background preloader

Les types de banques

Facebook Twitter

Banques : tout sur les banques en une page. Banque privée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Banque privée

Une banque privée est une banque qui rend des services financiers très personnalisés et sophistiqués, souvent résumés sous l'expression « gestion de fortune », à des particuliers détenant un patrimoine net "important". C'est l'équivalent en France de la banque privée (Private Banking en anglais) et se rapproche de la Wealth Management (gestion de fortune en anglais). À l'origine familiales avec un engagement personnel du banquier privé sur sa fortune familiale, elles sont parfois des départements spécialisés des banques de réseau généralistes, qui procurent à leur clientèle haut de gamme des services de niveau analogue à ceux d'une banque privée indépendante. Quelques groupes préfèrent disposer d'une filiale dédiée à la banque privée. Selon une étude Capgemini / Merrill Lynch (World Wealth Report 2009) les actifs sous gestion dans le monde entier se situeraient à 32 800 milliards de dollars. Il existe une différence entre ces termes.

Banque privée. Spécialisée dans la gestion des gros portefeuilles, une banque privée offre des services haut de gamme à ses clients en ce qui concerne la gestion de leur patrimoine.

Banque privée

Les banques privées peuvent être des sociétés isolées mais souvent, elles constituent un service supplémentaire des banques commerciales. À qui s'adresse la banque privée ? Une banque privée s'occupe de gérer l'argent de particuliers dont la valeur du patrimoine net est très importante. Pour la plupart des banques le montant plancher est de 150 000 € mais il peut s'élever à 1 M€. Banque commerciale (une entreprise bancaire privée) Les banques commerciales sont une forme d'organisation des banques : les autres étant les banques coopératives et les banques publiques.

Banque commerciale (une entreprise bancaire privée)

Banque commerciale : un actionnariat privé Les banques commerciales sont des sociétés constituées d'un capital détenu par des actionnaires extérieurs à leur clientèle, par opposition aux banques coopératives. Banque de depot. La banque de dépôt est l'un des grands métiers de la banque, avec la banque d'investissement et la banque privée.

Banque de depot

La banque de dépôt : particuliers et entreprises La banque de dépôt regroupe les activités de : banque de détail : pour les particuliers et les petites entreprises, banque d'affaires : pour les grandes entreprises. C'est le secteur bancaire le plus connu et le plus répandu. Banque de détail. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Banque de détail

Une banque de détail est une banque qui exerce une activité de crédit et d'offre de produits de placements auprès de clientèles individuelles : particuliers, professions libérales, entreprises de petite taille (commerçants, artisans,...) ou de taille moyenne (PME, PMI), collectivités locales et associations, par opposition aux banques travaillant auprès des grandes entreprises, au contact des autres banques et sur les marchés financiers. Les banques de détail se distinguent des banques d'investissement, des banques d'affaires ou encore des banques de dépôt.

Caractéristiques[modifier | modifier le code] Une banque de détail distribue une gamme de produits ou de services (épargne, crédit, moyens de paiement, produits d'assurance). Fonctions[modifier | modifier le code] Banque de detail. Banque d'affaires. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Banque d'affaires

Au sens strict, une banque d'affaires n'est ni une banque de dépôt , ni un établissement de crédit , mais une société de conseil stratégique et financier qui travaille exclusivement pour des entreprises pour des activités de "corporate finance". Ses seules ressources sont les honoraires qu'elle facture aux clients pour ses conseils juridiques et financiers pour le montage de ces opérations. Banque d’affaires. La banque d'affaires est l'un des deux types de banque de dépôt, avec la banque de détail.

Banque d’affaires

Les autres métiers de la banque sont la banque d'investissement et la banque privée. Trouvez une banque près de chez vous. Banque d'investissement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Banque d'investissement

Une banque d'investissement est une banque, ou une division de la banque, qui rassemble l'ensemble des activités de conseil, d'intermédiation et d'exécution ayant trait aux opérations dites de haut de bilan (introduction en Bourse, émission de dette, fusion/acquisition) de grands clients corporate (entreprises, investisseurs, mais aussi États…). Ces activités sont généralement scindées en entités distinctes, habituellement désignées par des anglicismes : les opérations de Corporate Finance (finance d'entreprise), de Global Capital Markets (marchés financiers), et de Structured Finance (opérations de financement). On différencie parfois la banque d'investissement (investment banking en anglais) de la banque d'affaires (corporate banking) en attribuant à la première les activités de marchés et à la seconde celles de finance d'entreprise.

§Détail des activités[modifier | modifier le code] §Déontologie[modifier | modifier le code] Banque d’investissement. Banque centrale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Banque centrale

Cet article est incomplet dans son développement ou dans l’expression des concepts et des idées. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Son contenu est donc à considérer avec précaution. Améliorez l’article ou discutez-en. Banque centrale (l’institution étatique en charge de la monnaie) Les banques centrales sont l'une des formes d'organisation des banques : les autres étant les banques coopératives , les banques commerciales et les banques publiques . Banque centrale : définition Une banque centrale est l'institution d'un ou plusieurs pays, chargée par l'État ou un ensemble d'États, de gérer la politique monétaire, notamment la création monétaire. Une banque centrale a pour missions : d'émettre la monnaie fiduciaire et de fixer les taux d'intérêt, de surveiller le fonctionnement des marchés financiers, en cas de crise, d'assurer le rôle de banquier et de prêteur en dernier ressort.

Les banques centrales ne sont pas toutes organisées de la même façon selon les pays ou les zones monétaires. La Banque centrale européenne (BCE) La banque centrale de l'Union européenne, la BCE, a été créée en 1998 et est établie à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne. La BCE est indépendante du pouvoir politique. Système européen de banques centrales. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Système européen de banques centrales

Le Système européen des banques centrales (SEBC) est composé de la Banque centrale européenne (BCE) et des 28 banques centrales nationales (BCN) des pays membres de l'Union européenne. C'est le SEBC qui détermine la politique monétaire de la zone euro. La BCE exécute les décisions du SEBC et les BCN sont chargées de faire appliquer les décisions de la BCE à l'échelle nationale. L'objectif principal du SEBC est de maintenir la stabilité des prix dans la zone euro, et sans causer préjudice à cet objectif, d'assurer une croissance durable et équilibrée. Un sous-ensemble du SEBC est l'Eurosystème ; il regroupe les banques centrales de la zone euro. Membres[modifier | modifier le code] Banques centrales de la zone euro[modifier | modifier le code] Banques centrales hors zone euro[modifier | modifier le code] Compléments[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

Réserves de change. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Réserves de devises et d'or, diminuées de leur dette extérieure totale (publique et privée), d'après les données de 2010 du CIA Factbook. Les réserves de change sont des avoirs en devises étrangères et en or [ 1 ] détenues par une banque centrale . Elles sont généralement sous la forme de bons et obligations du Trésor d'États étrangers, ce qui permet à ces réserves de rapporter un intérêt. Elles sont utilisées par les autorités monétaires pour réguler les taux de change . Évolutions récentes [ modifier ] Leur montant global avait doublé entre 2000 et 2008, passant de 2 000 à 4 000 milliards de dollar américain . Banque publique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une banque publique est une société bancaire dont l' État ou des acteurs publics sont propriétaires [ 1 ] . C'est donc une société sous contrôle de l'État. Les premières banques publiques sont apparues [Quand ?]

[Où ?] Banque publique (une entreprise bancaire qui dépend de l’État) Les banques publiques sont l'une des formes d'organisation des banques : les autres étant les banques coopératives et les banques commerciales . Banque publique : définition Une banque publique est une société bancaire dont l'État ou des acteurs publics sont propriétaires. Elle se distingue d'une banque commerciale par son type d'actionnariat, mais aussi souvent par certaines missions qui lui sont confiées par la puissance publique. Il existe en France plusieurs banques publiques : la Banque Postale, la Caisse des dépôts et les Crédits municipaux. Banque coopérative (la banque cooperative ou mutualiste) Les banques coopératives sont une forme d'organisation des banques : les autres étant les banques commerciales et les banques publiques . Banque coopérative : les caractéristiques essentielles Les banques coopératives sont des sociétés qui appartiennent à leurs clients ou sociétaires, c'est-à-dire qu'ils en sont les actionnaires.

Ceux-ci peuvent être des personnes morales ou physiques. Bon à savoir : Il est possible de rencontrer le terme « banque mutualiste » pour désigner une banque coopérative, mais cette forme est peu employée et exclusivement française. Une banque coopérative est une entreprise dont la propriété est collective et dans laquelle le pouvoir est démocratique. À la fois associés et usagers, propriétaires et clients de leur banque. Les sociétaires personnes morales peuvent être des syndicats, des mutuelles, des associations, des collectivités publiques... Banque mondiale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pour les articles homonymes, voir BM. La Banque mondiale (parfois abrégée BM) regroupe 5 institutions internationales : la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), l’Association internationale de développement (AID, ou IDA), créées pour lutter contre la pauvreté en apportant des aides, des financements et des conseils aux États en difficulté[1], la Société Financière Internationale (IFC), l'Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) et le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI).

Elle publie tous les ans une contribution sur un thème du développement dans son World Development Report. Histoire[modifier | modifier le code] Elle fut créée le 27 décembre 1945 sous le nom de Banque internationale pour la reconstruction et le développement après signature de l'accord Bretton Woods du 1er au 22 juillet 1944. Rôles[modifier | modifier le code] Banque internationale pour la reconstruction et le développement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir BIRD.

Association internationale de développement. Société financière internationale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Or, indirectement, cela avait pour effet de créer un certain contrôle des États sur les investisseurs privés, ce que ces derniers n'apprécient pas. Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements. Agence multilatérale de garantie des investissements. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Banque des règlements internationaux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir BRI et BIS. La Banque des règlements internationaux (BRI), (Bank for International Settlements en anglais ou BIS) a été créée en 1930.

C'est la plus ancienne organisation financière internationale. Banque universelle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La banque universelle est le terme général qui désigne les établissements qui exercent toutes les opérations des domaines bancaire et financier. Dans certains pays, le système bancaire est régi par une séparation stricte des domaines d'activités. Aux États-Unis, par exemple, entre 1933 et 1999, le Glass-Steagall Act instaurait une incompatibilité entre les métiers de banque de dépôt et de banque d'investissement. Il a été abrogé le 12 novembre 1999 par le Financial Services Modernization Act, ce qui permet désormais de proposer le service de banque universelle aux États-Unis.

La plus grande banque universelle, en 2008, est la Deutsche Bank.