entretenus en exclusivité avec Pierrick Goujon, l'un de ces soi-disant Anonymous que la DCRI a arrêté. Pierrick Goujon, photographié à OWNI (cc Claire Berthelemy) Ce vendredi, OWNI a longuement rencontré Pierrick Goujon, 29 ans, connu sur les réseaux sous le pseudo de Triskel. Il est soupçonné par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) d’être un membre des Anonymous – même si ce mouvement militant se caractérise par l’absence totale de hiérarchie, de structures et de cartes de membres. Anonyme - Opération Anti-ACTA [FR] Anonymous - Facebook Mass Hack (January 28)

Appel à manifester samedi 28 Janvier dans 36 villes en France. Message from Anonymous.