Telecomix | Soutien au Peuple Syrien

Des hackers interviennent en Syrie

Un collectif de hackers, Telecomix, a prêté main forte aux Syriens en lutte contre le pouvoir de Damas. Une nouvelle opération après les succès égyptien et tunisien. Dans la nuit du 4 au 5 septembre, à 2h53, KheOps (le pseudonyme d’un hacker familier des actions politiques) a “appuyé sur le bouton”, comme il le dit modestement, et détourné l’Internet en Syrie. Dès lors, les internautes syriens étaient automatiquement redirigés vers un site web expliquant pourquoi, et comment, contourner la censure et protéger leurs communications sur le Net : Il nous fallait imposer notre message. Nous l’afficherions sur leurs écrans, par surprise, et sans qu’il soit possible de l’éviter, et durant un temps suffisamment long pour qu’ils n’aient d’autre choix que de le lire. Des hackers interviennent en Syrie
Anonymous Syrie (OpSyria / سوريا)
Opération Syrie - Anonymous/RevoluSec
Anonymous s’attaque au Ministère syrien de la Défense Le dimanche 7 août, le groupe de hackers « Anonymous » a revendiqué l’attaque et le détournement du site web du Ministère syrien de la Défense (voir la vidéo). Au lieu de la page d’accueil se trouve un drapeau syrien avec le logo d’« Anonymous » et le message suivant, en anglais et arabe : « Au peuple syrien : le monde est à vos côtés contre la régime brutal de Bashar Al-Assad. Sachez que le temps et l’Histoire sont à vos côtés – les tyrans utilisent la violence parce qu’ils n’ont rien d’autre. Plus ils sont violents, plus ils deviennent fragiles. Nous saluons votre détermination à être non-violents face à la brutalité du régime, et nous admirons votre volonté de poursuivre la justice, non la revanche. Anonymous s’attaque au Ministère syrien de la Défense
SYRIE. Bachar al-Assad dans le viseur des Anonymous - Hacker ouvert - Le Nouvel Observateur SYRIE. Bachar al-Assad dans le viseur des Anonymous - Hacker ouvert - Le Nouvel Observateur Alors que la répression en Syrie continue d'accumuler les morts, les Anonymous ont lancé un nouveau volet dans leur "opération Syrie". Le groupe d'internautes a réussi à mettre en place un réseau parallèle de discussions sécurisées en Syrie, permettant de contourner la censure du régime via de nombreux serveurs et sites miroirs, le tout sous la "bannière" Telecomix, dont le mot d'ordre "de défendre la libre circulation des données". Comme en Egypte précédemment, l'objectif est de "fournir au peuple syrien des outils pour réduire le risque de représailles physiques lorsqu'il exprime une opinion ou qu'il publie une information sur internet". Le groupe d'internautes sensibilise ainsi les Syriens à l'utilisation d'outils comme le réseau de routeurs Tor pour anonymiser les connexions, promouvoir les points d'accès VPN et l'usage des connexions sécurisées (Https). Les Anonymous facilitent aussi les fuites anonymes "vers l'extérieur du pays" de vidéos, de témoignages, de documents, etc.
Attaquée par les Anonymous, la Syrie s'en prend à AnonPlus Attaquée par les Anonymous, la Syrie s'en prend à AnonPlus Dévoilé il y a moins d’un mois, AnonPlus, le futur réseau social libre et 100 % anonyme des Anonymous (en réponse à Google+), refait parler de lui. Défacée quelques jours après sa création par des pirates turcs, la page d’accueil d’AnonPlus a cette fois été la cible de pirates syriens. La page d'accueil d'AnonPlus ces dernières heures Cette attaque n’est pas surprenante. En effet, les Anonymous s’en sont récemment pris au site du ministère de la Défense syrien suite à la répression du pouvoir en place, qui dure depuis maintenant plusieurs mois. Le site du ministère de la Défense de la Syrie présentait ainsi il y a quelques jours un message des Anonymous, où l’on pouvait lire un soutien indéfectible à la population.
Opération Syrie | Anonymous/RevoluSec