background preloader

L'ouvrier et la kolkhozienne

Facebook Twitter

FicheOuvrierKolkhozi2.pdf (Objet application/pdf) Vera Moukhina. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vera Moukhina

Timbre édité en URSS pour le centenaire de la naissance de l'artiste Vera Ignatievna Moukhina (en russe : Вера Игнатьевна Мухина), née le 19 juin 1889 à Riga (Lettonie) et décédée le 6 octobre 1953 à Moscou (Union soviétique) à l’âge de 64 ans, est une sculptrice soviétique. Biographie[modifier | modifier le code] Vera Moukhina est issue d'une famille de négociants russes de Moscou. Elle a été baptisée à l'église de l'Annonciation de cette ville, alors capitale du gouvernement de Livonie, mais elle passe son enfance de 1892 à 1904 à Théodosie, où elle reçoit sa première éducation artistique.

En 1912, elle se rend à Paris, où elle assiste à l'Académie de la Grande Chaumière aux cours d'Antoine Bourdelle, avant de continuer son exploration de l'art et de la sculpture en Italie. Sa vie a plutôt mal commencé car, en effet, elle se prostitua pour payer ses études d'art. Sur les autres projets Wikimedia : Vera Moukhina, sur Wikimedia Commons. L'Ouvrier et la Kolkhozienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Ouvrier et la Kolkhozienne

Histoire de la sculpture[modifier | modifier le code] Panorama du site de l'exposition de 1937 depuis le Palais de Chaillot : le pavillon de l'Allemagne nazie surmonté d'un aigle, à gauche, fait face à celui de l'Union soviétique surmonté de L'Ouvrier et la Kolkhozienne. Les Allemands ont attendu que le pavillon de l'Union soviétique soit achevé pour terminer le leur en lui ajoutant une dizaine de mètres de haut pour que l'aigle allemand domine les Russes.

[réf. nécessaire] L'ouvrier et la kolkhozienne.pdf (Objet application/pdf) L'ouvrier & la kolkhozienne. Vera Moukhina. L'ouvrier et la kolkhozienne histoire des arts. L'ouvrier et la kolkhozienne contexte historique. L'ouvrier et la kolkhozienne histoire des arts analyse. L'ouvrier et la kolkhozienne description de l'oeuvre.

Sculpture soviétique. 1937, exposition internationale dea arts et techniques. Les visiteurs sont surtout interpellés en 1937 par le face-à-face de deux bâtiments imposants, au pied du Trocadéro, le pavillon du IIIème Reich et le pavillon soviétique, achevé pour sa part plusieurs jours après l’inauguration.

1937, exposition internationale dea arts et techniques

Le pavillon l’URSS, surmonté de sculptures colossales. « L’ouvrier et la kolkhozienne » semblent défier l’aigle nazi qui surplombe la place de Varsovie (ça ne s'invente pas!) . Les Allemands avaient attendu que le pavillon soviétique soit achevé pour finaliser le leur, ajoutant au dernier moment une dizaine de mètres à la hauteur prévue pour placer l'aigle nazi dominant les Soviétiques. Boris Iofan supervisa les travaux du pavillon soviétique dès 1933. 303-3. Staline, la propagande et le culte de la personnalité - En complément... L’hymne national De 1944 à 1961, l’hymne soviétique change : ce n’est plus l’Internationale, mais un hymne en hommage à Staline : Ainsi le 2e couplet : A travers les orages rayonnait le soleil de la liberté Et le grand Lénine a éclairé notre voie.

303-3. Staline, la propagande et le culte de la personnalité - En complément...

Staline nous a inculqué la fidélité à l’égard du peuple, Et nous a inspirés le travail et les exploits. Après 1961, une fois les crimes de Staline dénoncés par son successeur, Nikita Khrouchtchev, les références à Staline disparaissent et le texte devient : A travers les orages rayonnait le soleil de la liberté Et le grand Lénine a éclairé notre voie. Il a élevé le peuple vers la juste voie, Et nous a inspiré le travail et les exploits. Le site Kadouchka propose la traduction complète. NB : la version qu’on peut entendre ici est la version de 1977, sans référence à Staline donc. Le nom de Staline est partout, même sur les cartes de géographie ! Cliquez sur la vignette ci-dessous pour voir l’animation.

Analyse oeuvre l'ouvrier et la kolkhozienne. Fiches d'histoire des arts - Le blog de equipe d'histoire-géographie et ed.civique. TITRE DE L’ŒUVRE D’ART : LA ROCHELLE (J.

Fiches d'histoire des arts - Le blog de equipe d'histoire-géographie et ed.civique

Vernet) - Auteur : Joseph Vernet - Date : 1762 - Dimension : 263x165 cm - Lieu de conservation: Musée de la marine Paris - Thème (religieux, politique, paysager..) : les ports - Type/école : ( p 8 et 9 du manuel) école néoclassique • Quel en est le sujet ? • À quel genre appartient-elle : scène mythologique, scène religieuse, bataille, scène historique, portrait, nature, paysage, etc. ? Analyser la composition du tableau • Quels sont les personnages ? • Combien de plans peut-on distinguer ? • La peinture est-elle organisée selon un système de lignes directrices ? • Quelles couleurs le peintre a-t-il utilisées ? – Comment sont-elles placées les unes par rapport aux autres ?

– Quel effet cela produit-il ? • D’où vient la lumière ? C’est de l’art officiel. . • Quel est l’intérêt historique de cette oeuvre ? "Der Krieg" (Triptyque "La Guerre") Afficher le sujet - L'ouvrier et la kolkhozienne histoire de l'art. Bonjour, je viens de travailler sur l'œuvre L'ouvrier et la kolkhozienne pour mon passage à l'oral de l'histoire des arts et il manque des choses car ce n'est pas assez long mais je ne sais pas ce qu'il manque, pourriez vous m'aider à compléter mon exposé.

Afficher le sujet - L'ouvrier et la kolkhozienne histoire de l'art

Merci d’avance. voila ce que j'ai fais : Cette œuvre se nomme l’ouvrier et la kolkhozienne. Elle a été réalisée en 1937 par Véra Mukhine pour l’exposition universelle à Paris. Véra Mukhine est considérée par les dirigeants au pouvoir comme « une artiste du peuple de l’URSS » donc une artiste officielle du régime Stalinien en effet son art respecte l’idéologie de Staline. C’est une statue monumentale qui fait 80 tonnes sur 25 mètres de hauteur, elle est posée sur un socle massif et imposant. L’ouvrier, la kolkhozienne et les africains... L’actualité de la semaine écoulée et une petite recherche documentaire m’ont conduit à essayer d’approfondir un sujet particulier aujourd’hui.

L’ouvrier, la kolkhozienne et les africains...

Epiphénomène ou évènement, l’inauguration du « Monument pour la renaissance africaine » à Dakar le 3 avril a suscité chez moi comme chez nombre de personnes, journalistes et analystes de la vie public, des interrogations. Essayons de rentrer dans une analyse de cette œuvre monumentale se voulant être le symbole de notre bien-aimé continent, s’extirpant de l’obscurantisme avec force et se projetant vers un avenir meilleur… Monuments, périodes et symboliques comparées Avant toute chose, un petit rappel historique, assez troublant d’ailleurs… « L’ouvrier et la kolkhozienne » est une œuvre colossale (25 m de haut pour 80 tonnes) réalisée en 1937 par Vera Moukhina pour orner le pavillon russe à l’exposition universelle de Paris de cette même année.

Qu’est ce qui pourrait représenter une « Renaissance africaine » ?... Ouvrier et Kolkhozienne. L'Ouvrier et la Kolkozienne. Bonjour camarade!

L'Ouvrier et la Kolkozienne

:-) je suis également surpris de cette "disparition". Je suis passé au VDNKh (VVTs offociellement maintenant) il y a 10 jours et je n'ai pas trouvé la sculpture! L'Ouvrier et la Kolkhozienne. Analyse oeuvre l'ouvrier et la kolkhozienne.