Streaming

Facebook Twitter

Musique : Google Lab India vous offre le catalogue Hindi. Jiwa sera relancé avec un "modèle économique nouveau" Le concurrent de Deezer Jiwa devrait renaître de ses cendres.

Jiwa sera relancé avec un "modèle économique nouveau"

La société Digiteka, spécialisée dans la distribution de contenus multimédias sur Internet, nous annonce qu'elle a été choisie par le tribunal de commerce de Paris pour reprendre les activités de Jiwa. Deezer et Starzik faisaient aussi partie des candidats. Jiwa avait croulé cet été sous le poids des minima financiers imposés par les majors, dont l'Observatoire de la Musique prévenait cette semaine qu'ils sont "insurmontables financièrement, pour les PME européennes et françaises". La mort de Jiwa avait relancé le débat sur la mise en place d'une licence de gestion collective obligatoire, qui n'autoriserait plus les maisons de disques à choisir les acteurs auxquelles elles accordent le droit d'exister et de vendre leur musique.

En contrepartie, leur rémunération serait fixée par une commission, et égale entre tous les services en ligne. Pour freiner le piratage en Inde, Google lance un service de streaming musical. Google serait-il un service de streaming musical qui s'ignore ?

Pour freiner le piratage en Inde, Google lance un service de streaming musical

Il y a deux ans, le géant du web avait conclu un partenariat avec l'une des principales plates-formes chinoises, Top100.cn, pour alimenter son moteur de recherche de résultats musicaux, de fichiers MP3 et d'outils dédiés. Limité aux internautes chinois, le principe a visiblement convaincu Google de réitérer l'expérience dans un autre grand pays en voie de développement. En effet, le Wall Street Journal rapporte dans son édition de mercredi que la firme de Mountain View a lancé un service sensiblement équivalent en Inde. Les services de streaming limitent le piratage » Article » OWNI_Live!,

Les utilisateurs réguliers des services de streaming musical ont tendance à fortement limiter leurs téléchargements illégaux de musique sur Internet.

Les services de streaming limitent le piratage » Article » OWNI_Live!,

C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude commandée par le service de streaming norvégien Aspiro, qui évalue à 54 % le nombre d’utilisateurs de ces services qui ont complètement arrêté le téléchargement illégal. Comme le relève le site i-Génération, le sondage n’est pas exempt de biais statistiques, mais témoigne bien de la nouvelle dynamique qui tend à remplacer le téléchargement par le streaming, légal, plus simple et plus rapide. Musique en ligne : Jiwa ferme et accuse les majors. Est-ce la fin des sites de musique en ligne indépendants en France ?

Musique en ligne : Jiwa ferme et accuse les majors

Après le rapprochement de Deezer et du géant Orange , Jiwa annonce sa fermeture. Son PDG accuse les majors du disque. Paradoxes du streaming. 1876, c'est le nombre de titres de musique que j'ai écoutés sur Spotify au cours du dernier mois, en auditeur compulsif de musique.

Paradoxes du streaming

Parmi lesquels 364 titres différents de 224 artistes au cours de la dernière semaine. Ni le CD, ni la radio ne m'auraient jamais donné accès à une aussi grande variété en terme d'expérience musicale. Mais à quel prix pour les labels ? La "variété", c'est précisément une des valeurs ajoutées des nouveaux services de musique en ligne. Encore faut-il aller la chercher, au quotidien, ce qui fait de moi un auditeur à la fois compulsif et pro-actif. ElectronLibre.info. MySpace a annoncé le lancement prochain d’une nouvelle plateforme qui sera intégrée à son réseau social, entièrement dédiée à l’événementiel et à la vente de billets de concerts.

ElectronLibre.info

Ses utilisateurs pourront accéder à un calendrier qui combinera les événements qu’ils ont retenus, ceux auxquels prévoient d’assister leurs amis, les dates de concert des artistes qu’ils suivent et d’autres événements promus par des annonceurs. Un onglet dédié à cette partie événementielle leur permettra de naviguer parmi tous les événements programmés, y compris ceux qu’ils n’ont pas retenus dans leur calendrier et ceux auxquels ils ont été invités à assister sur Facebook. Les artistes, qui vont désormais pouvoir vendre directement des billets de concerts sur leur page de profil, via des liens vers Ticketmaster et d’autres billetteries en ligne, seront les premiers bénéficiaires de l’intégration de ce nouveau service. Artistes, arrêtez de vous plaindre. Depuis que je tente de faire vivre ces colonnes numériques, je ne vous ai jamais caché mon agacement face à ceux qui viennent à intervalle régulier le petit doigt en l’air nous expliquer que nous ne comprenons rien.

Artistes, arrêtez de vous plaindre

En ce dimanche matin , voici que mon ami Ben Pop, musicien vétéran de l’Internet et fondateur de musiciens.biz me fait parvenir un article qui me remplit de joie. Sur informationisbeautiful.net, David Mc Candless a décidé de mettre la tête des présomptueux donneurs de leçon dans la cuvette des chiottes numériques ! C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de tirer la chasse. Vivre de sa musique en 2010 à l’heure du digital, this is it ou shit ? A vos calculatrices… Warner envisage de quitter tous les sites de streaming gratuits. Le marché de la musique en streaming est en pleine ébullition.

Warner envisage de quitter tous les sites de streaming gratuits

Alors que Jiwa ne propose plus les artistes de Warner Music (limités à 30 secondes d’écoute) depuis mardi soir, le patron de Warner a récemment affirmé que tous les sites de streaming gratuits pourraient être finalement concernés. La mort du streaming gratuit se met doucement en place Pour Warner, c’est bien simple, ces sites gratuits « ne sont pas positifs pour l’industrie ». En somme, ils ne rapportent pas assez d’argent. Une critique qui n’est pas nouvelle, d’autant plus que ce type de service s’est popularisé en un temps record, sans pour autant pousser massivement à l’achat, même si Deezer reste le partenaire n°1 d’iTunes en France. La fin du modèle gratuit? Nombreuses sont, ces jours-ci les annonces de fin du modèle gratuit.

La fin du modèle gratuit?

Edgar Bronfman Jr (patron de Warner Musique) vient d'en dire autant de mal qu'il pouvait tandis que Spotify, qui cherche désespérément à entrer aux USA depuis cinq mois, bute d'après un négociateur proche du dossier, principalement sur ce point. Les Majors en ont assez du gratuit, et même du Frimium, combinant un produit d'appel gratuit, avec une offre plus qualitative, elle payante. Quel est la raison de ce revirement? Plusieurs études semblent avoir montré que beaucoup de consommateurs se satisfont plutôt bien des offres gratuites telles qu'elles existent.

Ces études mettent en avant un point plus ennuyeux pour les maisons de disques ; le gratuit renforcerait auprès des consommateurs l'idée que la musique ne se paye plus. Qui aura la peau d’Itunes ? | Owni.fr. Implicitement, ou explicitement, la question revient finalement assez souvent : y a t'il une alternative crédible à Itunes?

Qui aura la peau d’Itunes ? | Owni.fr

Quand vont-ils cesser de dominer le panorama de la vente digitale? Car c'est énervant à la fin cette suprématie, surtout pour les maisons de disques, qui ne peuvent pas négocier en menaçant de traverser la rue pour faire des affaires avec le concurrent... Voici donc une liste de prétendants au trône. Lala prépare son déménagement vers iTunes. Lala, le service de streaming de musique racheté par Apple en décembre va cesser ses activités le 31 mai, avertit un message sur sa page d'accueil. Ce qui peut laisser supposer que le relais sera passé à iTunes dans la foulée. Cependant, aux dernières nouvelles remontant à la fin mars, il avait été suggéré que la mise en place d'une telle infrastructure pour iTunes n'était pas envisagée avant le troisième trimestre.

À ce moment-là, iTunes pourrait proposer une écoute en streaming de morceaux, ou la possibilité d'écouter librement, depuis n'importe quel navigateur web et à volonté, ceux que l'on a achetés par son entremise. Le flop iTunes LP. Présenté en grande pompe par Steve Jobs en septembre dernier, le format iTunes LP est un flop. Sur la section française d'iTunes, on dénombre une vingtaine d'albums à ce format, soit deux fois plus que lors de la présentation de cette nouveauté. iTunes US pour sa part en possède 29. Longtemps présenté comme une grande innovation avant son lancement officiel (lire : Cocktail, la solution pour relancer les ventes de disques ?

Et Cocktail : aller au-delà de la musique), iTunes LP apparait de plus en plus comme un gadget, qui n'a semble-t-il pas convaincu et les professionnels et le grand public. Les éléments fournis en bonus n'intéressent que les fans, et sont tout au plus regardés une fois. Pour expliquer ce bide, GigaOm affirme qu'iTunes LP n'est pas une idée d'Apple, mais une concession qui a été faite aux maisons de disques lors des négociations sur la nouvelle grille tarifaire d'iTunes. Les prix s'envolent sur l'iTunes Store suisse. Il semble qu'Apple ait changé la politique de tarification de l'iTunes Store suisse : le prix plancher pour un morceau seul semble être désormais de 1,60 CHF (1,12 €), au lieu de 1,50 CHF (1 €) jusque-là, et la plupart des albums s'affichent autour des 15 à 17 CHF (10,5 à 12 €), au lieu de 10 à 15 CHF (7 à 12 €) jusqu'ici. A 1,50 CHF, le tarif était déjà très légèrement supérieur au tarif français (0,99 € pour la plupart des morceaux), voire inférieur lorsque l'euro était à son plus haut.

Le prix le plus commun pour les morceaux à l'unité est désormais de 2,20 CHF (1,54 €), au lieu 2 CHF (1,4 €), cette fois bien au-delà du 1,29 € qui est le prix maximal demandé pour un morceau à l'unité sur l'iTunes Store français (et le plus commun). Plus inquiétant, il semble que lors du changement de la grille tarifaire, un bogue ait rendu impossible l'achat à l'unité de certains morceaux : il fallait alors acheter l'album entier. Deezer, les actionnaires prêts à jeter l’éponge - Web 1,2,3 - El.

Les actionnaires de Deezer cherchent à vendre le site, ou au mieux à le recapitaliser une dernière fois. L’offre premium n’a pas donné les résultats escomptés. Le successeur de Jonathan Benassaya a déjà été identifié. Hier, nous annoncions le départ de Johnatan Benassaya de Deezer. La décision de son remplacement est actée par les actionnaires (CIC, AGF, et les historiques, Xavier Niel patron de Free, et les fondateurs de Pixmania) – Daniel Marhely, l’autre fondateur devrait rester. Il s’agit maintenant d’y mettre les formes.

Deezer pile. Pour l'utilisateur lambda de Deezer , abonné premium ou pas, rien ou presque ne semble avoir changé depuis quelques jours, si ce n'est évidemment les albums suggérés en page d'accueil. Aujourd'hui d'ailleurs, on y trouve par exemple l'album du pétillant nantais Framix , absent (pour l'heure) du catalogue Spotify , et paf dans ta face, la Suède. Rien de spécial à signaler non plus côté blog de la plateforme, le dernier billet évoquant une énième avant-première d'album bientôt mis en ligne sur le site. Deezer, ou les raisons d’un beau gâchis - Web 1,2,3 - ElectronLi. Deezer s'infiltre dans les McDo grâce à Sound Deezer. Spotify n'est pas ce que vous croyez | slate. Musique gratuite et légale : Spotify et Beezik évoluent - PC INp.

310 - Technique Marketing. Spotify : l'offre de musique illimitée devient payante - PC INpa. Après les mobiles, Spotify s'affiche sur les téléviseurs - Numer. Spotify Finally Opens to Indie Bands | Epicenter  iTunes dans le nuage : les majors pas encore dans le cloud. Beezik, la troisième "voix" - So_cult’ - ElectronLibre.