background preloader

Le 13 avril, c'est Intervilles !

Facebook Twitter

93 : Les parents "écoutés" mais pas certains d'être entendus. Le succès du mouvement lancé par les parents de Seine Saint-Denis le 13 avril a fait bouger le ministère.

93 : Les parents "écoutés" mais pas certains d'être entendus

Reçus rue de Grenelle, les parents de la Fcpe, du Collectif des parents de Seine Saint Denis et des Bonnets d'âne ont obtenu la création d'un groupe de travail. Il devrait être à nouveau reçus le 18 mai. D'ici là il va falloir continuer à jongler avec les professeurs non remplacés. Gérer la misère "Ecoles en détresse . "Les élèves voient leurs apprentissages interrompus", nous a dit Laure Boutaric, représentante de la Fcpe à Aubervilliers. Ecoutés mais pas entendus Le 13 avril, la Fcpe 93, le Collectif des parents de Seine Saint Denis et le Ministère des bonnets d'âne ont occupé plus de 200 écoles dans le département.

"On a été écouté, entendu je ne sais pas car on est sorti sans solution", nous a dit Rodrigo Arenas Munoz, président de la Fcpe 93. "Il faut inventer un autre système. Des efforts ministériels et de nouveaux problèmes François Jarraud. CR ministère 13 avril 2016. Bilan BA 13 04.

Photos du #13avril #intervilles

200 écoles du 93 bloquées pour dénoncer les classes sans instit. Une mobilisation « inédite », selon les organisateurs, des collectifs et associations de parents d’élèves du 93.

200 écoles du 93 bloquées pour dénoncer les classes sans instit

Ensemble, ils se déplaceront à 15 heures devant le ministère de l’Education nationale pour demander « un plan d’urgence » et une rencontre avec la ministre, Najat Vallaud-Belkacem. Selon leurs chiffres, en moyenne 400 classes sur 8 309 se retrouvent, au quotidien, sans maître ou maîtresse. Un chiffre invérifiable. Aucune donnée officielle n’est transmise par l’Education nationale. Mais les témoignages des parents et enseignants, aux quatre coins du département, révèlent une situation tendue. Journée critique avec 60 élèves dans une classe de maternelle. Le Raincy : 8 maîtresses différentes depuis la rentrée. Seine-Saint-Denis : une zone d’éducation à défendre ! Mercredi 13 avril, les parents d’élèves de Seine-Saint-Denis se sont mobilisés contre le non-remplacement des professeurs des écoles.

Seine-Saint-Denis : une zone d’éducation à défendre !

Ce problème est récurrent : chaque jour 400 classes environ n’ont pas de maître ou de maîtresse. Tout cela parce que le nombre de remplaçants dans le département est insuffisant. La FCPE 93 estime qu’en moyenne un enfant perd un an de scolarité dans le primaire. C’est énorme et cela explique la mobilisation des parents qui, depuis des années, alertent les pouvoirs publics. Pour eux, ce manque est une véritable discrimination scolaire. « On nous met au fond de la classe. On n’apprend pas, on dessine. Ecoles bloquées en Seine-Saint-Denis.

Aubervilliers, Bagnolet, Blanc-Mesnil, Bobigny, Drancy, Dugny, Epinay-sur-Seine, Ile-Saint-Denis, la Courneuve, Montfermeil, Montreuil-sous-Bois, Neuilly-sur-Marne, Pantin, Saint-Denis, Saint-Ouen, Sevran, Le pré saint Gervais, Tremblay en France...

Ecoles bloquées en Seine-Saint-Denis

"Nous avons besoin d'un plan d'avenir" "La situation est telle que l'Education nationale n'arrive plus à remplacer les enseignants de manière rapide", assure Rodrigo Arenas, président de la FCPE du 93 à metronews. "Le ministère refuse de fournir des chiffres précis sur ces absences non remplacées", dénoncent les parents en colère dans un communiqué. " Les témoignages se multiplient", expliquent ainsi les organisateurs qui citent " une enseignante avec 60 enfants de maternelle durant toute une journée; des parents sommés de prendre des congés pour garder leur enfant; une remplaçante ivre devant des CP. Seine-Saint-Denis : des parents bloquent 200 écoles pour dire NON au manque d'enseignants.

Seine-Saint-Denis : des écoles occupées par les parents d'élèves. Ils entendaient ainsi exprimer leur ras-le-bol du non-remplacement des professeurs absents, une problématique qui dure depuis plusieurs années dans ce département.

Seine-Saint-Denis : des écoles occupées par les parents d'élèves

Chaque jour, les élèves de quatre cents classes de primaires du 93 se retrouveraient en effet sans enseignant, faisant perdre une année de scolarité aux élèves concernés. Dans le même temps, une délégation de parents a été reçue au ministère de l'Education nationale, et ont obtenu la promesse d'être reçu par la ministre, Najat Vallaud-Belkacem, le 18 mai prochain. Dans un communiqué, les parents d’élèves revendiquent simplement que «les absences soient systématiquement remplacées dans toutes les écoles, collèges et lycées». Ils préconisent de «doubler le nombre de places au concours supplémentaire [des professeurs] pour 2016».

Cette épreuve unique en France permet de rajouter 500 postes aux 1 635 déjà compris dans le concours classique. A lire aussi : L’Île-de-France, région la plus inégalitaire selon le Secours catholique. Dans le 93, 400 classes fermées chaque jour en moyenne par manque de professeurs. Enseignants non remplacés: journée d'action dans près de 200 écoles de Seine-Saint-Denis. Occupations d'écoles, tractages, "pique-niques de la colère": face au problème endémique en Seine-Saint-Denis du non-remplacement des professeurs absents, des parents et des enseignants prévoyaient d'organiser des actions dans près de 200 écoles et collèges du département ce mercredi 13.

Enseignants non remplacés: journée d'action dans près de 200 écoles de Seine-Saint-Denis

"400 classes du primaire sont sans enseignant chaque jour en Seine-Saint-Denis" selon le décompte des parents, affirme un communiqué du mouvement, qui exige "un enseignant formé devant chaque classe tous les jours de l'année scolaire". Initiée par le Ministère des Bonnets d'âne, le Collectif des parents citoyens du 93 et la FCPE 93, cette mobilisation marque "le ras-le-bol de familles confrontées, depuis des années, à des difficultés qui ne font que s’aggraver", dans un département déjà défavorisé. Les villes de Montreuil, où plus de 30 écoles sont concernées par ces actions sur les 49 de la commune, de Saint-Ouen, Aubervilliers et Saint-Denis sont les plus mobilisées. Enseignants non-remplacés: journée d'action dans des écoles de Seine-Saint-Denis. Seine-Saint-Denis: des parents bloquent une centaine d'écoles pour dénoncer le manque de remplançants - Ma Chaîne Etudiante.

L’opération a eu lieu mercredi 13 Avril, dans 21 villes du département Seine Saint-Denis.

Seine-Saint-Denis: des parents bloquent une centaine d'écoles pour dénoncer le manque de remplançants - Ma Chaîne Etudiante

Quelques 200 écoles primaires et maternelles ont été bloquées par des parents d’élèves pour dénoncer le manque de professeurs remplaçants. En parallèle, un rassemblement était attendu à 15 heures, devant le ministère de l’éducation. 200 écoles bloquées dans 21 villes Face au problème de non-remplacement des professeurs absents, des parents d’élèves et des enseignants ont décidé hier de réagir une bonne fois pour toute. Aubervillers, Bagnolet, La Courneuve ou encore Saint-Denis, la mobilisation a touché pas moins de 21 villes du département.

Enseignants non-remplacés : journée d'action dans des écoles de Seine-Saint-denis. Occupations d'écoles, tractages, "pique-niques de la colère": face au problème endémique en Seine-Saint-Denis du non-remplacement des professeurs absents, des parents et des enseignants prévoyaient d'organiser des actions dans près de 200 écoles et collèges du département mercredi.

Enseignants non-remplacés : journée d'action dans des écoles de Seine-Saint-denis

Rassemblement à 15h devant le ministère. Initiée par le Ministère des Bonnets d'âne, le Collectif des parents citoyens du 93 et la FCPE 93, cette mobilisation marque "le ras-le-bol de familles dans un département déjà défavorisé. Les villes de Montreuil, où plus de 30 écoles sont concernées par ces actions sur les 49 de la commune, de Saint-Ouen, Aubervilliers et Saint-Denis sont les plus mobilisées. « Ma fille en CP ne sait toujours pas lire, il y a eu trop de jours sans maîtresse » Floriane Louison | | MAJ : Beaucoup de ses camarades ont les mêmes difficultés.

« Ma fille en CP ne sait toujours pas lire, il y a eu trop de jours sans maîtresse »

C’est une classe entière qui est sacrifiée. » Comme dans près de 200 autres primaires et maternelles de Seine-Saint-Denis, les parents d’élèves du groupe scolaire Langevin-Curie ont occupé, ce mercredi, l’établissement pour protester contre le non-remplacement des instituteurs absents. Une mobilisation à l’appel de tous les collectifs et associations de parents du 93. Ils décrivent une situation « alarmante » avec une moyenne de 400 classes sans enseignants chaque jour dans le département.

Un chiffre non confirmé par l’Education nationale qui insiste : « 110 postes en plus, dédiés au remplacement, seront créés à la rentrée. » A Dugny, Karima poursuit : « Au début, j’ai pris des congés pour garder ma fille lors de ces jours d’absence à répétition, mais au bout d’un moment, ce n’était plus possible par rapport à mon travail. Les élu-e-s socialistes de Saint-Denis contre les parents mobilisés pour l’école. Temps de lecture : 3 min Hier, un mouvement important a eu lieu dans les écoles du 93. 200 écoles bloquées au niveau départemental, et plusieurs localement à Saint-Denis.

Les élu-e-s socialistes de Saint-Denis contre les parents mobilisés pour l’école

Personnellement je me suis rendu dans 3 écoles, et à chaque fois j’y ai vu des parents attachés à leur école, mais révoltés par le mépris que leur témoigne l’Etat concernant les effectifs et les non remplacements. Dans ces mobilisations, il y avait des parents, des enseignant-e-s, des habitant-e-s, et des élu-e-s. Mais il manquait pas mal d’élu-e-s à l’appel. Reportage France 3 : Parents d'élèves en colère : 200 écoles bloquées pour dénoncer le manque d'enseignants remplaçants. Les parents d'élèves sont en colère et mobilisés pour leurs enfants. Devant la mairie d'Aubervilliers, des parents d'élèves se sont rassemblés après l'école. Ils protestent contre les non remplacements répétés des enseignants absents. "On est sur un territoire où selon des études, un enfant à la sortie du collège aura un an de retard dans les acquis de base, c'est inadmissible", dénonce Salwa Khoussi, père d'élève. Reportage M6 en Seine-Saint-Denis : la colère des parents.

Vidéo i-Télé : Des parents d'élèves de Seine-Saint-Denis mobilisés contre le non-remplacement des professeurs absents. Le journal de 8h : 200 écoles bloquées par des parents en Seine-Saint-Denis pour protester contre l'absentéisme des enseignants. En Seine Saint-Denis, les parents d'élèves organisent des blocages dans 200 établissements scolaires pour protester contre le manque de remplaçants.

Les points chauds devraient se concentrer dans une vingtaine de communes du département. L'action doit être symbolique, les parents doivent bloquer l'accès aux écoles primaires et aux collèges pendant quelques minutes avant de laisser entrer les enseignants et les élèves.

Journal de 14h iTélé

Education. La France, bonnet d'âne en matière d'égalité à l'école - France - LeTelegramme.fr. L'humanité du 14 avril. Éducation : La Seine-Saint-Denis se rebiffe par Chloé Dubois. Éreintés par le pourrissement de la situation, parents et enseignants de Seine-Saint-Denis ne décolèrent pas. Mercredi 13 avril, ils ont décidé de passer à l'action en occupant près de deux cent écoles dans le département.

Initié par les Bonnets d’ânes, le Collectif des parents citoyens du 93 et de la FCPE 93, cet appel témoigne avant tout des difficultés chroniques, longtemps supportées par les établissements scolaires de ce département populaire. Dans les vingt et une villes mobilisées, les contestataires ont occupé les bureaux des directions des écoles, mais ont aussi organisé des pique-niques devant les mairies d’Aubervilliers, de Montreuil, de Saint-Ouen et de Saint-Denis. Un déjeuner auquel les étudiants de l'Université Paris 8 (Saint-Denis) se sont d'ailleurs mêlés, devant la mairie de cette dernière commune, manifestant ainsi leur solidarité.

Ils nous ont laissé exposer la situation durant deux heures. Toutes les revendications à la Nuit debout de Saint-Denis. Les collectifs et assos de parents du 93 reçus au ministère de l’Education. Enseignants non-remplacés : la situation "s'améliore" assure Najat Vallaud-Belkacem. Profs non remplacés en Seine-Saint-Denis : «Nous avons été écoutés, pas entendus» «Deux cents écoles dans vingt villes du 93 étaient occupées ce mercredi matin par des parents d’élèves, avec des formes diverses : des écoles désertes, des occupations de bureau de directeur…» se félicite Sibylle, membre du «ministère des bonnets d’âne». Son collectif fait partie des associations de parents à l’origine de cette journée de mobilisation pour dénoncer l’absence récurrente de remplaçants dans les écoles. Elle raconte l’entretien, ce mercredi, rue de Grenelle avec le directeur de cabinet de la ministre de l’Education nationale. Avez-vous obtenu des engagements du ministère ? En sortant du bureau, l’un des parents d’élèves a bien résumé la situation : nous avons été écoutés, mais pas de là à dire que nous avons été entendus… Non, nous n’avons pas eu de réponses concrètes à nos demandes.

Il nous a assuré que l’on aurait rapidement un rendez-vous au rectorat de Créteil, puis qu’une réunion de travail serait mise en place au ministère. Quelles étaient vos demandes ? Près de 200 écoles de Seine-Saint-Denis bloquées pour dénoncer l’absence de remplaçants. Seine-Saint-Denis : des parents bloquent 200 écoles pour dénoncer le manque de remplaçants. L'opération a eu lieu mercredi dans 21 villes du département afin de dénoncer les conditions d'enseignement de leurs enfants. Une délégation composée de membres de plusieurs collectifs a été reçue au ministère de l'Éducation nationale dans l'après-midi. Mobilisation des parents @Bonnetsdane93 pour obtenir des moyens, des profs pour leurs enfants de Saint-Denis. Enseignants non remplacés : près de 200 écoles occupées ce mercredi en Seine-Saint-Denis. Des parents d'élèves de Seine-Saint-Denis annoncent vouloir occuper ce mercredi près de 200 écoles dans une vingtaine de villes du département, pour protester contre le non-remplacement des enseignants du primaire, selon une information relayée par France Bleu 107.1.

Une délégation se rendre également en début d'après-midi au ministère de l'Education nationale, pour être reçu par la ministre Najat Vallaud-Belkacem ou l'un de ses représentants. La mobilisation rassemble la FCPE (Fédération de parents d'élèves), les collectifs de "Bonnets d'âne du 93", dont le premier est né à Saint-Denis il y a près de deux ans.

Selon le décompte des organisateurs, 400 classes du primaire se retrouvent chaque jour sans enseignant dans le département. "Certains enfants n’ont pas eu classe pendant des semaines, certains – parfois les mêmes – ont connu une dizaine d’enseignants différents", explique le communiqué qui annonce la mobilisation. Seine-Saint-Denis : 200 écoles occupées pour exiger le remplacement des enseignants absents. Des parents veulent occuper 200 écoles du 93. Professeurs non remplacés: 200 écoles occupées en Seine-Saint-Denis. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité. Seine-Saint-Denis. Écoles occupées contre les absences d'enseignants. Professeurs non remplacés: Des parents en colère occupent 200 écoles en Seine-Saint-Denis. EDUCATION A l'appel du ministère des Bonnets d'âne, du Collectif des parents du 93 et de la FCPE 93, un rassemblement est prévu à 15 heures près du ministère de l'Education nationale... Enseignants non-remplacés: journée d'action dans des écoles de Seine-Saint-Denis. Google Actualités. Mercredi 13 avril, c'est Intervilles. Vous pouvez choisir l’action que vous souhaitez. Par exemple, l’occupation symbolique et pacifique de l’école ou du bureau de la direction à 8h30A chacun son style!

Pendant l’occupation, appelez l’inspection (le numéro dépend de votre école et la direction de l’école doit pouvoir vous le fournir) ou la DSDEN (01 43 93 70 50) depuis le bureau de direction pour signaler que votre école est occupée pour protester contre la pénurie d’enseignants formés et les non-remplacements. Ministère des Bonnets d'âne - Le 13 avril, c’est Intervilles ! Je répète : le 13... Participez à notre mobilisation du 13 avril 2016 et montrons ensemble que cela ne va pas dans nos établissements scolaires!

Déclarer une école, un collège, lycée mobilisé pour l'action départementale du 13 avril en Seine-Saint-Denis. Mobilisation des écoles du 93 le 13 avril 2016. Mode d'emploi pour la mobilisation pour le 13 avril. Le 13 avril, c'est Intervilles ! La chasse aux remplaçant-e-s est ouverte ! STOP AU CHOMAGE TECHNIQUE DE NOS ENFANTS ! Opération écoles désertes suivie d'un rassemblement convivial devant la Mairie de Montreuil. Kitdemobilisation. Lettre au Ministere Seine Saint Denis Mercredi 13 avril 2016. Lettre aux parents de Seine Saint Denis. Plus d’enseignant-e-s dans les écoles d’Aubervilliers et de Seine-Saint-Denis ! Affiche couleur 13 avril. Affiche bandeau blanc. Affiche noir et blanc 13 avril.

Fly couleur 13 avril. Fly noir et blanc 13 avril. 13avril tract ecoles. 13avril tract ecoles. Bonnets d'âne / Saint-Denis. Les Bonnets d'âne -Montreuil. Les Bonnets d'âne Saint-Ouen. FCPE 93. Collectif des parents d'élèves de la Seine-Saint-Denis. Ministère des Bonnets d'âne. Ministère des Bonnets d'âne.