background preloader

LES VILLES EN MUTATION

Facebook Twitter

Ville durable, ville de demain, innovation urbaine | Demain La Ville. Habiter les zones commerciales ? Entretien avec Aurore Rapin, architecte-urbaniste. Nous avons récemment eu le plaisir de découvrir les travaux d’Aurore Rapin, diplômée d’Etat en architecture et urbaniste des zones de chalandises excentrées. Pour clore sa formation à l’Ecole normale d’architecture de Lyon en 2009-2010, la jeune femme a choisi de consacrer son projet de fin d’étude au réenchantement de zones commerciales de la métropole rhodanienne. Son carnet de recherche, intitulé « Pôle de distribution habitable« , constitue une étude particulièrement précieuse sur la question du renouvellement des espaces de la grande distribution.

Nous lui avons donc posé quelques questions, afin de nourrir nos modestes observations du déclin imaginal des centres commerciaux. Pouvez-vous nous présenter votre projet en quelques mots ? Le projet a été conçu dans le cadre de mon diplôme d’architecte d’Etat. Nous avons cherché de nouveaux sites à investir, et je me suis penchée sur ces grandes zones commerciales de périphéries. Escalator scenes, par Paul Batt. Evolution de l'architecture dans les villes nouvelles : l'exemple d'Evry. Ville du futur, innovation urbaine, métropolisation | Demain La Ville. Le Val-de-Marne aura bientôt son téléphérique !

C’est une première en Ile-de-France. En 2018, le département du Val-de-Marne devrait inaugurer son Téléval, un téléphérique urbain long de 4,4 km, qui reliera les villes de Créteil, Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges à la ligne 8 du métro parisien ainsi qu’au bus 393. Cette nouvelle ligne de transport aérien, qui fonctionnera uniquement à l’électricité, devrait [...] Utiliser l’espace souterrain Vivre proche du centre de la terre, voilà une idée qui relevait encore il y a peu de la science-fiction. Mais aujourd’hui, face à la densification de nos villes et aux perturbations climatiques qui nous attendent, investir les espaces souterrains apparaît de plus en plus comme une solution à envisager. D’ailleurs, certaines villes soumises à [...] Des brocolis londoniens underground L’anglais Richard Ballard fait pousser des légumes dans le métro londonien, à une température constante de 60 degrés tout au long de l’année.

Ville intelligente. Le projet ClouT place le citoyen au coeur de la ville intelligente. 5 avancées numériques qui transforment nos villes. Ville 2.0. Les trois visages de la ville 2.0. Voyage à New Songdo City A une soixantaine de kilomètres au sud de Séoul, en Corée du Sud, un chantier gigantesque amorcé en 2001 est en train de faire émerger un lieu d’un genre nouveau. Sur une île artificielle reliée à la terre ferme par un pont de 12 km s’édifient des locaux, des habitations, des universités, un hôpital, des musées, des canaux artificiels, des parcs de stationnements à 99% souterrains.

Avec son infrastructure de collecte et de diffusion de données parmi les plus complexes de la planète, New Songdo City n’est pas qu’une ville nouvelle. C’est une ville dite « intelligente », qui n’obéit qu’à un seul principe : la connectivité universelle. Ici, même les canettes jetées à la poubelle sont tracées. Les programmes immobiliers de New Songdo ont été vendus en un temps record, et on y attend plus de 65 000 habitants d’ici 2018. En 2011, le cabinet américain ABI Research publiait ses conclusions sur le marché grandissant des projets de villes « intelligentes ». La ville numérique : quels enjeux pour demain. La ville numérique est en vogue et rares sont les municipalités et autres collectivités publiques qui ne se soient lancées, aujourd’hui, dans des actions visant à favoriser et diffuser l’usage des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leurs circonscriptions.

Ces initiatives témoignent de la poussée de l’omniprésence des réseaux numériques dans la vie quotidienne des citadins qui modifie fortement l’accès aux services et aux ressources de la ville. L’internet, les smartphones et les divers assistants numériques que manipulent la plupart des individus sont devenus aujourd’hui, et seront encore plus demain, des vecteurs essentiels de communication et de socialisation. Il faut en convenir, les TIC et les réseaux numériques sont de plus en plus « encastrés » dans les modes de vie et représentent désormais aussi une composante de premier plan du fonctionnement de l’infrastructure environnementale et urbaine. Un cyberespace public ? Faut-il s’en inquiéter ?

Les logiciels libres, source d’inspiration pour les villes. Image Karin Dalziel Un bien commun peut servir à tout le monde. Mutuel et réciproque, il est partagé par différents êtres ou différentes choses. A l'heure du numérique et de l'économie du partage, cette notion longtemps cantonnée au monde des logiciels libres sort maintenant des écrans pour offrir des solutions à l'ensemble des ressources partagées par les citoyens dans les villes. Et ça tombe bien: depuis le 6 et jusqu'au 20 octobre, le festival Ville en Biens Communs cherche à donner une visibilité à ces innovations sociales et citoyennes. De Wikipedia à la justice participative Pour Valérie Peugeot, présidente de l’association VECAM (un réseau de réflexion sur l'internet citoyen), cette démarche permet de de remettre le citoyen au coeur de l'espace politique: "même si le rôle des municipalités, des élus et des administrations est essentiel dans la gestion et le développement d'une ville, il ne faut pas oublier que les habitants la façonnent aussi à leur manière.

Libre et durable. Bilan: Marseille a-t-elle été une bonne capitale européenne de la culture? L'épisode Capitale européenne de la culture s'achève pour Marseille. Et avant même que ne soient démontées les structures éphémères, les institutions servent les comptes: près de 10 millions de visiteurs pour les événements sur tout le territoire, environ 2 millions de touristes supplémentaires par rapport à l'année précédente, des expositions-phares ayant drainé plus de 5 millions de visiteurs... Dans ce nouveau paysage, entre marée de chiffres et apparitions monumentales (le MuCEM —Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée—, le nouveau FRAC et la Villa Méditerranée), l'heure est aux bilans.

Le moment d'évaluer ce que l’événement aura apporté à la ville en dehors de ce nombre faramineux de visites, probablement boosté par l'absence de proposition culturelle pré-2013 et la curiosité face à une ville qui révulse autant qu'elle fascine. Publicité Reconvertir des économiques industrielles déclinantes Un renouveau culturel nécessaire Ratés: le rap et Camus Revanchisme urbain. Bilan: Marseille a-t-elle été une bonne capitale européenne de la culture? La ville européenne : mutation des fonctions et recomposition des structures. Shanghai : l'exemple d'une métropolisation accélérée - Le devenir des métropoles. En vingt ans, Shanghai a connu l'équivalent des aménagements haussmanniens, de la modernisation automobile et des restructurations postmodernes et contemporaines de Paris, des années 1850 à celles du début du XXIe siècle. Retour sur son histoire. Shanghai est apparue ces dernières années comme l'une des principales métropoles émergentes de notre monde postbipolaire.

Elle incarne, avec Pékin, le retour en force de la Chine sur la scène internationale et le succès de la politique économiquement réformatrice du régime communiste chinois ; elle réactive surtout les représentations anciennes d'une ville née de la greffe de la modernité internationale sur les rives chinoises après les guerres de l'opium. En cela, le trait dominant de la modernisation de Shanghai est certainement sa rapidité. Il y a seulement vingt ans, la ville-centre gardait les témoignages urbains et architecturaux de la période moderne, celle des concessions étrangères et d'un premier essor entre les années 1910 et 1940.

Etats Unis : Une nouvelle donne pour les villes et les banlieues. A l’heure où certains essayistes se mettent à rêver d’une Union américaine regroupant le Canada et les Etats-Unis sous un socle institutionnel commun similaire à celui de l’Union européenne, un autre courant de pensée suggère de s’affranchir du fédéralisme rigide pour laisser aux villes et métropoles un rôle plus important en matière d’organisation économique et sociale. Il est probablement trop tôt pour se prononcer définitivement sur une inversion de tendance, mais les banlieues américaines n’ont plus la cote. Non seulement leur modèle économique est en crise, mais les évolutions démographiques et mentales s’accompagnent d’un regain de santé des centres-villes. Là-dessus se greffe un dynamisme renouvelé des villes. Il dépasse les traditionnels effets d’agglomération (dont l’impact marginal est devenu négatif au fur et à mesure que les mégapoles s’étendaient) ou la simple rénovation des anciennes zones industrielles.

Levittown dans les années 50 1. 2. 3. 4. 5. 6. Une logique plus large. Des rues appropriables pour des villes vivantes « Vers un renouveau territorial. Permis de conduire en accéléré : possible mais au prix fort Monde académie Style et Vous Le délai d'attente pour passer l'examen du permis B ne cesse d'augmenter. Pour y pallier, de nombreuses auto-écoles proposent des stages intensifs de deux semaines. En Italie, Matteo Renzi renonce à un match de football de bienfaisance Campagne d'Italie Le Mouvement 5 étoiles estimait que la participation du président du conseil a un tel événement remettait en cause l'égalité du temps de parole pendant la campagne européenne. Qu’est-ce qu’une Parisienne ? Florence Müller livre aux étudiants de l'IFM sa vision de la Parisienne et de son rapport singulier à la mode (mardi 22 avril 2014).

Pourquoi les frais de scolarité vont (encore) augmenter Focus Campus Pour "rester dans la course", les établissements doivent recruter des enseignants de haut niveau. En pleine disette, la Cour de cassation s'offre des manuscrits hors de prix Libertés surveillées Ari et ses drôles de vieilles dames Business of Fashion. Les villes en mutation. Ce dossier découle d'un constat et d'une interrogation. Le constat est celui de l'ampleur des transformations qui affectent la ville et les espaces urbains dans le contexte de la mondialisation et de la crise. Au niveau mondial, la poursuite de l'urbanisation s'accompagne d'une métropolisation.

Pour autant, cette urbanisation se révèle moins irréversible qu'on ne le pense ; en témoignent ce qu'il est convenu d'appeler les shrinking cities (les villes qui rétrécissent), des villes à la population en baisse et aux équipements surdimensionnés. Au niveau national, dans les pays déjà fortement urbanisés, le phénomène le plus marquant est la périurbanisation, qui se traduit par un mitage de l'espace rural tout en contribuant à une augmentation des émissions de gaz à effet de serre, par le surcroît de déplacements en automobile qu'elle occasionne. Voilà pour le constat.

L'interrogation est celle-ci : dans quelle mesure les économistes nous sont-ils encore utiles pour comprendre ces mutations ? La ville en mutation note thème BTSA. Thème M22 : la ville en mutation. Débat " Ville en mutation : enjeux et perspectives " le 2 juillet à Paris. Dans le cadre de la 2ème édition " l'EXPO les villes en mouvement ", Fimbacte organise le débat " Ville en mutation : enjeux et perspectives " qui aura lieu le Mardi 2 juillet 2013 de 17h30 à 19h30 au siège de la SMABTP (Paris 15ème). En 2013, "l'EXPO les villes en mouvement %u2013 vers une ville en mutation'', rencontre les capitales régionales dont Boulogne-sur-Mer, Rouen, Strasbourg... et organise des débats autour de leurs projets d'aménagement, facteur de mutation urbaine.

Le débat annuel, à Paris, qui réunit les élus des villes visitées, a pour objectif d'identifier les orientations actuelles et de réfléchir ensemble à l'urbanisation de demain. Ce rendez-vous abordera l'importance de l'environnement naturel, la mixité fonctionnelle facteur dynamisant et la ville multipolaire gage d'équilibre. La rénovation urbaine Rennes métropole. La loi du 1er août 2003, dite d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine, a mis en place un programme national de rénovation urbaine. Son objectif : améliorer le cadre de vie des habitants en transformant les quartiers classés en Zone urbaine sensible (Zus). L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) est chargée d’appliquer ce programme dans un objectif de mixité sociale et de développement durable.

La dalle Kennedy à Villejean - crédit Didier Gouray La Ville de Rennes s'est inscrite dans ce nouveau cadre national à travers un programme portant sur les cinq Zones urbaines sensibles (Zus) de la ville, présenté au comité d'engagement de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) en octobre 2006 et contractualisé dans une convention en mars 2007.

La Ville de Rennes et l'agglomération rennaise ont développé de longue date une politique volontariste en matière d'aménagement et d'habitat. Chiffres-clés Enjeux Objectifs. Rennes - ville du futur. Ville du futur : 15 projets urbains révolutionnaires. Construire la civilisation des loisirs pour creer de l emploi et que le travailleur vive mieux ! - top-city-construct promotion des espaces residentiels climatises pour les travailleurs. Urban Omnibus : Demain la ville. Où va la ville ? Vivre et imaginer la ville - ENS Lyon.