background preloader

Analyse

Facebook Twitter

Quand la presse locale réinvente l’information de proximité. La bonne vieille presse locale n’est pas la belle endormie que l’on décrit parfois.

Quand la presse locale réinvente l’information de proximité

Au contraire, nombreux sont celles et ceux qui s’efforcent de réinventer la notion de proximité ou d’info locale. Paul-Alexis Bernard, qui baigne dans les questions d’infos locales et de numérique au sein du groupe Centre France-La Montagne, et Arnaud Wéry, journaliste de lavenir.net, en Belgique, sont de ceux-là. L’un des enjeux, à l’heure du numérique, du smartphone et de la donnée locale, c’est d’abord de redonner du sens au travail du localier, de différencier le travail du journaliste professionnel du blogueur hyper-spécialisé sur son quartier ou des groupes Facebook de partages de bons plans ou, parfois, d’intox.

Le Groupe Centre France, comme tous les groupes de presse, doit se transformer. C’est là la mission du “Lab” : accompagner cette métamorphose des rédactions. Comment la presse se réinvente sur mobile. Les médias ont connu une digitalisation « desktop » douloureuse, entre investissements contraints et baisse globale de leurs revenus.

Comment la presse se réinvente sur mobile

L’innovation digitale étant sans répit, la presse doit maintenant faire face à la migration des audiences sur mobile. Pour y parvenir, différents modèles sont à disposition des médias : apps natives, distribution via des tiers ou e-commerce. Autant d’expérimentations que nous vous proposons de décrypter dans ce nouveau dossier ! Les éditeurs US découvrent que le... 2014, année compliquée pour les magazines. Kiosques à journaux : un modèle solidaire à inventer. Comme les fameuses colonnes Morris et les bouches de métro, les kiosques à journaux sont des emblèmes de Paris.

Kiosques à journaux : un modèle solidaire à inventer

Ils constituent un patrimoine qui participe au rayonnement de la capitale, mais ils sont aussi une jolie manne financière pour ceux qui en assurent la gestion. Car les kiosques parisiens, ce sont aussi des supports publicitaires qui, bon an mal an, génèrent entre 16 millions et 18 millions d’euros de chiffre d’affaires. Et Médiakiosk, filiale détenue à plus de 80% par JCDecaux, qui en assure la gestion depuis 2005, ne s’y est pas trompée. Un marché juteux pour les publicitaires Le contrat liant cette entreprise à la capitale prenant fin au 31 décembre 2015, le Conseil de Paris aura à se prononcer sur un nouveau marché. Penser d’autres modèles de gestion Il faut donc investir pour développer des kiosques plus adaptés au marché difficile de la presse. Ce modèle en régie, très intégré, n’est pas le seul. Le Monde fête ses 70 ans : état des lieux.

À la fin de l’année 2010, le rachat du groupe par Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, fait entrer Le Monde dans une nouvelle ère.

Le Monde fête ses 70 ans : état des lieux

Le capital de la holding de tête, Le Monde Libre (LML), est détenu à 80 % par les trois actionnaires et à 20 % par le groupe espagnol Prisa ; LML détient ainsi 63,8 % du groupe Le Monde. Le Pôle d’indépendance, constitué par les sociétés de personnels des différents titres du groupe et la Société des lecteurs du Monde, détient quant à lui 33,5 %, financés par un don de Pierre Bergé de 10 millions d’euros, aux côtés de petits actionnaires historiques (Diego Della Valle).

Le conseil de surveillance de la SEM est présidé par Pierre Bergé (avec le président du Pôle d’indépendance comme vice-président), le directoire est présidé par Louis Dreyfus, le véritable manager du groupe, auquel est associé le directeur du quotidien. Diffusion France payée des titres du groupe Le Monde (source OJD) -- Crédit photo : Didier Allard / INA.

Johan Hufnagel et Laurent Joffrin : ils vont diriger “Libé” ensemble, mais tout les oppose. Axel Ganz  prédit la disparition de titres de presse. INTERVIEW - Pour l'ancien patron de Prisma en France, la presse doit s'habituer à vivre avec moins de publicité.

Axel Ganz  prédit la disparition de titres de presse

Axel Ganz, qui a fondé et dirigé Prisma Presse (Geo, Capital, Femme actuelle, Voici…) en France entre 1978 et 2005, est aujourd'hui membre du conseil de surveillance de Gruner + Jahr, la division presse du géant allemand des médias Bertelsmann. Il est également vice-président du Forum d'Avignon et membre du conseil d'administration de la Fondation AFP. LE FIGARO - Le secteur de la presse est bouleversé par le numérique. Comment voyez-vous le marché évoluer dans les prochaines années? Axel GANZ - Au-delà de la presse écrite, la révolution actuelle touche tous les médias, car ils interagissent de plus en plus entre eux. Le digital a-t-il pris le pouvoir? Il y a une crise de la presse et aussi une crise des éditeurs de presse. Pensez-vous qu'il y a trop de titres de presse? Il va y avoir une purge du marché. Marie-Claire, une rhétorique des savoirs utiles. Tout au long de son existence, le sommaire du magazine féminin Marie-Claire comporte des rubriques et des thématiques très proches de celles des manuels d’instruction .

Marie-Claire, une rhétorique des savoirs utiles

Elles concernent essentiellement la gestion de la vie domestique, la puériculture, les soins à la famille et ceux de l’apparence et de l’élégance. Dans l’éditorial du premier numéro, la rédaction confie : Marie-Claire, une rhétorique des savoirs utiles.