background preloader

Université

Facebook Twitter

Ouvrez les portes du laboratoire : Cellules et cellules souches. MOOC : les profs face aux nouveaux cours en ligne. C’est le mot de la rentrée universitaire : MOOC.

MOOC : les profs face aux nouveaux cours en ligne

Du moins, parmi les mesures de la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso et dans les médias. Ces cours massifs ouverts en ligne nés aux États-Unis en 2008 ne cessent de prendre de l’essor et la France vient d’annoncer sa future plateforme. A la veille de la journée mondiale des enseignants, qu’en pensent ceux dont le métier s’en trouverait bouleversé ? « Mooc ? Ca s’écrit comment ? Un sondage Opinionway pour le ministère publié mercredi révèle en effet que seuls 18% des enseignants savent précisément de quoi il s'agit et seuls 3% en ont déjà suivi un en entier.

MOOC : Massive Open Online Course. Pour Geneviève Fioraso, cette révolution numérique digne de celle de l'imprimerie n'attend pas. A l'heure déjà des smartphones et tablettes en amphi, Rémi Bachelet n'a pas attendu ce top départ officiel étoffé notamment de la star des maths françaises, Cédric Villani. Il le présente, en précisant sa conception pédagogique : UNOW - MOOC Conception.

L'université française passe de l'amphi aux cours en ligne. Derrière le MOOC à la française : Google. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Julien Dupont-Calbo La nouvelle ne fera pas rire tout le monde.

Derrière le MOOC à la française : Google

La plateforme de cours en ligne grand public récemment lancée par le gouvernement français s'appuie sur la technologie d'edX, l'attelage des prestigieuses universités américaines Harvard et du Massachusetts Institute of Technology... soutenu allégrement par Google. France Université Numérique - Découvrir, apprendre et réussir. Can MOOCs Save Academic Freedom? Historically, the three forces that have defined the human condition and human progress have been economic wealth, political power and social beliefs and values. Like the keeper of the fire, academia in the role of keeper of knowledge, has sought to preserve and protect the light of reason and wisdom against the excess of wealth, power and fanaticism. This is the ultimate modern purpose of academic freedom. Although globalization is commonly treated primarily as an economic concept, its impact on political power and social beliefs and values has changed the frame of reference for how we must now think about academic freedom.

The digital communication revolution that has flattened the earth into a global playing field is disrupting higher education in the form of massive open online courses (MOOCs). Of far greater importance for human progress and the nature of the human condition is the essential prerequisite of independent critical thinking that can neither be bought nor suppressed. Les promesses de l’open education. Mooc : la standardisation ou l’innovation. Le développement des cours en ligne massifs et ouverts (Mooc pour massive online open courses) attise autant l’enthousiasme que le rejet.

Mooc : la standardisation ou l’innovation

Pourtant, comme nous l’avons déjà signalé, ils n’ont rien de magique et paraissent bien souvent plus une réponse économique qu’éducative. En accentuant la concurrence entre universités et entre les étudiants eux-mêmes… les Mooc semblent répondre à un problème pédagogique par une solution économique très spécifique. Or, l’enjeu éducatif n’est pas là. C’est ce que nous explique dans cette tribune Dominique Boullier, professeur de sociologie à Sciences Po, coordinateur scientifique du MediaLab et directeur exécutif du projet d’innovation pédagogique Forccast.

Le projet des Mooc consiste à standardiser l’apprentissage. La course à la plate-forme. France : vers un service national de l'enseignement supérieur en ligne ? Le 17 décembre 2012, Vincent Berger a remis au Président de la République française le rapport contenant les 136 propositions issues des Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche, visant à transformer en profondeur l'enseignement supérieur national.

France : vers un service national de l'enseignement supérieur en ligne ?

Les Assises dont sont issues ces propositions se sont déruolées entre les mois de juillet et de novembre 2012, période pendant laquelle tous les acteurs de l'enseignement supérieur ont été auditionnés. 136 propositions pour réformer l'enseignement supérieur Les 136 propositions sont organisées en 5 sections : Agir pour la réussite de tous les étudiantsDonner une nouvelle ambition pour la rechercheRedéfinir l'organisation nationale et territoriale de l'enseignement supérieur et de la rechercheMieux reconnaître l'activité des femmes et des hommesAffirmer l'engagement de la France dans l'enseignement supérieur et la recherche. Quatre propositions pour donner une place au numérique dans l'enseignement supérieur Présence = Proximité. Universités : promesse de FUN pour les plates-formes pédagogiques ouvertes en ligne. Un vice-président numérique pour chaque université. 20% des cours en ligne d'ici à 2017.

Universités : promesse de FUN pour les plates-formes pédagogiques ouvertes en ligne

Des moyens mobilisés pour former les futurs enseignants à des modalités pédagogiques qui privilégient l'interactivité, les enseignements en petits groupes plutôt que les sempiternels cours en amphi. Tout est sur le papier. Dans deux rapports remis à l'exécutif (le 17 décembre, à l'issue des Assises de l'Enseignement supérieur et de la recherche (ESR), par Vincent Berger), le 14 janvier dans sa version parlementaire, par le député Jean-Yves Le Déaut). Des propositions confirmées par ailleurs par la ministre Geneviève Fioraso lors d'un débat à l'université Paris-Diderot.

Le tout résumé par un acronyme : FUN, pour France Université Numérique. En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et de ses partenaires. Les Cours En Ligne Ouverts et Massifs.