Réaction des marchés financiers

Facebook Twitter
Suite à la mort d’Oussama Ben Laden, survenue dans la nuit du 1er au 2 mai, la question de la volatilité des prix du pétrole est relancée. Dès le 2 mai, les prix du pétrole se repliaient à l’ouverture de la Bourse de New York, la mort du chef d’Al Qaida faisant espérer au marché une diminution des risques géopolitiques. Peu après, à 14h20 GMT, ils repartaient à la hausse pour atteindre 114,21 dollars. Le baril de "light sweet crude" s’échangeait à 113,40 dollars, soit en recul de 53 cents par rapport à vendredi. Mort de Ben Laden : "une influence limitée sur le pétrole" - Energie Mort de Ben Laden : "une influence limitée sur le pétrole" - Energie
Osama bin Laden: Markets react
Bin Laden Dies, Stocks Set To Rise
Ben Laden:pas d'euphorie sur les marchés Les investisseurs se réjouissaient lundi de la mort du chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, mais les conséquences de cet événement sur les marchés financiers étaient limitées. À l'ouverture des marchés américains, la nouvelle annoncée pendant la nuit a provoqué un certain optimisme qui a poussé les indices boursiers à la hausse et fait reculer les prix des matières premières. "Comme vous pouvez l'imaginer, la matinée a été emplie d'une certaine euphorie à l'annonce de la nouvelle", rapportait Kenneth Polcari, d'ICAP Equities. L'analyste travaille à la Bourse de New York, qui se trouve à quelques encablures seulement de Ground Zero, où s'élevaient les tours jumelles du World Trade Center détruites par des avions lors des attentats du 11 septembre 2001. Ben Laden:pas d'euphorie sur les marchés
Bourse de Francfort: l'euphorie après la mort de Ben Laden n'a pas duré L'indice Dax de la Bourse de Francfort, qui était euphorique en début de séance après l'annonce de la mort d'Oussama Ben Laden, a fini lundi en petite hausse. L'indice vedette Dax a gagné 0,18% à 7.527,64 points. En début de séance il avait brièvement franchi le cap des 7.600 points, du jamais vu depuis janvier 2008. Mais l'euphorie du marché allemand a été de courte durée. Car les prix du pétrole, vite repartis à la hausse à New York, se nourrissaient à présent des craintes de représailles d'Al-Qaïda. Du côté des valeurs, une fois n'est pas coutume, Commerzbank a signé la meilleure performance du jour (+3,16% à 4,43 euros). Bourse de Francfort: l'euphorie après la mort de Ben Laden n'a pas duré
Wall Street finit en petite baisse après la mort de Ben Laden - Flash actualité - Economie - 02/05/2011
La mort de Ben Laden fait grimper le dollar