background preloader

Réformes

Facebook Twitter

Réforme. Je profite du rapport de la cour de comptes sur le système éducatif français pour mettre en ligne ce texte que j'avais longtemps gardé non publié.

Réforme

De façon un peu surprenante, l'idée de ce billet est née d'une conversation avec une collègue d'anglais qui m'a fait remarqué qu'un petit français commence par apprendre des adjectifs " beau, gentil, vert.... " alors qu'un petit anglo-saxon commence par apprendre des verbes "marcher, manger... ".

Elle me fit remarquer aussi qu'on dit "une jolie maison verte" mais parallèlement, "a beautiful green house". Une langue encapsule le mot important entre les adjectifs alors que l'autre place toujours le mot important à la fin de la construction. En français, il nous restera à l'esprit le vert, alors qu'en anglais, on se souviendra de la maison. Normal me dit-elle. Alors la question que je pose est simple, c'est exactement celle que s'est posée la Cour des Comptes: "Peut-on concevoir une école pour tous dans un pays tel que la France? ". Lycée: Ce que Sarkozy va annoncer ( lundi 18h, TOF) - réforme du.

Le lycée des occasions manquées - Le Cercle de Recherche et d'Ac. Les annonces faites par le président de la République, mardi 13 octobre, concernant le lycée nous laissent un goût amer.

Le lycée des occasions manquées - Le Cercle de Recherche et d'Ac

Le goût de la déception. Déception car les mesures annoncées ne méritent pas d’être qualifiées de “réforme”. Même si la stratégie des petits pas n’est pas mauvaise en soi, encore faut-il savoir où l’on va ! Et surtout parce qu’on peut sérieusement douter de leur efficacité et se demander si elles seront à la mesure des enjeux. Expresso du 14 Octobre 2009. Par François Jarraud.

Expresso du 14 Octobre 2009

Les propositions ministérielles de la réforme des lycées : Incla. Réforme du lycée : de l'éco en plus mais moins de maths - Sociét. Le nouveau lycée prévu en 2010 : Inclassables Mathématiques Le b. Réforme du lycée : Sciences mises à mal une fois de plus... - Fo. La culture numérique oubliée du nouveau lycée ? « Veille et Anal. A lire le document remis le 19 novembre 2009 par le ministère à propos de la réforme du lycée, on peut remarquer que la culture numérique est la grande absente de cette réforme.

La culture numérique oubliée du nouveau lycée ? « Veille et Anal

Ce n’est pas l’allusion à une option de terminale S dont le contenu semble encore à définir et qui resterait réservée aux meilleurs (comme jadis l’option informatique) qui montre la volonté gouvernementale de développer une véritable culture numérique pour tous ! Il faut le rappeler, l’enquête de Jacques Donnat sur les pratiques culturelles des français confirme que les outils du web sont utilisés dans les classes favorisées et que c’est surtout l’emprise de la télévision (et de son modèle culturel) qui touche surtout les classes les moins favorisées.

L’école, dans son ambition égalitaire semble donc oublier la place qu’a pris le numérique dans la société, sauf pour les élites. Où est donc passé le B2i lycée ? Mais il faut aussi savoir reconnaître qu’alourdir le bateau lycée n’a pas de sens. Comité - Les positions et propositions de l’APMEP. Réforme Luc Chatel du lycée général et technologique : peut (et. Luc Chatel, Ministre de l’Education nationale, a profité du cadre du Salon de l’éducation de Paris, pour présenter, le jeudi 19 novembre, les détails de son projet de réforme du lycée général et technologique.

Réforme Luc Chatel du lycée général et technologique : peut (et

Après les déclarations d’intention faites en septembre, qui consistaient en une liste d’objectifs relativement vagues à atteindre (voir notre article précédent sur “La réforme du LEGT 2″), on passe aux choses sérieuses : le remodelage des diverses séries, les changements horaires (et sans doute de divers programmes d’enseignement), des précisions sur la façon dont on va redonner aux familles l’envie de s’orienter en L, sur ce que l’on entend par “rééquilibrage” des séries, et tout particulièrement ce que l’on veut faire pour lutter contre la prééminence de la voie S, ce que l’on fera des heures “d’accompagnement individualisé des élèves”, comment on envisage de “rendre l’orientation réversible”, comment on envisage de réduire les taux de redoublement, etc.

Bruno Magliulo. Réforme des lycées : le concert des indignations. La tribune libre dans Le Monde du 2 décembre de plusieurs de nos meilleurs spécialistes des sciences sociales, qui s'étonnaient de la faible place accordée à leurs disciplines dans la nouvelle organisation de la classe de Seconde n'a guère suscité d'émoi.

Réforme des lycées : le concert des indignations

A l'aune du retentissement médiatique, c'est la pétition des historiens-géographes, puissamment relayée par de grandes figures du monde intellectuel dans le Journal du dimanche du 5 décembre, contre la suppression de l'histoire-géographie comme discipline obligatoire en Terminale S, qui l'a largement emporté. Et qui ne serait d'accord pour partager leur fureur ? Ils le disent si bien : "A l’heure de la mondialisation, les futurs bacheliers scientifiques n’auraient donc nul besoin de se situer dans le monde d’aujourd’hui par l’étude de son processus d’élaboration au cours des dernières décennies, pas plus que par l’analyse de sa diversité et des problèmes qui se posent à la planète et à son devenir. " On ne saurait mieux dire. Chatel: "Je ne crois pas à la hiérarchie entre les matières" - l.

Expresso du 26 Avril 2010. Par François Jarraud.

Expresso du 26 Avril 2010