background preloader

La présence d'eau

Facebook Twitter

La planète Mars sort d'une longue période glaciaire. Quand la planète Mars a-t-elle été habitable ?

La planète Mars sort d'une longue période glaciaire

Des chercheurs ont étudié les calottes glaciaires de la planète rouge et ont estimé qu'elle sortait d'une longue période glaciaire. Leurs recherches, publiées jeudi 26 mai dans la revue américaine Science (en anglais), confirment ce que des modèles mathématiques avaient seulement révélés jusque-là. Les scientifiques ont réussi à démontrer que les glaces martiennes ont commencé leur recul il y a environ 370 000 ans. Cette découverte est basée sur des observations faites avec un radar à bord du Mars Reconnaissance Orbiter de la Nasa qui observe la planète depuis dix ans.

Ces travaux permettent de mieux comprendre les variations climatiques au cours du temps et en quoi elles diffèrent du climat terrestre. Comme sur Terre, Mars connaît des cycles saisonniers mais qui sont plus longs. La planète Mars aurait subi des séries de tsunamis gigantesques - 20/05/2016 - ladepeche.fr. Des chercheurs américains ont récemment fait une surprenante découverte.

La planète Mars aurait subi des séries de tsunamis gigantesques - 20/05/2016 - ladepeche.fr

En effet, selon une étude publiée ce jeudi dans Nature Scientific Reports, Mars aurait subi il y a 3,4 milliards d’années des méga-tsunamis qui auraient façonné la géographie de la planète rouge. Ces révélations confirment que Mars possédait de vastes étendues d’eau, comme la Terre. « Nous avons des preuves géologiques que deux tsunamis ont eu lieu il y a environ 3,4 milliards d’années », explique Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson aux États-Unis. « Notre découverte représente une preuve de l’existence d’un océan martien », ajoute-t-il. Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié des dépôts sédimentaires. Ils ont constaté que les dépôts se retrouvaient toujours à une altitude précise, sauf dans deux régions où on les trouve à des altitudes plus élevées. . « Un véritable cataclysme » Les causes de ces phénomènes ne sont pas clairement identifiées. Mars Express dévoile les traces d'un ancien océan martien. Un ancien océan au nord de Mars Crédit: ESA, C.

Mars Express dévoile les traces d'un ancien océan martien

Carreau. Sur Mars, deux tsunamis géants révèlent un ancien océan. Un océan martien, empli d'eau salée, a sans doute un jour recouvert une partie de l'hémisphère nord de Mars, où les altitudes sont très basses.

Sur Mars, deux tsunamis géants révèlent un ancien océan

Toutefois, son étendue et sa durée d'existence restent hypothétiques. © Nasa, GSFC Sur Mars, deux tsunamis géants révèlent un ancien océan - 2 Photos Il y a seulement 3,4 milliards d’années, Mars abritait sans doute un océan. Son existence était suspectée mais aucune preuve ne venait étayer cette hypothèse. La présence d’eau liquide, elle, est attestée puisque, notamment, Curiosity a visité le lit d’une ancienne rivière. L’équipe s’appuie sur des images de plusieurs orbiteurs (Mars Odyssey, Mars Global Surveyor et Mars Reconnaissance Orbiter) au niveau d’une région particulière, qui marque la frontière entre les vastes plaines de l’hémisphère nord, dont l’altitude est basse, et les hauts plateaux de l’hémisphère sud.

Du temps en plus pour une vie martienne La datation de ces raz-de-marée, en elle-même, surprend, et pose problème. Sur le même sujet. La NASA a découvert de l’oxygène sur la planète Mars ! Le week-end dernier, la NASA a publié les résultats de son projet SOFIA qui visait à trouver des traces d’oxygène sur la planète Mars.

La NASA a découvert de l’oxygène sur la planète Mars !

Résultat : il y a bel et bien de l’oxygène dans l’atmosphère de la planète rouge. Mais on vous rassure tout de suite : pas assez pour qu’on quitte notre bonne vieille Terre pour aller s’y installer ! L’atmosphère de Mars a évolué au cours des années A l’heure actuelle, la Terre est la seule planète habitable de notre système solaire. Même si la NASA vient de découvrir plus de 1000 nouvelles exoplanètes qui pourraient y abriter des traces de vie, il nous faut encore étudier la planète Mars pour savoir si celle-ci a été habitée par des individus un jour… Et à force de l’analyser, les chercheurs en apprennent de plus en plus. Une première depuis 40 ans C’est d’ailleurs ce que suggère une étude menée par la NASA dans le cadre de son projet SOFIA (Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy). Origine encore inconnue.

La Nasa apporte la preuve de la présence d'un océan sur Mars. De l'eau bouillante coule sur Mars. RELIEF.

De l'eau bouillante coule sur Mars

On le sait désormais, de l'eau à l'état liquide ruisselle périodiquement à la surface de la planète Mars. C'est cette eau qui est responsable de l'apparition saisonnière des étranges stries noires appelées Recurring Slope Lineae (RSL) qui se forment sur certaines pentes de cratères martiens. C'est ce qu'affirmait la Nasa, le 28 septembre 2015, pour expliquer la formation de ces structures géologiques observées depuis quatre ans environ grâce aux images prises par les sondes martiennes telles que Mars Reconnaissance Orbiter. Fort de cette découverte, la tentation est donc grande de comparer les formations géologiques terrestres façonnées par les cours d'eau, à celles du relief martien. L'atmosphère de Mars saturée de vapeur d'eau !

Belle tornade de poussière sur Mars. De l'eau bouillante aurait sculpté le relief de la planète Mars. Des scientifiques avaient d'abord émis l'hypothèse que ces chenaux et ravines pouvaient être formées par des coulées de saumure, une solution aqueuse saturée en sel qui ne peut se former sans la présence d'eau.

De l'eau bouillante aurait sculpté le relief de la planète Mars

Les argiles martiennes n'ont pas toutes été formées par l'action de l'eau liquide. Sur l'hémisphère Sud de Mars se trouvent les roches les plus anciennes de la planète : la croûte de cette région s'est formée il y a entre 4,5 et 4 milliards d'années.

Les argiles martiennes n'ont pas toutes été formées par l'action de l'eau liquide

C'est là qu'ont été découvertes, en 2005, des argiles riches en fer et en magnésium.