background preloader

Le #bonheur_neoliberal c 'est pour quand ?

Facebook Twitter

Crise financière, les six étapes d'un désastre. L’agence de notation Standard & Poor’s a dégradé, mardi 27 avril, la dette souveraine grecque au rang d’obligation douteuse, et abaissé celle du Portugal.

Crise financière, les six étapes d'un désastre

Le lendemain, l’Espagne entrait dans le collimateur – à qui le tour ? Dans les trois cas, l’agence dit fonder son appréciation sur les perspectives macroéconomique des pays concernés : une croissance faible ne leur permettrait pas d’acquitter leurs engagements. Mais quels facteurs assombrissent ainsi leur horizon économique ? On peut facilement identifier l’un d’entre eux : les coupes budgétaires mises en œuvre sous la pression… des investisseurs et des agences de notation. La boucle est ainsi bouclée. Première étape : en 2007 les ménages américains, dont les revenus stagnent, notamment sous l’effet de la concurrence internationale, se trouvent dans l’incapacité de rembourser des prêts immobiliers attribués sans souci de garantie par les banques saisies d’ivresse.

Quatrième étape. Cinquième étape. Sixième étape. Lancarbenjamin : Grâce à l'action de Nicola...

Sont pas contents

Quid du bonheur libéral? Note : je ne fais que faire suivre une lettre de blogueurs sur ce texte.

Quid du bonheur libéral?

Je soutiens évidemment. En ce jour du 5ème anniversaire de la mort de Milton Friedman, des blogueurs ont adressé à des personnes connues pour leur engagement néolibéral une lettre visant à clarifier leur position. Là voici : « Madame, Monsieur, Vous vous définissez vous-même comme étant de sensibilité « libérale » sur le plan économique et c’est bien évidemment votre droit le plus strict. Disons le tout net : nous sommes sceptiques. Non pas que nous mettions en doute votre bonne foi quant à ces affirmations : votre sur-présence médiatique depuis tant d’années nous a convaincu de votre sincérité. Le bonheur néolibéral pour tous? A’ xiste pas. Parle à ma main [invisible] #bonheur_neoliberal. « Si je pense que nos dirigeants sont cyniques ?

Parle à ma main [invisible] #bonheur_neoliberal

Oui, honnêtement, je le pense. Il me semble, cependant, que leur système de croyances les persuade qu’ils oeuvrent pour le bien universel – que le bien universel leur demande de s’engager dans des actions qui les avantageront, eux en particulier. Je ne sais pas si vous connaissez une expression qu’employait Reagan, celle de « l’économie des retombées ». On croyait, et on le croit encore chez les républicains, que si l’on diminuait les impôts des riches, ces avantages finiraient par retomber sur les pauvres, qu’en somme les pauvres bénéficieraient de la réduction d’impôt dont avaient profité les riches. Un formidable fantasme. C’est une économie de faux-semblants. Si l’on y fait un peu attention, toute l’idéologie libérale repose en définitive sur cette « théorie » des retombées, cette promesse jamais tenue. Quid du bonheur néolibéral. Dites, le bonheur néolibérale, c'est pour quand ? L’impasse. « bonheur néolibéral » mes fesses.

Aujourd’hui c’est le cinquième anniversaire de la mort de Milton Friedman , prix Nobel d’économie en 1976, fondateur de l’école monétariste de Chicago, Et théoricien de la révolution néo-libérale. Bonheur néolibéral. Trouvé sur :

Bonheur néolibéral

Le bonheur néo-libéral est il dans le pré ? - Gnafron. Parle à ma main [invisible] #bonheur_neoliberal. « Si je pense que nos dirigeants sont cyniques ?

Parle à ma main [invisible] #bonheur_neoliberal

Oui, honnêtement, je le pense. Il me semble, cependant, que leur système de croyances les persuade qu’ils oeuvrent pour le bien universel – que le bien universel leur demande de s’engager dans des actions qui les avantageront, eux en particulier. Je ne sais pas si vous connaissez une expression qu’employait Reagan, celle de « l’économie des retombées ».

On croyait, et on le croit encore chez les républicains, que si l’on diminuait les impôts des riches, ces avantages finiraient par retomber sur les pauvres, qu’en somme les pauvres bénéficieraient de la réduction d’impôt dont avaient profité les riches. Un formidable fantasme. Le bonheur néo-libéral n'est pas dans le près - Le blog de Lucas Parax. Tous les jours, on nous assène qu'il n'y a pas d'autres solutions.

Le bonheur néo-libéral n'est pas dans le près - Le blog de Lucas Parax

Il y a même des politiques qui interdisent d'avoir d'autres opinions "Au nom de la France". Au fond, la pensée unique est viscéralement néo-libérale et n'admet même pas la contradiction. une poignée de bloggeurs se sont décidés à adresser à des « personnalités » connues pour leur engagement néolibéral une lettre ouverte leur posant une simple question. Je transmets donc cette lettre ici, car j'approuve ce message ! Fraude sociale Vs Fraude fiscale : Aveu d'échec du libéralisme. L'Elysée et l'UMP ont lancé une double offensive cette semaine, l'une ce lundi par l'UMP à l'encontre de l'opposant PS en utilisant des armes peu glorieuses de campagne nauséabonde de désinformation.

Fraude sociale Vs Fraude fiscale : Aveu d'échec du libéralisme

L'autre par l'Elysée, pilotée par un conseil des ministres aujourd'hui qui entérine les décisions de lutter contre les fraudes sociales et fiscales. Nicolas Sarkozy tombait à bras raccourcis sur ces infâmes pauvres qui seraient coupables de toutes les fraudes, mais semblait oublier la véritable fraude fiscale, celle des riches qu'il n'a cessé de protéger durant tout son mandat. Il fallait réagir. C'est chose faite depuis ce matin, où L.Wauquiez spécialiste de la recherche de fond à l'étranger pour financer les partis politiques, présentait l'idée ce matin d'imposer les français dès lors qu'ils habitent au moins trois mois en métropole. Ne pas stigmatiser une partie des français ?!! C'est quand le #bonheur_neoliberal ? L'invisible bonheur néolibéral. Cela fait 5 ans qu’il est parti, jour pour jour.

L'invisible bonheur néolibéral

Le poète est mort à 94 ans, en nous laissant un héritage que nous ne sommes pas près d’oublier. Tous les jours, son ombre plane et nous rappelle son message : le libéralisme est le seul système qui permette le développement économique. Milton Friedman, prix Nobel d’économie en 1976, est LE théoricien de la révolution néo-libérale. Ses thèses, activement reprises partout sur la planète, même dans les endroits les plus improbables, alimentent les marchés et les gouvernants en doctrine dérégulatrice jusqu’à l’obsession. L’Homme, le commun des mortels dans tout cela ? C'est pour quand le bonheur néolibéral ? En ce jour du 5ème anniversaire de la mort de Milton Friedman, des blogueurs ont adressé à des personnes connues pour leur engagement néolibéral une lettre visant à clarifier leur position.

C'est pour quand le bonheur néolibéral ?

Là voici : « Madame, Monsieur, Vous vous définissez vous-même comme étant de sensibilité « libérale » sur le plan économique et c’est bien évidemment votre droit le plus strict. Vous ne verrez donc pas d’inconvénients à être sollicité afin de répondre à une simple question. C’est quand le bonheur libéral ? Le libéral – ou ultra-libéral, ou néo-libéral, c’est au choix – nous explique depuis qu’il a pris le pouvoir dans le monde occidental que sa théorie permet aux peuples de s’émanciper vers un bonheur commun.

C’est quand le bonheur libéral ?

L’analogie avec son compère marxiste ne s’arrête pas là, puisqu’il ajoute que si le monde ne vit pas aujourd’hui dans le bonheur le plus total c’est que la libéralisation des sociétés n’est pas encore complète. Ça me fait un peu penser à une analogie, celle du croyant qui a faim. Le bonheur néo-libéral est il dans le pré ? En ce jour du cinquième anniversaire de la mort de Milton Friedman (voir l’article sur Wikipédia), Voilà un petit truc collectif entre blogueurs de différentes sensibilités des gauche. Il est évident que nous publierons les réponses, et les commenterons. A l’attention de: Jean-Michel Aphatie, Jacques Attali, Christophe Barbier, Eric Brunet, Yves Calvi, Monique Canto-Sperber, Jean-François Copé, Arnaud Dassier, Sophie De Menthon, Michel Godet, Eric Le Boucher, Alain Madelin, Alain Minc, Hervé Novelli, Catherine Ney, Laurence Parisot, Jean Quatremer, Pascal Salin, Hugues Serraf, Guy Sorman, Jean-Marc Sylvestre, Pierre-André Taguieff, Yves Thréard, Agnès Verdier-Molinié, Laurent Wauquiez. « Madame, Monsieur, Non pas que nous mettions en doute votre bonne foi quant à ces affirmations : votre sur-présence médiatique depuis tant d’années nous a convaincu de votre sincérité.

C'est pour quand le bonheur néolibéral ? : Isonomie, sôphrosunè et autres fariboles. En ce jour du 5ème anniversaire de la mort de Milton Friedman, des blogueurs ont adressé à des personnes connues pour leur engagement néolibéral une lettre visant à clarifier leur position. Là voici : « Madame, Monsieur, Vous vous définissez vous-même comme étant de sensibilité « libérale » sur le plan économique et c’est bien évidemment votre droit le plus strict. Vous ne verrez donc pas d’inconvénients à être sollicité afin de répondre à une simple question. Disons le net : nous sommes sceptiques. Non pas que nous mettions en doute votre bonne foi quant à ces affirmations : votre sur-présence médiatique depuis tant d’années nous a convaincu de votre sincérité. Ce fameux « bonheur néolibéral » qu’on nous promet depuis 30 ans, ça vient quand ?

Comme toujours, vous répondrez à cela qu’il faut « poursuivre les réformes » parce qu’on a « pas assez libéralisé » ; mais soyons sérieux : il vous faut clairement admettre que vous vous êtes plantés. A diffuser au maximum ! C'est pour quand le bonheur néolibéral ? En ce jour du 5ème anniversaire de la mort de Milton Friedman, des blogueurs ont adressé à des personnes connues pour leur engagement néolibéral une lettre visant à clarifier leur position. Là voici : « Madame, Monsieur, Vous vous définissez vous-même comme étant de sensibilité « libérale » sur le plan économique et c’est bien évidemment votre droit le plus strict.

Vous ne verrez donc pas d’inconvénients à être sollicité afin de répondre à une simple question. Le bonheur néolibéral c'est pour quand ? Je relaie ce message avec lequel je suis profondément d’accord sur le fond. Mais je précise sur la forme que la liberté ne se définit que dans la non-nuisance, et qu’un système qui se prétend « libéral » alors qu’il conduit manifestement à la négation de la liberté, à la nuisance caractérisée, ne peut prétendre à ce qualificatif. En aucune façon. Le bonheur néo-libéral arrivera-t’il un jour ? C’est quand le bonheur néolibéral ? Supplique aux néolibéraux, "messieurs qu'on nomme grands, lâchez-nous la grappe avec vos lendemains qui chantent " C'est quand le bonheur ? #bonheur_neoliberal. L'invisible bohneur néolibéral. Quand j’avais une quinzaine d’années, on allait au ski, en famille.

De Bretagne, ça faisait une sacré expédition. J’ai un merveilleux souvenir de ces soirées très courtes, dans la station de Val Cenis, aux alentours de Noël, avec cette ambiance festive bon enfant, nous promenant en croisant d’autres touristes qui erraient dans ce village illuminé entre l’heure de la fermeture des pistes et celle du passage à table. C’est une conversation précise que j’ai eue avec mon frangin qui me revient en mémoire, ce matin, alors que je cherche à préparer une introduction à ce billet. On parlait politique et on s’amusait de la une des journaux. Ca fait 30 ans.

Ca fait 30 ans que je m’intéresse à la politique, devenue une passion avec la création de ce blog. Ils ont la responsabilité d’informer les Français, ces électeurs et de jour en jour, au pied du mur ou au bord du gouffre, ils tentent de nous faire avancer. Le bonheur néolibéral, c'est pour quand ? Pour en finir (enfin) avec le libéralisme. Le bonheur néo libéral c'est pour quand ? C’est quand le bonheur néolibéral ? L’invisible bonheur néolibéral.