background preloader

Livres - Agamben

Facebook Twitter

Le philosophe Giorgio Agamben : "La pensée, c'est le courage du désespoir" - Idées. Le capitalisme ?

Le philosophe Giorgio Agamben : "La pensée, c'est le courage du désespoir" - Idées

Une religion. L'homme ? Un animal désoeuvré. La loi ? Trop présente. Alors que retentit le carillon des églises du Trastevere, où nous avons rendez-vous, nous pensons à son visage... Berlusconi est tombé, comme d'autres dirigeants européens. Les pouvoirs publics sont en perte de légitimité. La crise est-elle liée au fait que l'économique a pris le pas sur le politique ? Dans le vocabulaire de la médecine antique, la crise désigne l'instant décisif de la maladie. La théologie est maintenant très présente dans votre réflexion. Les dernières recherches que j'ai entreprises m'ont montré que nos sociétés modernes, qui se prétendent laïques, sont au contraire gouvernées par des concepts théologiques sécularisés qui agissent avec d'autant plus de puissance qu'ils ne sont pas conscients.

Que nous révèle cette histoire ? Pistis, la foi, c'est le crédit dont nous jouissons auprès de Dieu et dont la parole de Dieu jouit auprès de nous. En quoi consiste cette méthode archéologique ? Agamben Signatura Rerum. Sur La Methode. Agamben Nudites. Agamben Image et mémoire. Le philosophe Giorgio Agamben : "La pensée, c'est le courage du désespoir" - Idées. Comment l’obsession sécuritaire fait muter la démocratie, par Giorgio Agamben (Le Monde diplomatique, janvier 2014) La formule « pour raisons de sécurité » (« for security reasons », « per ragioni di sicurezza ») fonctionne comme un argument d’autorité qui, coupant court à toute discussion, permet d’imposer des perspectives et des mesures que l’on n’accepterait pas sans cela.

Comment l’obsession sécuritaire fait muter la démocratie, par Giorgio Agamben (Le Monde diplomatique, janvier 2014)

Il faut lui opposer l’analyse d’un concept d’apparence anodine, mais qui semble avoir supplanté toute autre notion politique : la sécurité. On pourrait penser que le but des politiques de sécurité est simplement de prévenir des dangers, des troubles, voire des catastrophes. Une certaine généalogie fait en effet remonter l’origine du concept au dicton romain Salus publica suprema lex (« Le salut du peuple est la loi suprême »), et l’inscrit ainsi dans le paradigme de l’état d’exception. Quoique correcte, cette généalogie ne permet pas de comprendre les dispositifs de sécurité contemporains. Prévenir les troubles ou les canaliser ? Prenons deux exemples pour illustrer cette apparente contradiction. Le biopouvoir chez Foucault et Agamben. 1 L’hypothèse du bio-pouvoir est formulée par Foucault à un tournant de ses recherches, notamment da (...) 2 Giorgio Agamben, Homo sacer, Le pouvoir souverain et la vie nue, traduction par Marilène Raiola, L (...) 1L’hypothèse d’un bio-pouvoir, c’est-à-dire d’un certain rapport entre le pouvoir et la vie, a été initialement formulée par Foucault dans La volonté de savoir et dans les cours contemporains donnés au Collège de France (Il faut défendre la société1).

Le biopouvoir chez Foucault et Agamben

Foucault propose ainsi une nouvelle approche du pouvoir en identifiant un mode spécifique d’exercice du pouvoir lorsque la vie entre dans ses préoccupations. Il étudie les technologies de pouvoir qui, à partir du XVIIIe siècle, investissent spécifiquement la vie, c’est-à-dire les corps individuels, objets d’une « anatomo-politique ». Il s’inscrit en cela dans la continuité de ses analyses sur les disciplines. 3 VS, p.188. 4 HS, p.202. Giorgio Agamben. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Giorgio Agamben

Giorgio Agamben (né le à Rome) est un philosophe italien, spécialiste de la pensée de Walter Benjamin, de Heidegger, de Carl Schmitt et d'Aby Warburg ; il est particulièrement tourné vers l'histoire des concepts, surtout en philosophie médiévale et dans l'étude généalogique des catégories du droit et de la théologie. La notion de biopolitique, empruntée à Foucault, est au cœur de nombre de ses ouvrages. Aperçu biographique[modifier | modifier le code] Diplômé en droit et philosophie, Agamben fait sa thèse sur Simone Weil, puis participe, en tant que post-doctorant, aux séminaires de Heidegger sur Hegel et Héraclite[1].

2015 Guerre Civile, Pour une théorie politique de la stasis Agamben, Giorgio. Imagesrevues revues org 787. AGAMBEN, Giorgio & MARRAMAO, Giacomo & RANCIÈRE, Jacques & SLOTERDIJK, Peter. Política.