background preloader

MOOC et Pédagogie

Facebook Twitter

Le MOOC et le « hype » : analyse critique des d... – Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire. Cite this article Collin, Simon et Hamid Saffari. "Le MOOC et le « hype » : analyse critique des discours médiatiques sur les MOOC. " Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, volume 12, number 1-2, 2015, p. 124–137. Collin, S. & Saffari, H. (2015). Le MOOC et le « hype » : analyse critique des discours médiatiques sur les MOOC. Chicago Collin, Simon et Saffari, Hamid "Le MOOC et le « hype » : analyse critique des discours médiatiques sur les MOOC". Export record for this document EndNote, Papers, Reference Manager, RefWorks, Zotero Zotero BibTeX, JabRef, Mendeley, Zotero. Au centre des Mooc, les capsules vidéo : un renouveau de la télévision éducative ? 1 Selon Boebel, cité par Hansch, Hillers, McConnachie, Newman, Schildbauer, et Schmidt, 2015, p. 4. 2 Selon Carvalho, cité par Peltier, 2016. 1Une importante littérature souligne la place privilégiée de la vidéo et de séquences pédagogiques filmées dans le cadre des nouveaux dispositifs de formation et d’apprentissage médiatisés : Khan Academy, xMooc, cMooc, Spoc, YouTube, classes inversées, etc.

Les capsules vidéo s’imposent en effet aujourd’hui comme la ressource pédagogique dominante et le média central de ces « nouveaux » dispositifs de formation. 2Cette description sommaire rappelle les pratiques d’apprentissage désignées par les termes de « video lecture », de « video learning » ou encore d’apprentissage assisté par la vidéo, video-assisted learning (Giannakos, 2015) dont la base était une cassette vidéo VHF ou un CD-Rom éducatif. Gajos, Jiho, Shang-Wen, Carrie et Miller (2014) utilisent d’ailleurs le terme video learning dans le cadre de leur analyse des Mooc. 3 Merci à C.

Évaluation par les pairs au sein du MOOC ABC de la gestion de projet : une étude préliminaire. L'école de demain: entre MOOC et classe inversée. Différences régionales à travers le monde des é... – Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire. Résumé Le présent article examine les différences régionales des points de vue de la participation au cours, des profils sociodémographiques, des comportements et des résultats en lien avec la participation à un cours en ligne ouvert et massif (« MOOC »).

Nous avons suivi les étudiants d’un cours proposé par l’École des hautes études commerciales (HEC) de Montréal dans leur initiative de MOOC appelée EDUlib. L’analyse a été réalisée à partir des traces laissées sur la plateforme (ressources consultées, nombre de visites, activité dans l’environnement) et des réponses à un questionnaire autorapporté. Nous constatons des différences entre les régions, qui semblent liées aux caractéristiques socioéconomiques de celles-ci. Mots-clés : formation à distance, MOOC, francophonie, engagement Abstract This article examines regional differences based on students’ participation, sociodemographic profiles, behaviors and learning outcomes. Keywords: distance learning, MOOC, francophonie.

MOOC, COOC: La formation professionnelle à l'ère du digital - Laetitia Pfeiffer - Google Books. Les MOOC, inventer une nouvelle pédagogie - La Jaune et la Rouge. Quel impact des MOOC sur les pratiques pédagogiques des enseignants ? Le MIT a été le premier à suggérer (Seaton et al., 2015), données à l’appui, que la réutilisation des ressources du MOOC dans un contexte de formation était un phénomène probablement fréquent.

Dans son étude sur les utilisateurs du cours d’électronique 6.002X, 40% des répondants au questionnaire étaient des enseignants ou formateurs. Ce résultat m’a poussé à approfondir mes enquêtes sur les professions exercées par les inscrits, et il m’est apparu que les enseignants ne représentaient un contingent important que dans certains cas précis, en général lorsque la thématique du cours est en lien avec l’éducation et la formation. Cela ne nous dit pas ce qu’ils en font. Quelques réflexions sur ce sujet. La première question qui se pose face aux résultats de Seaton et al. est celle de l’évolution des pratiques des enseignants vis-à-vis de l’usage des ressources éducatives libres.

Voilà, je laisse ça comme ça. Les MOOC, une révolution pédagogique ? Ca y est, c’est le grand jour. La deuxième édition du MOOC « Monter un MOOC de A à Z » commence aujourd’hui 14h, et pour célébrer cet événement, je propose de lancer le premier débat : « Les MOOC sont-ils une révolution pédagogique ? » Ah, cette sempiternelle question qui revient toujours sur le tapis à un moment ou un autre … Et si l’on commençait par remplacer le terme « MOOC » par « cours » (si l’on considère le MOOC en tant que dispositif de formation), ou par « papier » (si on prend le MOOC comme un média ou comme une technologie), qu’est-ce que cela donne ?

Les cours sont-ils une révolution pédagogique ? Et Le papier est-il une révolution pédagogique ? On peut faire plein de choses avec des cours, ou avec du papier. Que l’on considère le MOOC comme un dispositif de formation ou comme un média, il est clair qu’il ne porte pas en soi une innovation pédagogique. La digitalisation a pour corrollaire l’accessibilité, pas l’innovation. Merci Capitaine Obvious. L’histoire des MOOCs | MOOC. Guide du MOOC/Histoire. Un livre de Wikilivres. Si vous voulez vous documenter sur le sujet des MOOC ou du Connectivisme, vous pouvez consulter la page de références de ce guide. Après ce premier cours CCK plusieurs autres cours suivis: CCK09, PLENK2010, CCK11, LAK11 ... mais comme pour toutes les grandes choses, ces cours ne sont pas apparues du jour au lendemain. 2 films proposés par Dave Cormier (en anglais) décrivent ce que sont les MOOC et comment ils fonctionnent. Ces films sont courts et très instructifs :

Revue sticef.org. Matthieu Cisel (STEF, Cachan), Éric Bruillard (STEF, Cachan) 1. Introduction Le succès des MOOC, ou Massive Online Open Courses, est probablement l’évènement le plus marquant de l’année 2012 dans le monde de l'enseignement supérieur en ligne, le New York Times allant jusqu'à qualifier l'année 2012 "The Year of the MOOC"1. De nombreuses universités, menées par les prestigieux établissements de la Ivy League comme Stanford, Harvard et le MIT organisent gratuitement en ligne depuis le début de l’année 2012 des cours sur des thèmes aussi variés que la cryptographie, la biologie ou la philosophie. La mise à disposition gratuite de ressources pédagogiques et l’organisation de cours à distance par des universités n’est pas une nouveauté, l'ampleur du mouvement est en revanche inégalée.

Nous tenterons dans une première partie de caractériser les différentes plates-formes et les approches pédagogiques qui les sous-tendent, et évoquerons brièvement les origines du phénomène. 2. 2.1. 2.1.1. 2.2. Les MOOC : une innovation à analyser. 1Le phénomène des MOOC tel qu’il a émergé au cours de ces cinq dernières années mérite toute l’attention de la communauté universitaire : des décideurs, des enseignants, des étudiants et des chercheurs. Dans cette contribution, je tenterai de présenter les questions et enjeux qui m’apparaissent essentiels. Cependant, avant toute chose, je voudrais m’associer aux avertissements de J. Daniel (2012) : il s’agit d’un phénomène récent, l’acronyme MOOC renvoie à des pratiques pédagogiques très différentes (du xMOOC transmissif au cMOOC connectiviste) ; il existe encore très peu de recherches sérieuses sur le sujet et les sources disponibles renvoient souvent à des blogs et à des articles de presse. C’est ainsi que ma contribution doit être située par rapport au moment de son écriture : décembre 2013. 3Nous verrons plus loin dans quelle mesure on pourrait parler d’innovation. 4Cela dit, si on revient aux précurseurs, quelle innovation ont-ils voulu mettre en place ?

À quels besoins répond-on ? The Freedom to Study. MOOC: comment tout a commencé. On présente souvent les MOOC comme un phénomène récent, qui serait apparu soudainement comme un diable qui sort de sa boîte. On oublie qu’il a fallu des années de tentatives, parfois infructueuses, pour arriver au modèle actuel. Un terreau fertile s’est constitué au fil du temps, préparant le terrain pour l’année 2012 et son fameux « Tsunami MOOC ». Bref retour sur la dizaine d’années qu’a duré la gestation du phénomène MOOC.

De nombreuses universités américaines étaient impliquées dès le début des années 2000 dans des programmes d’enseignement en ligne, d’une part via des programmes de type Open Courseware, d’autre part par la mise en place de formations en ligne. Le MIT lance dès 2001 le MIT OpenCourseWare (MIT OCW), site qui propose des ressources pédagogiques sous licence Creative Commons dans des disciplines aussi variées que l’architecture, les biotechnologies ou la linguistique. Le problème, c’est que le modèle économique associé n’était pas (et n’est toujours pas) viable. De nouvelles règles pour la formation à distance. Plateforme France Université Numérique (FUN) MOOC : 3 minutes pour tout savoir.