background preloader

Motiver un élève qui ne veut pas apprendre

Facebook Twitter

Dossier sur la motivation scolaire. Évaluer sans décourager. Par Roch Chouinard Département de psychopédagogie et d'andragogie, Université de Montréal, Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) Conférence donnée sur invitation dans le cadre des sessions de formation liées à la réforme en éducation, offertes aux personnes-ressources, Ministère de l'Éducation, Québec, les 18 et 19 mars 2002.

Évaluer sans décourager

La majorité des enfants arrivent à l'école primaire avec l'intention d'apprendre. Si vous demandez à un enfant de cinq ans ce qu'il ira faire à l'école, il vous paraîtra surpris par la question et il vous répondra probablement quelque chose du genre « Je m'en vais apprendre à lire ». Heureux comme. Impliquer les élèves pour donner du sens aux apprentissages. Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves – Correspondance. Pour que les élèves cherchent à s’améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous.

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves – Correspondance

De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l’objet d’une expérimentation à l’enseignement supérieur. L’analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d’apprentissage que l’enseignant propose, l’évaluation qu’il impose, les récompenses et les sanctions qu’il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu’il porte à ses élèves.

Nos travaux sur la motivation dans l’apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l’un de ces facteurs : les activités d’apprentissage proposées aux élèves en classe. Dans un premier temps, nous décrirons brièvement chacune de ces conditions. Dix conditions pour motiver. Vive la motivation. Cet article, venant en conclusion du dossier Cette fameuse motivation n’a pu être édité dans la revue.

Vive la motivation

Il le sera dans le N°431. Il est un point commun à tous les textes de ce dossier... Aurait-il pu en être autrement ? La « motivation » est indispensable à l’acte d’apprendre, elle devrait être présente en permanence en classe... et chacun de se lancer dans des projets, des innovations pour la susciter, la faire émerger, y compris avec des élèves que l’on dit par euphémisme « en difficulté ».Ce n’est déjà pas rien d’en arriver là et de le proclamer de façon positive !

La classe, l’école sont plutôt devenues au fil de ces dernières années un lieu de grande lamentation. Comment renforcer l'attention des élèves ? Les stratégies de motivation des enseignantes et enseignants. Réussite Scolaire. Comment encourager les enfants face aux difficultés ? Carol Dweck est psychologue, spécialisée dans les questions de motivation chez les enfants.

Comment encourager les enfants face aux difficultés ?

Elle propose dans cette vidéo une manière d’encourager les enfants qui abandonnent face aux difficultés. Pour elle, le plus important est d’insister sur la notion de « pas encore » : une notion qui n’est pas encore acquise signifie que l’enfant est encore en train d’apprendre, qu’il est sur le chemin. Carol Dweck appelle cela le « pouvoir du bientôt« . La motivation en contexte scolaire : quelques notes. ...quelques notes et références Il y a de nombreux modèles pour aborder la motivation, quelques-uns me paraissent pertinents à notre problématique.

La motivation en contexte scolaire : quelques notes

La motivation-compétence L'attribution causale La motivation comme vecteur La motivation extrinseque-intrinsèque Le sens plutôt que la motivation La pyramide des besoins de Maslow et d'autres... Climat scolaire - Agir en faveur de l’engagement et de la motivation des élèves. Parmi les sept facteurs déterminants du climat scolaire, les stratégies pédagogiques sont favorables à l’engagement et à la motivation des élèves.

Climat scolaire - Agir en faveur de l’engagement et de la motivation des élèves

S’informer “En ce qui concerne la relation pédagogique, le choix s’oriente vers un style qui promeut la coopération et évite les deux pièges bien connus de l’autoritarisme et du laisser-faire […]. Climat scolaire - Vidéo - Pratiquer l'empathie en classe. Les points, ça ne sert à rien? Pour ceux qui nous suivent aussi sur notre page Facebook, nous avons récemment mis en ligne un petit reportage réalisé par les journaux Sudpresse à l’école de Buzet.

Les points, ça ne sert à rien?

Particularité de cette école située dans l’entité de Floreffe : les enfants ne reçoivent pas de bulletin et ne sont soumis à aucun contrôle. Et cela n’a rien d’illégal. Dans ce petit village, 57 enfants fréquentent l’enseignement fondamental de Buzet. Avec un certain bonheur si on prend le temps d’écouter les enfants. « Il paraît que dans d’autres écoles, on dit, voilà, débrouillez-vous avec les tables de multiplication », s’inquiète Chloé. « On n’est pas une classe habituelle », dit fièrement Marie.

Pas de devoirs ni de bulletin. Aberkane : oui, il faut abolir les notes à l'école ! Pourquoi les notes posent vraiment problèmes. Avec le lancement de la conférence nationale sur l’évaluation des élèves, le débat sur l’évaluation a été relancé.

Pourquoi les notes posent vraiment problèmes.

Et souvent plutôt mal. Oui la notation pose problèmes ! Mais pas forcément ceux qu’on met le plus en avant. A en croire les journalistes, notre ministre et même quelques spécialistes, le principal problème posé par la note serait qu’elle suscite le découragement chez les élèves, voire qu’elle serait forcément malveillante. À l'écoute de chaque élèves grâce à la différenciation pédagogique : guide de mise en oeuvre (Partie 1) - a_ecoutepartie1.pdf. Bonne rentrée pédagogique : Comment aider les apprenants à réussir. «Les facteurs psychologiques de la réussite et de l'échec chez les étudiants : comment aider les étudiants à réussir» Franck Amadieu (maître de conférences en psychologie cognitive, Université de Toulouse II-Le Mirail, rattaché à l'équipe de recherche « Apprentissages, Métacognitions et Motivations » (Axe B) du Laboratoire CLLE-LTC (UMR 5263) du CNRS).

Bonne rentrée pédagogique : Comment aider les apprenants à réussir

Pour éclairer les interrelations pédagogie université numérique, la Mission Numérique pour l'Enseignement Supérieur (MINES) du MESR met en place un cycle annuel de conférences centrées sur la thématique « Pédagogie universitaire numérique ». Ces conférences s'adressent à un large public concerné et intéressé par les questions de pédagogie et d'usages du numérique dans l'enseignement supérieur : enseignants chercheurs, ingénieurs pédagogiques, responsables et intervenants de services universitaires de pédagogie ou de services TICE, responsables de formation,... Les raisons du décrochage auto-rapportées par les étudiants sont : LA GESTION DU STRESS.

Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ? (Voir la 2ème partie du dossier pratique) Prenons l’exemple d’un élève qui, depuis longtemps, est en échec scolaire.

Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ?

Il a le sentiment qu’il ne sait rien et qu’il n’a aucune qualité. Le jour de l’examen, il est certain qu’il ne pourra jamais réussir. Il est battu d’avance. Pour-apprendre-336.jpg (Image JPEG, 1024x768 pixels) Faire lire les élèves au collège : histoire à deux voix. Faire lire les élèves de manière qu’ils deviennent lecteurs : une documentaliste et un professeur de français évoquent leurs pratiques communes pour atteindre ce but. Professeur documentaliste en collège, je travaille chaque année en partenariat avec mes collègues de lettres, dans le but de faire lire les élèves.

Au fil du temps, cet objectif s’est concrétisé de diverses manières : présentation à une classe de sélections de livres (par genre, par forme littéraire, par thème, par période...), modes de retour de lecture des élèves variés (oral ou écrit, panneau, critiques littéraires...), organisation de défi lecture, de rallye lecture, de débat littéraire, participation à un prix littéraire, lectures à voix haute... Comment faire passer toute une classe à l’oral sur des comptes rendus de lecture sans que cela se transforme en un marathon fastidieux pour tous ? Comment faire en sorte que l’élève s’adresse à ses camarades et non pas aux professeurs ? Choisir des livres. Ce français qui exclut. Et si l’enseignement du français, qui se fonde sur la littérature, excluait certains élèves ? Comment les activités de la classe de français mettent-elles sur la touche certains élèves ? Pourquoi résonnent-elles ou non avec le rapport à l’écrit et à l’oral dans le milieu familial, social ?

L’association des deux expressions « enseigner la langue française » et « enseigner la littérature française » semble une évidence pour nous.