background preloader

Le numérique

Facebook Twitter

Bruno Devauchelle : Pédagogie, la belle endormie... Une question : le numérique aurait-il réveillé la question pédagogique qui doucement s'endormait ?

Bruno Devauchelle : Pédagogie, la belle endormie...

A regarder le nombre impressionnant de liens faits entre les deux, on ne peut que constater une relation. Ces liens se font non seulement dans les discours (cf. JM Fourgous ou V Peillon), mais aussi dans les actes (Mooc, classes inversées etc.). Les connaisseurs de l'histoire de la pédagogie, et aussi du numérique, constatent cependant que ce qui apparaît comme nouveau ne l'est que par rapport aux actions en cours mais pas en regard de l'histoire. Ainsi de l'enseignement mutuel à la classe inversée, ou encore de Usenet au web 2.0, dans les deux cas on observe une résurgence de pratiques antérieures, actualisées, amplifiées, facilitées. La pédagogie a-t-elle été si endormie qu'on ait besoin de la convoquer et de la réveiller en lien avec le développement du numérique ? Trois situations où le numérique impacte la pédagogie La pédagogie, otage du numérique ? Bruno Devauchelle. Une nouvelle étude relativise l'impact de l'intégration du numérique dans les écoles.

Suffit-il d'équiper une école en tableaux numériques (TNI) et tablettes pour que la pédagogie change ?

Une nouvelle étude relativise l'impact de l'intégration du numérique dans les écoles

On se doute que non. Mais la question est renouvelée par l'étude eEduc Eval Bordeaux, que le Café pédagogique s'est procurée. Il faut saluer le courage de la ville de Bordeaux d'avoir diligenté une étude qui évalue scientifiquement l'impact d'une politique généreuse d'équipement numérique des écoles. Intervention de M. Reverchon-Billot IG EVS. Version complète.

Intervention de M. Reverchon-Billot IG EVS

Intervention en 5 questions (14 minutes) Versions courtes. 5 épisodes. Une nouvelle étude relativise l'impact de l'intégration du numérique dans les écoles. Ecrans : incroyable, les parents de la Silicon Valley sont comme les autres ! Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais à chaque fois qu’on entend une discussion sur le numérique et l’école, il se trouve quelqu’un pour dire, avec un air entendu « oui, enfin bon, on sait bien que les cadres de la Silicon Valley mettent leurs enfants dans des écoles qui bannissent les ordinateurs ».

Ecrans : incroyable, les parents de la Silicon Valley sont comme les autres !

Le sous-entendu étant : si ceux-là mêmes qui fabriquent nos outils et nos services numériques, qui sont à l’avant garde de la technologie et en connaissent les ressorts profonds, si ceux-là mêmes considèrent qu’il faut préserver les enfants d’Internet et des écrans, nous serions bien bêtes de mettre des ordinateurs dans toutes les classes, et de faire apprendre le code informatique à nos élèves etc. Et si nous n’étions pas en train de nous faire avoir par ces démoniaques américains qui viennent vendre leurs trucs dans nos écoles, pendant qu’eux élèvent leurs enfants à l’abri des ondes et des machines. Pourquoi ça m’agace ? Pour plusieurs raisons. Souvenirs d’eurythmie Microsoft. Informatique et Création Numérique : un MOOC pour se former. Culture numériques et EMI : "Nous ne sommes pas des Digital Natives".

Qu’on se le dise : “Les Digital Natives n’existent pas !

Culture numériques et EMI : "Nous ne sommes pas des Digital Natives"

” Anne Cordier le clame haut et fort lors de la conférence nationale “ Cultures Numériques et de l'Éducation aux Médias et à l’Information” organisée à l’ENS-IFé de Lyon (9 et 10 janvier 2017). Il faut arrêter de véhiculer ce concept de “Digital Natives” et s’intéresser aux pratiques hétérogènes des élèves. Il faut aussi développer la littératie numérique en stimulant la curiosité, le plaisir et non la peur du web.

Selon Anne Cordier, cette croyance (popularisée par Marc Prensky) qui est encore largement partagée a un double impact négatif. Le numérique a-t-il un sexe ? Le numérique est-il un territoire masculin ?

Le numérique a-t-il un sexe ?

Dans l’imaginaire collectif assurément, et même dangereusement. Car cet imaginaire enferme les élèves comme les enseignant•e•s dans des représentations stéréotypées. Il produit des différences de pratiques numériques entre les filles et les garçons dans la sphère familiale comme à l’Ecole. Il entraîne des inégalités dans le nécessaire développement chez tou•te•s de compétences en littératie.

C’est ce que démontre le nouveau dossier en ligne, passionnant, de la Revue de Recherches en Littératie Médiatique et Modale. Stéréotypes d’élèves Dans un des nombreux articles du dossier, Anne Cordier, maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à Rouen, s’intéresse à l’interrelation entre pratiques et imaginaires. Eduquer avec le numérique ? Le numérique change-t-il profondément l’École?

Eduquer avec le numérique ?

Transforme-t-il la façon d'enseigner ? Impacte-t-il les résultats et réduit-il les inégalités ? Que nous apprend-il des relations dans l'établissement scolaire et entre l'institution Éducation nationale et ses agents ? Toutes ces questions, Bruno Devauchelle, professeur associé à l'Université de Poiriers et chargé de mission TICE à l'université catholique de Lyon, les aborde chaque vendredi dans la chronique qu'il publie dans le Café pédagogique depuis plus de 4 ans. Le plan numérique entre rêve et réalité. « Notre rêve c’est que dans quelques années tous les jeunes de France puissent disposer d’un outil numérique.

Le plan numérique entre rêve et réalité

Que dans toutes les écoles et tous les collèges il puisse y avoir ces outils et la transformation de ce qu’on peut enseigner. Notre rêve c’était de réduire grâce à ces outils les inégalités et de donner une éducation citoyenne par rapport aux informations qui peuvent être reçues ». En clôturant le 16 décembre la « Rencontre autour des acteurs du numérique à l’Ecole », François Hollande laisse le grand plan numérique entre rêve et réalité. De cette rencontre on retient quand même deux annonces : celle d’Edu Spot, un grand événement sur le numérique éducatif à venir en mars, et une charte de confiance des services numériques dans l’éducation qui reste à écrire.

Jes35 information des jeunes. Numérique : Les résultats de PISA interrogent l'opportunité du plan numérique. A quelques mois du lancement du plan numérique gouvernemental qui doit aboutir à équiper tous les collégiens d'une tablette d'ici 2018, la dernière livraison de PISA 2012 apporte de mauvaises nouvelles.

Numérique : Les résultats de PISA interrogent l'opportunité du plan numérique

Publiée le 15 septembre, la partie de l'enquête internationale de l'OCDE sur les élèves de 15 ans et les nouvelles technologies montre que les pays qui se sont lancés dans une informatisation rapide de l'enseignement obtiennent de mauvais résultats. Pire : globalement, plus un jeune utilise les nouvelles technologies à l'école, moins bons sont ses résultats. Mais il y a des exceptions : des pays savent allier numérique et un bon niveau scolaire. Moralité, le plan numérique ne suffira pas... Éducation aux médias. Dans un premier temps, après avoir défini ce qu'est l'éducation aux médias et en avoir posé les enjeux, nous vous proposons de vous présenter le rôle du Clemi (Centre de liaison de l'enseignement et des médias de l'information) national et de ses coordonnateurs académiques.Nous avons également souhaité vous présenter le cas emblématique de l'académie de Bordeaux qui, sous la houlette du recteur Marois (actuel recteur de Créteil), a mis en place une véritable politique académique d'éducation aux médias.Puis la parole est donnée aux médias afin qu'ils nous expliquent en quoi leur engagement au sein de l'école est utile.Enfin, nous sommes allés à la rencontre de collégiens et de lycéens qui créent et s'expriment au travers de médias, classes presse, journaux scolaires, radio ou télé d'établissement.

Éducation aux médias

Les TIC et l'école. Intervention de Michel Reverchon-Billot, IGEN-EVS — Documentation (CDI) L’EMI n'est pas une discipline mais bien un élément fondamental, un enseignement porté par la loi, mais qui n’est pas inscrit dans les grilles horaires. Cet enseignement devra prendre toute sa place à la fois au cycle 3 comme au cycle 4.

Il est important de commencer à sensibiliser les élèves dès le cycle 3 car ils sont exposés seuls aux flux d'infos, il est important d’observer les élèves et la relation qu’ils ont avec l’information, car elle est particulière. Une culture informationnelle et citoyenne solide est nécessaire aujourd’hui pour pouvoir aborder ces flux. C’est également un enjeu fondamental de la formation prise en charge par les ESPE, qui doivent former les professeurs sur ces sujets. Présence de l’EMI dans les textes de références : La loi de refondation contient six fois l'occurrence du thème EMI, c’est un axe prioritaire. 4 domaines sur 5 du socle sont impactés par la présence de l’EMI. Trois axes forts de travail de l'EMI sont dégagés : Interview Reverchon -> Usage numérique école.