E Book

Facebook Twitter
Manuel de savoir-vivre à l’usage du Voyageur Moderne l’« ebook » de la RATP
Au royaume des sondages, les sceptiques sont rois : la première étude de l'année du Pew Research Center consacrée à l'utilisation des appareils mobiles évalue à la hausse l'adoption du lecteur ebook. Ce qui met un sérieux coup d'arrêt aux préludes à la mort des appareils à encre électronique, et, au vu des commandes de pièces détachées, ils semblent même avoir la peau plutôt dure. Ces nouvelles données, analysées par The Digital Reader, fournissent un aperçu de la relation des Américains avec le lecteur ebook entre avril 2009 et janvier 2013 : sur cette période, peu de véritable désaffection et donc encore moins de « mort » du ereader. Début 2012, le lecteur ebook surfe même sur un taux d'adoption similaire à celui de la tablette, son éternel concurrent qui fait encore figure de menace pour le marché de l'encre électronique. Il n'en serait finalement rien : le taux d'adoption culmine à 26 % en janvier 2013, par rapport à 19 % un an auparavant. Le lecteur ebook ne s'est jamais si bien porté Le lecteur ebook ne s'est jamais si bien porté
Neonode présente une liseuse tactile qui fonctionne sous l’eau Neonode, l’entreprise qui équipe les écrans de fonctionnalités tactiles sur de nombreuses liseuses, propose une nouvelle technologie tactile, qui fonctionne même sous l’eau. Utiliser une liseuse sous l’eau n’a pas un grand intérêt en soi. Mais dans la vidéo faite par Neonode, c’est surtout l’utilisation de l’écran tactile sur une coque étanche qui retient l’attention. Neonode présente une liseuse tactile qui fonctionne sous l’eau
Débat - Pourquoi le livre électronique patine-t-il en France ? Débat - Pourquoi le livre électronique patine-t-il en France ? Le premier problème quand on évoque les freins au développement du livre numérique, c'est évidemment le prix. Des études viennent régulièrement nous rappeler le coût élevé pour le consommateurs, pour un produit qui devrait a priori coûter moins cher à produire, la fabrication du livre numérique étant tout de même plus simple qu'une impression. Dernière en date, l'étude de Youboox et Storelytics met en lumière les prix sur l'iBookStore d'Apple. En moyenne, un ouvrage y coûte 9,30 euros.
Les lecteurs japonais pas vraiment motivés par l'ebook Toutes les études de marché du monde, aussi bien que les idées reçues, ont pu prédire un succès fulgurant de la lecture numérique au Japon, en vertu d'une passion - supposée ou réelle - de la population du pays pour les dernières innovations technologiques. Alors que Kobo ou Amazon se livrent à une course de vitesse sur le territoire asiatique, les résultats ne sont pas franchement encourageants. MIKI Yoshihito (´・ω・), CC BY 2.0 Au cours de l'année 2012, les deux revendeurs de livres numériques, Kobo et Amazon, ont intensifié leur présence dans le pays, en créant une boutique en ligne spécifique, en adaptant le moteur de rendu au sens de lecture japonais (merci à l'EPUB3), ou encore en inondant rues et chaînes locales de publicités. D'autant plus que Kobo, racheté en 2011 par le géant - nippon - Rakuten, dispose d'une force de frappe équivalente ou presque à celle de son concurrent. Les lecteurs japonais pas vraiment motivés par l'ebook
Le livre numérique progresse plus vite que prévu dans le monde Le livre numérique progresse plus vite que prévu dans le monde Les ventes de livres numériques à travers le monde continuent de progresser de manière très importante. Aux Etats-Unis, les cinq grands groupes d'édition voient maintenant 22% de leurs revenus provenant du numérique. C'est ce que révêle Scott Devitt, analyste chez Morgan Stanley. En 2012, le marché du livre numérique mondial représenterait 859 M$, très largement en hausse par rapport à l'estimation initiale de 567 M$ qui avait été faite l'année dernière. Amazon représente plus de 45% des ventes dans le monde et aurait gagné 383 M$ l'an dernier. Les ventes issues du Kindle représenteraient à elles seules 11% du chiffre d'affaires d'Amazon.
Où en est le livre numérique en France Où en est le livre numérique en France Atlantico : L'Université Paris-Dauphine organise ce mercredi deux tables rondes autour de la question "Livre numérique, chapitre 2 : une page qui se tourne pour le papier ?" Depuis l'apparition du premier livre électronique il y a dix ans, quel premier bilan peut-on dresser du secteur numérique en France ? Hélène Védrine : Le marché du livre numérique a mis très longtemps à se développer en France et ne constituait qu’une partie infime du chiffre d’affaires de l’édition. En 2011, les ventes d’ebooks représenteraient moins de 1% des ventes totales de livres dans l’Hexagone, contre 7% au Royaume-Uni et 20% aux Etats-Unis. Cependant, depuis 2008, cette part ne cesse d’augmenter et la vente des ebooks atteint désormais 21 millions d’euros cette année, contre 12, 5 millions l’an dernier. En six mois, le nombre de Français ayant lu un livre au format numérique a presque triplé (on passe de 5% à 14 % de la population de plus de 14 ans).
Histoire du lecteur ebook, un accès direct aux livres Histoire du lecteur ebook, un accès direct aux livres À sa création, la liseuse a provoqué une rupture importante dans l'industrie du livre. Sans bouger de chez lui, le lecteur pouvait se plonger dans les pages de milliers d'œuvres littéraires consultables et enregistrées sur un appareil de lecture. Petit retour rapide sur l'histoire du support de lecture préféré des grands lecteurs et sur ses futures améliorations. Avec Lettres numériques
Chenôve fait découvrir le livre numérique à la Bourgogne Chenôve fait découvrir le livre numérique à la Bourgogne Au mois d’avril, la ville de Chenôve (Bourgogne) va entamer une expérience inédite. Pendant 3 jours, cette commune de 16 000 habitants va se mettre à l’heure des ebooks pour proposer aux visiteurs des ateliers pratiques, des conférences, des débats. L’objectif est d’amener le livre numérique aux lecteurs, d’en faire comprendre ses enjeux pour la lecture de demain et d’en pointer la complémentarité avec le livre papier. Intitulé « Le Futur du Livre », cet évènement est ouvert à tous. Chenôve fait découvrir le livre numérique à la Bourgogne
Avis d'un éditeur : le lectorat qui consomme du livre numérique En se référant aux analyses proposées par Google Analytics, l'éditeur Random House a brossé le tableau d'un lecteur type de livres numériques. Il a suffi de croiser des données issues d'enquêtes réalisées auprès des clients, pour obtenir de quoi réaliser une infographie assez complète, estime la maison d'édition. Il en ressort assez clairement que le lecteur numérique est avant tout un grand lecteur, consommateur de papier comme d'ebook, et surtout soucieux d'accéder rapidement à ce qu'il souhaite lire. Attendu que plus d'un cinquième des Américains ont lu un livre numérique, il faut nuancer en précisant que la plupart de ce cinquième est composé de femmes, âgées de moins de 45 ans avec un diplôme universitaire. Les revenus familiaux dépassent les 100.000 $ annuels et les genres favoris sont mystère, suspens, polar-policier, fiction en général et romance. Avis d'un éditeur : le lectorat qui consomme du livre numérique
Livres-Hebdo: réduction de 17% sur les prix en France
GrabMyBooks est une extension en anglais pour le navigateur Firefox qui permet de créer des ebooks au format epub ou mobi à partir des pages Web que l’on sélectionne sur le Web. L’extension offre bon nombre d’options permettant de créer rapidement un livre électronique à lire sur sa liseuse. Si Calibre est installé sur votre ordinateur, la conversion au format .mobi (celui du Kindle) est facilitée.

Une extension Firefox pour créer des ebooks, GrabMyBooks

Une extension Firefox pour créer des ebooks, GrabMyBooks
Après la dématérialisation de la musique : celle du livre ? Alors que l’enseigne Virgin s’apprête à fermer ses portes, et que le propriétaire de la Fnac, François-Henri Pinault cherche désespérément un repreneur. Le CA de l’entreprise ne cesse de baisser, c’est tout le modèle économique de l’enseigne qui est mis à mal entre la dématérialisation de la musique d’un côté et le succès de l’e-commerce qui la concurrence dangereusement sur le marché de l’informatique, de la télévision et des produits techniques. Quant au livre, c’est à suivre de près, s’il prenait le chemin de celui de la musique, ce serait sans aucun doute la fin de la FNAC.
Appareils

DRM

Formats

Plateformes téléchargement

Lecture