background preloader

Nietzsche

Facebook Twitter

ANM_2008_113. « Le plus dangereux malentendu » « … étant admis que, par interprétation de la philosophie de Nietzsche, l’on entend une ex-plication (Auseinendersetzung) avec Nietzsche à la lumière de la question fondamentale de la pensée occidentale. » (Heidegger, Nietzsche I, p. 320). 2 « Il existe une notion qui apparemment n’autorise aucune confusion, aucune équivoque : c’est celle (...) 1Nietzsche a pressenti les coups de force interprétatifs et les captures herméneutiques dont il serait victime.

« Le plus dangereux malentendu »

Il savait, par avance, que ceux qui se réclameraient de lui le trahiraient. 2De fait, à suivre du moins la lecture qu’en propose Heidegger, Nietzsche apparaît comme l’un de ceux qu’il a toujours stigmatisés : un épuisé, et de la pire espèce : celui dont l’épuisement s’exprime par une sorte de suractivité, d’ivresse donnant l’impression fallacieuse d’un trop-plein de puissance, symptôme en réalité d’une mort imminente. 3 Sur cette distinction qui structure l’ensemble de la position métaphysique d’Heidegger, cf. Cycle sur Nietzsche - La religion et la morale accusatrice complices pour accabler le bonheur. Lundi 31 mai 1 31 /05 /Mai 17:41 Le ressentiment est une souffrance dont on ne parvient pas à se débarrasser ; non pas que cette dernière soit causée par quelque chose d’insurmontable, mais parce que cette souffrance est sans cesse ressassée.

Cycle sur Nietzsche - La religion et la morale accusatrice complices pour accabler le bonheur

Le ressentiment conduit en effet à une victimisation de soi, et la douleur devient alors perpétuelle, l’homme intériorisant son mal. Cycle sur Nietzsche - La religion et la morale accusatrice complices pour accabler le bonheur. Nietzsche et l’humanisme. 1 Encyclopädie der klassischen Philologie und Einleitung in das Studium derselben, in F.

Nietzsche et l’humanisme

Nietzsche, V (...) 2 Ibid., p. 368. 1L’entrée du mot « humanisme » dans notre langue date de l’année 1882, où il est homologué au Supplément du Littré sous cette double acception : « 1) la culture des humanités ; 2) une théorie philosophique qui rattache les développements historiques de l’humanité à l’humanité elle-même ». Que Nietzsche, qui fut pendant dix ans professeur de langue et de littérature greque à l’Université de Bâle, ait parti lié avec l’humanisme « culture des humanités » ouvre déjà un vaste champ d’investigation à notre enquête. Qu’il ait fait, dès 1870, de la possibilité d’un « ennoblissement de l’homme » l’enjeu majeur de sa réflexion, le désigne de surcroît comme l’un des protagonistes du grand débat qui, de la Renaissance à nos jours, n’a cessé de mettre l’homme en charge de sa propre humanité. 2En quoi consiste la « mystification humaniste » ?

12 J. 15 Ibid., § 49 16 J. Homo. Une nouvelle approche du Surhumain. 1 Za, III, « Des vieilles et des nouvelles tables », § 3.

Une nouvelle approche du Surhumain

Ce fut là aussi que je ramassai le mot « surhumain » au bord du chemin et où j’appris que l’homme était quelque chose qu’il fallait surmonter, – que l’homme est un pont et non un but : qu’il se dit bienheureux de son midi et de son soir, comme chemin vers de nouvelles aurores 1. 2 Za, IV, « De l’homme supérieur », § 3. 1Dans Ainsi parlait Zarathoustra, Nietzsche fait déclarer à Zarathoustra que le surhumain est son premier et unique souci, lui et non l’homme – ni le prochain, ni le plus pauvre, ni le plus souffrant, ni le meilleur 2.

Dans Ecce Homo, Nietzsche insiste sur le fait que Übermensch est un « mot qui donne à réfléchir ». C’est en tout cas une notion dont de nombreux penseurs « post-nietzschéens » ont fait usage et qu’ils ont adaptée aux particularités de leur propre conception du projet et de la tâche philosophiques. 2Le surhumain n’est pas figuré par Nietzsche d’une seule manière. 4 FP du GS, 11 [141]. Ad. 4. 9 E. Crépuscule des idoles - Philopsis. « Le plus dangereux malentendu » Nietzsche Source - Home. Nietzsche, Un Voyage Philosophique (1/5) - une vidéo Voyages. Nietzsche_pimbe. Friedrich Nietzsche.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Friedrich Nietzsche

Friedrich Wilhelm Nietzsche Philosophe allemand Époque contemporaine Friedrich Wilhelm Nietzsche (prononcé en allemand [ˈfʁiːdʁɪç ˈvɪlhɛlm ˈniːt͡sʃə], souvent francisé en [nit͡ʃ]) est un philologue, philosophe et poète allemand né le à Röcken, en Saxe-Anhalt, et mort le à Weimar, en Allemagne. Peu reconnu de son vivant, son influence a été et demeure importante sur la philosophie contemporaine de tendance continentale, notamment l'existentialisme et la philosophie postmoderne ; mais Nietzsche a également suscité ces dernières années l'intérêt de philosophes analytiques, ou de langue anglaise, qui en soutiennent une lecture naturaliste remettant en cause une appropriation par la philosophie continentale jugée problématique[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Professeur de philologie à l'université de Bâle dès l'âge de 24 ans, il obtient un congé en 1879 pour raison de santé.

Présentation générale de son œuvre[modifier | modifier le code] Pdf_nietzsche_schopenhauer_stanek.


  1. clovissimard2 Aug 9 2012
    Blog(fermaton.over-blog.com),No-25. -THÉORÈME NIETZSCHE. - Pourquoi ne rêves-tu pas lion bêlant ?