background preloader

Internet Limité

Facebook Twitter

Internet : la fin des connexions illimitées ? - une vidéo Actu et Politique. YVES LE MOUËL s'explique sur le l'Internet limité .wmv. Internet limité – La débandade. Le coup de buzz de ce week end, c'était le débusquage par Owni des manigances entre Orange, SFR et Bouygues pour faire passer en fourbe des abonnements internet limités.

Internet limité – La débandade

Pour un résumé de la chose, j'en ai parlé ici. Et ni une, ni deux, les communicants des grands FAI de France y sont tous allé de leur petit laïus rassurant... On commence par les non-comploteurs : FFT : la fin de l’internet illimité pourrait toucher les consommateurs qui utilisent 80% de la bande passante. Pourquoi revenir sur l’Internet illimité ? Nous vous rapportions ce matin les éléments de réponse d’Yves Le Moël, directeur général de la Fédération Française des Télécoms.

Pourquoi revenir sur l’Internet illimité ?

Aujourd’hui en France propose dans ses colonnes du jour de revenir sur le projet en question : la fin de l’Internet illimité. Un pas en avant, deux pas en arrière, le projet polémique a peu de chances d’aboutir même s’il fait la lumière sur la volonté d’un certain nombre d’opérateurs télécoms français à changer la donne. Officiellement, l’idée des opérateurs est de mieux contrôler le trafic, dont 80% est monopolisé par 5% des utilisateurs.

En instaurant des barrières à l’illimité, les opérateurs espèrent récupérer de la bande passante, rendre plus disponible le réseau saturé par l’explosion des usages sur internet (3G, Télévision par ADSL, 3D…). Comment imposer des offres prémium ? Dans ce nouveau régime de traitement, les tarifs pourraient exploser comme le fait actuellement l’opérateur américain ATT qui taxe les téléchargements au-delà de 150Go par mois. Qui veut la fin de l'Internet illimité ? Va-t-on vers «la mise à mort de l’Internet illimité dans les foyers français» , comme l’annonce à grand fracas le site d’investigation Owni ?

Qui veut la fin de l'Internet illimité ?

A l’appui de sa prophétie, un document de la Fédération française des télécoms (FFT) listant des propositions pour aller vers plus de transparence tant en matière de gestion de trafic que de qualité de service. Maladresse ? Internet illimité : aidons les FAI à retrouver la mémoire. Hier, le rétropédalage en règle des gros opérateurs membres de la Fédération Française des Télécoms (FFT) a eu la saveur d'une course d'étape au contre-la-montre.

Internet illimité : aidons les FAI à retrouver la mémoire

L'enjeu : désamorcer son document qui exposait par A+B un internet un peu moins illimité, avec un plafonnement ou une réduction des débits au-delà d'un certain niveau. Fin de l'internet illimité : 5 à 10 % des internautes sont concernés. Qu'on se le dise, le document issu de la Fédération Française des Télécoms (FFT) qui révèle une possible fin de l'internet illimité sur les abonnements fixes n'évoque pas qu'une simple hypothèse de travail.

Fin de l'internet illimité : 5 à 10 % des internautes sont concernés

La démarche est réelle et pourrait rapidement aboutir, et toucher un bien plus grand nombre d'internautes que celui évoqué par Orange. Vendredi, le premier fournisseur d'accès à Internet évoquait en effet "1% des gens qui downloadent des films toute la journée" pour désigner ceux qui pourraient être touchés par des plafonds de téléchargement. Mais dimanche, la FFT a beaucoup élargi le spectre, déjà. "Ce sont ces 5% à 10% de consommateurs qui utilisent 80% de la bande passante", a confié au Figaro Yves Le Moël, le directeur général du lobby qui regroupe Orange, SFR et Bouygues Télécom. "Il s'agit de très, très gros consommateurs, une frange de clients très particuliers que l'on retrouve dans tous les pays", indique-t-il, avant d'en dresser le portrait robot. (Très) Haut Débit et Ruralité ....: La "vraie" position FFT en réponse à la "consultation de l'ARCEP" #NetNeutralité.

De l’avenir de l’écosystème Internet Français « Digital adventures. Mes récents échanges sur Twitter à propos de notre éco-système français de l’Internet m’ont prouvé, une nouvelle fois, que les sujets étaient complexes et souvent mal compris.

De l’avenir de l’écosystème Internet Français « Digital adventures

S’exprimer sur ce sujet est d’autant plus difficile à coup de 140 caractères. Voici un premier billet qui tente de donner un point de vue un peu différent. Les commentaires sont les bienvenus. Nous consommons tous des données sur Internet. Ces données sont produites par d’autres usagers, à titre personnel (blog, forum, communautés) ou dans le cadre de leur profession. Cet écosystème évolue. Source : Cisco Et si on regarde de plus près ce qui transite, Cisco nous éclaire avec ce graphique illustrant les natures des contenus et leur pourcentage. Source : Wired - The Web Is Dead. Je vais volontairement écourter le chapitre tuyauterie pour aborder un sujet finalement très peu abordé, le travail des entreprises qui font cet écosystème. Les fournisseurs d’accès.

Christian Paul (PS) "consterné" par la fin annoncée de l'internet illimité. Fin des offres internet illimitées : Christian Paul réagit à son tour. Après Éric Besson, le député PS Christian Paul, toujours très au fait des actualités sur Internet, a lui aussi tenu à réagir au document de la FFT dévoilé par Owni.

Fin des offres internet illimitées : Christian Paul réagit à son tour

Titré « La fin de l’internet illimité : c’est l’internet définitivement confisqué ! », le communiqué du député profite de l’occasion pour égratigner le gouvernement. 2012 n’est pas bien loin il est vrai. Consterné par la nouvelle, Christian Paul critique immédiatement « le climat de laisser-faire qu’encourage le gouvernement ». Pour le député, la fin de l’accès illimité à l’Internet est donc « programmée ». Rappelons que l’ARCEP, l’Autorité de régulation des télécoms, n’aurait pas grand chose à dire si les FAI venaient à limiter leurs accès à Internet. Pour le député, non seulement cela aura des conséquences néfastes et immédiates pour les abonnés, mais c’est aussi « l’augmentation prévisible des tarifs pour maximiser les profits de court terme, sans aucune certitude d’améliorer les réseaux et les services ».

Nil Sanyas. M. Besson rejette l'idée d'un plafonnement de l'Internet fixe. La neutralité du Net, par Jean-Pierre Archambault. « La neutralité du Net ou la neutralité du réseau est un principe qui garantit l’égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet.

La neutralité du Net, par Jean-Pierre Archambault

Ce principe exclut ainsi toute discrimination à l’égard de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise sur le réseau. » Telle cette introduction Wikipédia ou cette illustration ci-contre, cela semble simple a priori. Mais si l’on veut mieux la comprendre et en appréhender ses enjeux, le format Twitter ne suffit plus (surtout en cette période trouble où l’illimité pourrait prendre fin en France) C’est dans ce but que nous publions un nouvel article de Jean-Pierre Archambault qui n’a pas son pareil pour nous présenter progressivement et limpidement un problème complexe :) Et d’achever ainsi son propos : « Diderot et d’Alembert ont peut-être rêvé à un outil miracle faisant accéder en un tour de main tous les humains à toute la connaissance… L’enjeu est de conserver leur rêve devenu réalité. » La neutralité du Net . Qui sont les Net-goinfres ? La nouvelle arme de la NSA s'appelle Fanny L'agence de sécurité américaine aurait infecté des milliers d'ordinateurs en passant par un ver dissimulé dans les disques durs.

Qui sont les Net-goinfres ?

New 3DS, streaming... Nintendo n'a pas dit son dernier mot Le Japonais lance une console de jeux aujourd'hui. La nouvelle pièce d'une stratégie de reconquête tous azimuts. FFT : les "Net-goinfres" devront payer plus pour croquer plus. Fin de l'internet illimité : l'énorme mensonge de Besson et de la FFT. Une grosse arnaque qui ne peut être confiée qu'à un gros menteur.

Fin de l'internet illimité : l'énorme mensonge de Besson et de la FFT

Eric Besson écarte le plafonnement, mais accepte la mort d'internet ? Dimanche, Eric Besson a publié un communiqué qui affirme que "le gouvernement n'envisage aucune restriction de l'accès à Internet et travaille bien au contraire au développement du très haut débit fixe et mobile sur l'ensemble du territoire et pour l'ensemble des Français".

Il ajoutait que "le gouvernement travaille à encadrer l'utilisation du terme "illimité" par les opérateurs afin de protéger les consommateurs contre certains abus". Or c'est là que figure le principal danger. En se voulant rassurant, le ministre de l'industrie chargé de l'économie numérique va exactement là où les opérateurs veulent être conduits pour enterrer Internet en bonne et due forme. Le ministre répond à la préoccupation première des Français (pouvoir continuer à se "net-goinfrer" pour le même prix) en ne voyant pas que l'enjeu principal n'est pas tant dans le plafonnement de la consommation que dans la mort du concept même d'internet. Neutralité de l'internet et des réseaux : propositions et orientations - septembre 2010 - Powered by Google Docs. Neutralité du Net : l'Europe rend une copie bien timide. Orange, SFR et Bouygues accusés d'avoir conclu un Yalta du portable.