background preloader

Les liens de la semaine du 12 juin

Facebook Twitter

Requiem pour la "taxe Google" - High-Tech. La "taxe Google" avait suscité un tollé des professionnels français de l'internet.

Requiem pour la "taxe Google" - High-Tech

A peine voté, à l'initiative du Sénat, avec les réserves du gouvernement à la fin de l'année dernière dans le cadre du budget 2011, ce prélèvement supplémentaire de 1% sur les achats de publicité en ligne avait été ouvertement contesté. Le gouvernement en avait annoncé le report de plusieurs mois, au 1er juillet. La mesure n'entrera finalement pas en vigueur : l'Assemblée en a voté la suppression, en adoptant à main levée un amendement d'une députée UMP, vendredi soir, lors de l'examen du collectif budgétaire.

Le ministre de l'Economie numérique Eric Besson s'était récemment prononcé pour un report de cette taxe. Orange lance un service de veille des marchés publics. L'opérateur Télécom annonce la disponibilité d'un service de veille d'appels d'offres à ses clients abonnés à son offre Internet Pro.

Orange lance un service de veille des marchés publics

Il permet aux professionnels de se tenir informés de l'actualité des appels d'offres concernant leur secteur d'activités dans un ou plusieurs départements, sur la base d'un abonnement payant. Ce nouveau service d'Orange s'adresse exclusivement aux client professionnels de l'opérateur (commerçants, artisans, TPE, petites PME, etc.) ayant souscrit une offre Internet Pro (ex : internet pro au bureau ou internet pro en mobilité). Les wikis territoriaux : l'exemple de Wiki Rennes. Jacques Rosselin nommé directeur de la rédaction de "La Tribune" L’audience de Twitter redécolle en France - technotes. Twitter franchirait-il un nouveau cap en France ?

L’audience de Twitter redécolle en France - technotes

Après avoir stagné durant près d’un an, la fréquentation du site est fortement repartie à la hausse. Au cours du mois d’avril, Twitter.com a ainsi attiré 2,4 millions d’internautes, selon les données de comScore, soit une augmentation de 35% depuis janvier. Comme toujours, ces chiffres d’audience de Twitter ne prennent pas en compte les connexions depuis les applications externes telles que Tweetdeck et Tweetbot, sur mobile comme sur PC. Mais d’après Twitter, près de 80% des visiteurs des dans le monde passent sur le site au cours d’un même mois. Pour la première fois, comScore fournit également des chiffres d’audience du site mobile de Twitter en France (14% des connexions dans le monde).

La fréquentation de Twitter, qui se présente comme un réseau d’information, est intimement dépendante de l’actualité. "Rue de la Soif" : un webdoc au cœur de la rue Saint-Michel. 8 juin 2011, 19h26 le 8 juin 2011, 19h26 (Actualisé le 9 juin 2011, 17h44 le 9 juin 2011, 17h44). "Rue de la Soif" : un webdoc au cœur de la rue Saint-Michel Le 21 juin, Le Mensuel dévoilera un webdocumentaire consacré à la rue Saint-Michel. Bienvenue à l'école du Web de Free, Meetic et Vente-Privée. Capture d’écran du site de l’EEMI.

Bienvenue à l'école du Web de Free, Meetic et Vente-Privée

Imaginez la « première école du Web » française. Un bâtiment en inox et en verre face à la mer à Brest. Ou alors un entrepôt de tissage désaffecté aux alentours de Roubaix, retapé par un architecte branché autour du thème kitsch de la « révolution numérique ». A l’intérieur : des jeunes affalés dans des poufs géants, des claviers à la place des mains, douze idées de sites à la minute. Des mini-Zuckerberg potentiels. En fait, non. L’Ecole européenne des métiers de l’internet (EEMI), montée par les trois « tycoons » français Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (Vente-privee), ouvre en septembre 2011 et est une structure à la papa.

Une école classique avec des salles de classe, un proviseur âgé (et autoritaire) et des frais de scolarité trop élevés. A eux trois, ils ont mis 1 500 000 euros dans ce projet qui ressemble à une école de commerce privée des beaux quartiers. « Tous les jeunes qui sortiront auront du boulot » AOL's Newsroom Is Now Bigger Than The New York Times's. Business Insider Here's a startling statistic about the enormous bet AOL is making on content: AOL's newsroom is now bigger than the New York Times'.

AOL's Newsroom Is Now Bigger Than The New York Times's

Come again? AOL's news and content operation now has three main parts: Huffington Post, Patch, and the legacy AOL brands and sites. At last count, Patch had about 800 editorial staffers, Huffpo about 200, and the rest of AOL about 300. Add all those together and you get ~1,300, which is more than the New York Times' ~1,200. Given that massive investment, the next question is whether AOL is deploying these 1,300 folks in the best way possible. We'd say no. Twitter Will Automate Ad-Buying by the End of the Year. Twitter et ses "gazouillis" s'imposent dans les rédactions, avis éclairés - AFP-MediaWatch.