Readers

Facebook Twitter

Google.

Nook

Kindle. FnacBook, le lecteur tactile de FNAC en précommande ActuaLitté. Il ne coût que 199 €, est déjà disponible en précommande, et se connecte en 3G grâce à SFR, gratuitement, ou en WiFi.

FnacBook, le lecteur tactile de FNAC en précommande ActuaLitté

Le FnacBook est la réponse de FNAC à la future offre de Chapitre et France Loisirs au téléchargement de livres numériques. Présenté hier à la presse, le FnacBook, au nom probablement assez mal choisi, pour son évocation trop corporate propose d'acheter directement l'un des 80.000 ebooks de l'ebookstore de FNAC, directement en sans-fil. Nous attendons encore de pouvoir tester cette fonctionnalité avant de nous prononcer sur l'ergonomie et l'expérience utilisateur, mais dans tous les cas, les précommandes sont ouvertes. La FNAC a assuré que dans ce domaine, les stocks disponibles seraient en mesure de gérer la demande - sans cependant évoquer de chiffres pour permettre de se faire une idée des attentes de la société, que ce soit en termes de ventes ou de téléchargements. Exclu : Voici le FnacBook, le Kindle à la française.

La Fnac organise ce matin une conférence de presse pour présenter leFnacBook.

Exclu : Voici le FnacBook, le Kindle à la française

Première bonne nouvelle : le FnacBook, doté d’un écran tactile capacitif 6 pouces SiPix monochrome, dispose d’une connexion 3Gintégrée et sans abonnement grâce à un partenariat passé avec SFR(valable uniquement en France). L’appareil, conçu par Sagem Wireless, sera disponible dés la mi-novembre à partir de 199€. Les pré-commandes ouvrent quant à elles aujourd’hui en magasin et sur Internet. Readers et tablettes, ces formidables appareils de lecture. Une tablette serait-elle, avant-tout, un appareil de lecture?

Readers et tablettes, ces formidables appareils de lecture

C’est ce que laisse entendre une étude réalisée conjointement par le groupe Harrison et le distributeur Zinio, dont les résultats nous sont rapportés par Benoit Raphaël sur son blog. Qu’ils utilisent un iPad ou un reader, 58% des utilisateurs font remarquer qu’ils lisent plus sur l’un de ces produits qu’ils ne l’auraient imaginé. Bonne nouvelle pour les éditeurs, 33% d’entre eux indiquent qu’ils dépensent plus pour des contenus à lire.

France Loisirs et Chapitre.com se lancent dans la vente de readers. A l’occasion de l’IFA Francfort 2010, la filale du groupe Bertelsmann, Direct Groupe France, propriétaire de France Loisirs et Chapitre.com, a annoncé la commercialisation à venir d’un reader dans ses enseignes et sur Internet.

France Loisirs et Chapitre.com se lancent dans la vente de readers

Baptisé Oyo, ce lecteur de 240g sera doté d’un écran tactile SiPix 6″, d’une connectivité Wi-Fi, d’une capacité de stockage de 2 Go, d’un port SD et sera connecté directement à Chapitre.com pour permettre le téléchargement de livres depuis les plateformes d’Eden Livres, Editis et Numilog. Au niveau des formats, l’appareil sera capable de lire les standards actuels grâce au support des fichiers PDF (sans reflow), ePub, DOC, TXT et MP3.

L’Oyo sera mis en vente à partir du 28 octobre à 149€ dans plus de 207 boutiques France Loisirs et 58 librairies liées à Chapitre.com. Sharp annonce deux tablettes orientées vers la lecture. Sharp profite de l’absence des constructeurs occidentaux sur le marché japonais pour introduire ses technologies de lecture propriétaires.

Sharp annonce deux tablettes orientées vers la lecture

Durant l’été, la société japonaise a présenté son format dédié à l’édition numérique, tant pour la presse que pour des livres enrichis, le XDMF. Maintenant, c’est au tour des terminaux d’être sous les feux des projecteurs. Pour Sharp, l’édition numérique passe par des contenus enrichis et c’est la tablette qui est le meilleur terminal pour ce type de contenu. La gamme de Sharp se divisera en deux modèles, l’un équipé d’un écran 5,5 pouces (1024×600 de résolution) et l’autre d’un écran 10,8 pouces (1366×800 pixels). Les contenus multimédias seront parfaitement lisibles et accessibles par l’intermédiaire d’une librairie qui ouvrira ses portes en décembre.

iBookstore : Hachette Jeunesse arrive à petits pas. Hachette profite de sa présence sur l’iPad pour déverser son catalogue numérique sur l’iBookstore.

iBookstore : Hachette Jeunesse arrive à petits pas

Et pour la première fois, on découvre un genre d’ouvrages que nous n’avions pas eu l’habitude de trouver en numérique : la littérature jeunesse. Une collection de livres jeunesse sur le foot (on se demande pourquoi) est apparue ces derniers jours sur la libraire d’Apple. iBookstore : Projet Gutenberg intégré. Si le catalogue du Projet Gutenberg, qui comporte plus de 30 000 ouvrages libres de droit et de DRM, est compatible avec l’iPad (lire « Le Projet Gutenberg compatible iPad »), on ignorait jusqu’à maintenant si et comment Apple allait l’intégrer au sein de l’iBookstore.

iBookstore : Projet Gutenberg intégré

AppAdvice, qui a déjà révélé hier que la majorité des premiers livres disponibles sur la bibliothèque numérique d’Apple ne coûtera pas plus de 9,99$ (lire « iBookstore : tout à 9,99$ »), indique ce soir que l’iBookstore a intégré dans ses rayonnages les ouvrages du Projet ! Il semble que tout le catalogue y passe, soit un nombre assez conséquent de livres dont Apple pourra se targuer histoire d’impressionner au moment de lancer sa bibliothèque. Cela peut également signifier que l’application iBooks pourrait être disponible pour le monde entier dès le 3 avril, les ouvrages du Projet Gutenberg n’ayant pas besoin de négociations pays par pays… Source - Contenu anglais.

Après un mois de vente d'iPad, l'iBookstore fait tout sauter - A. Selon les informations de Publishers Marketplace, après seulement un mois de service, bon et loyal, manifestement, l'iBookstore a permis aux éditeurs américains une augmentation forte des ventes sur l'iPad.

Après un mois de vente d'iPad, l'iBookstore fait tout sauter - A

Et plus particulièrement encore, depuis le lancement de la version 3G, voilà une semaine. Le 4 mai dernier, Steve Jobs faisait l'inventaire des premiers chiffres que l'on peut donner au public pour qu'il soit assuré sur le succès de sa machine. Et évidemment, les chiffres étaient excellents. Barnes & Noble enfin sur iPad - ActuaLitté - Les univers du livr. Barnes & Noble se lance comme prévu à l'assaut de l'iPad avec une application gratuite qui fourmille d'options, BN eReader for iPad. Barnes & Noble a pris le temps de développer son application à première vue, le résultat valait bien un peu de patience. L'application donne bien évidemment accès au Barnes & Noble eBookstore et à un logiciel de lecture d'ebooks.

On peut aussi synchroniser cette application avec son PC (à condition d'y avoir installé le lecteur ebook Barnes & Noble). Grâce à cette option on peut par exemple noter le passage du livre où on arrête sa lecture sur iPad et ouvrir l'ebook sur son PC exactement à cet endroit. iPad : les premiers éditeurs d'ebooks se dévoilent. Pendant longtemps, le suspens a plané sur la présence d'éditeurs français pour alimenter l' iBookStore, le portail de téléchargement d'ebooks accompagnant le lancement de la tablette iPad d' Apple.

iPad : les premiers éditeurs d'ebooks se dévoilent

Si la fonction de lecture d'ebooks n'est qu'un élément dans le large panel des possibilités de la tablette, elle n'en est pas moins importante dans la mesure où elle vient se confronter aux acteurs principaux du marché ( Amazon / Kindle, Sony, Barnes & Noble... ) en jouant délibérément sur un autre terrain que celui du lecteur dédié avec affichage e-paper. La technologie e-paper ( sans rétroéclairage, à très faible consommation d'énergie ) apparaît pourtant comme un atout sur la plupart des appareils dédiés, avec malgré tout, des inconvénients : les écrans e-paper sont pour le moment monochromes et ne gèrent pas les animations. L'iBookstore propose l'auto-édition : haro sur Amazon - ActuaLit. Et hop, voilà ce qui s'appelle une démonstration de savoir-faire, ou plutôt un enfumage complet des commerciaux qui travaillent pour la concurrence.

Alors que Barnes & Noble a mis des mois à sortir son service d'autoédition d'ebooks Pubit! (arrivée prévue, pour cet été) et que celui d'Amazon est bien installé, quelques semaines après la sortie de sa tablette, Apple grille la politesse à tout le monde en proposant le sien. Sur iPad, of course. Et directement sur l'iBookstore. Hachette fournira 6000 références à la boutique de l'iPad - PC I. Kind(le) of a(n I)pad : du passé faisons tablette rase. Donc voilà la tablette d'Apple.

Kind(le) of a(n I)pad : du passé faisons tablette rase

Quelques millénaires après les premières traces d'écriture gravées dans la pierre. [...] Difficile de ne pas en parler quand on est un adepte du mac et que l'on se pique un peu de tenter d'expliciter les bouleversements à l'oeuvre dans nos supports et nos pratiques de lecture numérique ... Donc voilà la tablette d’Apple. L’iPad révolutionnera-t-il l’édition ? Comme je travaille sur la mise en forme ePub de La quatrième théorie et de J’ai eu l’idée, sortie pour ce dernier le 1er mai chez publie.net, j’ai voulu voir ce que ces deux textes donneraient sur le tant vanté iPad. Vendredi dernier, Thierry Charles, spécialiste du développement Apple, m’a fait une démo. J’avoue, j’ai été bluffé par la sensibilité de l’écran tactile. Infographie : l’iPad & la concurrence. Voici une jolie infographie parue dans le magazine Courier Japan qui revient sur le positionnement de l’iPad par rapport à la concurrence.

Multifonction, sans pour autant venir concurrencer directement des appareils spécialisés, l’iPad est néanmoins au croisement de différents marchés, impactant le secteur des ordinateurs, des readers, consoles de jeux, des netbooks ou encore celui émergent des tablettes Internet. On observe également des données intéressantes. La lecture de livres électroniques et de titres de presse apparaissent comme deux des usages les plus populaires, derrières la consultation d’Internet et des mails, mais devant le visionnage de vidéos.

L'iPad est-il fait pour la lecture ? Alors que l’iPad fait ses premiers pas en France, de nombreuses interrogations subsistent quant aux capacités de l’appareil à venir concurrencer les livres papier et les lecteurs de livres électroniques (readers) tels que le Kindle, le Nook ou le Sony Touch Edition. Peut-on réellement considérer l’iPad comme un outil de lecture ? Est-il fait pour lire des livres électroniques, des magazines, des journaux ? Eléments de réponse… Les considérations « hardware » Au niveau de la configuration matérielle, l’iPad utilise un écran tactile LCD de 9,7 pouces affichant une définition de 1024 x 768 pixels.

Les manga passent mieux sur iPad que sur Kindle (Yoshitoshi ABe) iPad: premiers résultats sur les usages. LG compte dominer le marché des lecteurs d'ebooks - ActuaLitté - Nook 2, Kindle 3… les lecteurs ebook contre-attaquent - ActuaLit. Une tablette Acer sous Android et LuminaRead, le lecteur ebook - Story Book InColor : les enfants ont aussi leur lecteur ebook - Sony dépose un brevet pour un lecteur à double écran - ActuaLitt. Le livre électronique pour alléger les cartables ? Les étudiants. Le Kindle DX perd le marché des étudiants, largement insatisfait. Vente d'ebooks au 1er trimestre 2010 : on effleure les 100 milli. Bientôt des lecteurs ebook dans de vrais magasins ? - ActuaLitté. Les readers entrée de gamme passent au LCD. Arrivée prochaine des écrans couleur à base d'encre électronique ActuaLitté. Mirasol : des écrans couleurs pour smartphone, Readers et iPad.. Le livre, toujours plus rapide à lire que l'iPad.

Sony baisse les prix de trois Readers - ActuaLitté - Les univers.