background preloader

Chronologie de L'évolution humaine

Facebook Twitter

Tableau synoptique des principales cultures préhistoriques du Vieux Monde. Préhistoire. Paléolithique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paléolithique

Le Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire, contemporaine du Pléistocène, durant laquelle la société humaine ne produit pas encore sa nourriture et est composée exclusivement de chasseurs-cueilleurs. La population humaine paléolithique est nomade et connaît une faible densité (autour d'1 habitant/km² contre 47 habitants/km² aujourd'hui). Le Paléolithique commence avec l’apparition de la première espèce du genre Homo, Homo habilis, il y a environ trois millions d'années. Cette période inclut l'apparition de notre espèce, Homo sapiens, il y a environ 200 000 ans, son expansion et le déclin des autres espèces du genre Homo. Elle s'achève il y a environ 12 000 ans avec la fin de la période géologique du Pléistocène et le début du Mésolithique.

Étymologie[modifier | modifier le code] Le terme « Paléolithique » vient du grec παλαιός / palaios (ancien) et λίθος / lithos (pierre). Annexes[modifier | modifier le code] Paléolithique inférieur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paléolithique inférieur

Le Paléolithique inférieur est la première période de la Préhistoire, marquée par l'apparition de l'Homme en Afrique. Selon les points de vue et les critères retenus, elle débute entre 3 et 2,5 millions d'années avant le présent (ou 2,5 Ma BP). Elle se termine il y a environ 300 000 ans, lorsque des changements au niveau de l'outillage et de l'évolution humaine annoncent le début du Paléolithique moyen. Les industries lithiques associées au Paléolithique inférieur sont l'Oldowayen et l'Acheuléen. Paléolithique moyen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paléolithique moyen

Le Paléolithique moyen est une période de la Préhistoire qui s’inscrit dans la continuité du Paléolithique inférieur. En Europe, il débute autour de 300 000 ans avant le présent (stade 8 de la chronologie isotopique) avec la généralisation du débitage Levallois et s’achève autour de 30 000 ans avec la disparition de l’Homme de Néandertal et l’arrivée des Humains anatomiquement modernes (Homo sapiens) venus du Proche-Orient[réf. nécessaire]. En Europe, la principale manifestation culturelle du Paléolithique moyen est le Moustérien. Le principal artisan du Moustérien est l’Homo neanderthalensis, ou Homme de Néandertal. Il présentait un crâne volumineux au front fuyant, au torus sus-orbitaire marqué, et au menton pratiquement absent. Paléolithique supérieur.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paléolithique supérieur

Le Paléolithique supérieur est la période de la Préhistoire qui est caractérisée par l’arrivée de l’Homme moderne en Europe, le développement de nouvelles techniques (lames, industrie osseuse, propulseur, etc.) et l'explosion de l'art préhistorique. Il se situe entre 35 000 et 10 000 ans avant notre ère et correspond à la fin de la dernière période glaciaire. Épipaléolithique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Épipaléolithique

L'Épipaléolithique ou Paléolithique final est une phase de la Préhistoire récente, succédant au Paléolithique supérieur il y a environ 12 500 ans et précédant le Mésolithique. Sa définition est complexe et fait intervenir des éléments chronologiques, climatiques, environnementaux, sociaux et techniques. L'Épipaléolithique est marqué par la fin des temps glaciaires et un radoucissement généralisé, accompagné en Europe d'un important développement du couvert forestier et donc d'une modification des faunes (disparition des espèces grégaires de milieu ouvert, en particulier du renne, et développement des espèces forestières, notamment le cerf ou le sanglier).

À la culture magdalénienne, stable et généralisée sur l'ensemble du continent européen, aisément identifiée par son industrie et son art pariétal et mobilier spectaculaire, succèdent des cultures matérielles plus localisées et changeant plus rapidement. Tardiglaciaire M. Mésolithique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mésolithique

Le Mésolithique (du grec μέσος / mesos, « moyen » et Λίθος / lithos, « pierre », littéralement « âge moyen de la pierre ») est la période chronologiquement et culturellement intermédiaire entre le Paléolithique et le Néolithique (entre environ 10 000 et 5 000 ans av. J. -C. en Europe). Néolithique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Néolithique

Le Néolithique, succédant au Mésolithique, est une période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques, économiques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance fondé sur l’agriculture et l’élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation. Les principales innovations techniques sont la généralisation de l'outillage en pierre polie, la poterie, ainsi que le développement de l'architecture.

Dans certaines régions, ces mutations sont telles que certains auteurs considèrent le Néolithique comme le début de la Protohistoire[1]. Selon les aires géographiques considérées, ces importantes mutations sont relativement rapides et certains auteurs ont pu parler de « révolution néolithique ». La néolithisation est toutefois un phénomène progressif, survenu à des dates différentes selon les régions. Apparition du concept et définition[modifier | modifier le code] Âge de la pierre. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Âge de la pierre

L’âge de la pierre est la période de la Préhistoire durant laquelle les humains créèrent des outils en pierre et où ils découvrent le feu. Le bois et les os étaient aussi utilisés mais la pierre, et notamment le silex, était travaillée pour créer des outils coupants et des armes. « Âge de la pierre » est désormais une expression légèrement désuète et on lui préfère l’une de ses subdivisions : Paléolithique, Mésolithique ou Néolithique ; ces périodes de la Préhistoire sont elles-mêmes souvent subdivisées. Les limites chronologiques de cette période varient selon la région concernée et selon les critères que l’on retient. Bien qu’il soit possible de parler d’un âge de la pierre global pour toute l’humanité, certains groupes n’ont jamais développé de technologies métallurgiques et restèrent donc dans un âge de la pierre jusqu’à ce qu’ils rencontrent des cultures technologiquement plus développées.

. ↑ Nathalie Richard, Inventer la Préhistoire. Protohistoire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Protohistoire

Le terme « Protohistoire » renvoie à plusieurs notions distinctes : d'une part, il a un sens épistémologique et désigne « la science qui regroupe l'ensemble des connaissances sur les peuples sans écriture contemporains des premières civilisations historiques »[1]. L'étude de ces peuples se caractérise donc par l'impossibilité d'exploiter des sources écrites indigènes (inexistantes) et par la possibilité de s'appuyer sur des textes émanant d’autres peuples contemporains ;d'autre part, il a un sens chronologique en désignant en Europe et en Asie centrale la période correspondant au Néolithique et aux âges des métaux : Âge du cuivre, Âge du bronze et Âge du fer[2].

Émergence et évolution de la notion de Protohistoire[modifier | modifier le code] Le terme vient du grec « proto » qui signifie « premier ». Une science[modifier | modifier le code] Une période ainsi que des phénomènes sociaux et économiques particuliers[modifier | modifier le code] Âge du bronze. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Âge du bronze

Bronze ancien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Bronze ancien (1800-1500 av. J. Bronze moyen. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La période du Bronze moyen (1500-1200 BC), parfois nommée « Bronze véritable », est caractérisée par l'extension sur l'ensemble de l'Europe de la culture des tumulus. Elle présente une stratification sociale de plus en plus fermée (la classe guerrière prenant le pouvoir), une société de plus en plus patriarcale ainsi qu'un changement véritable des rites funéraires (tombes individuelles).

Cette période marque la véritable transition entre l'âge du cuivre et celui du bronze. Les échanges et la métallurgie se développent également. La course aux armements et l'apparition de nouvelles armes (épée) ainsi que la multiplication des forteresses renforce l'idée de rivalités naissantes entre les différentes ethnies humaines. Bronze final. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Bronze final est une période se situant à des époques très différentes suivant les continents.

Âge du fer. Civilisation de Hallstatt. La Tène. Arbre phylogénétique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Arbre phylogénétique, basé sur le génome d'après Ciccarelli et al. (2006)[1] Les arbres phylogénétiques ne considèrent pas les transferts horizontaux, et un nouveau modèle se développe en phylogénie, celui de graphe ou réseau phylogénétique qui permet de les prendre en compte, ainsi que les recombinaisons.

Historique[modifier | modifier le code] Arbre phylogénétique possible. Du bigbang jusque -36000. De -35000 à 1435. De 1435 à 2000. 8 mai : fin de la deuxième guerre mondiale En 1944, « les destructions couvrent tout notre sol, rappelle le Général de Gaulle dans ses Mémoires. Il manque des logements pour six millions de Français. Et que dire des gares écroulées, des voies coupées, des ponts sautés, des canaux obstrués, des ports bouleversés ? Quant aux terres, un million d’hectares sont hors d’état de produire, retournés par les explosions, truffés de mines, creusés de retranchements. Partout, on manque d’outils, d’engrais, de plants, de bonnes semences. Le programme du CNR prévoit aussi : « Une retraite permettant aux vieux travailleurs de finir dignement leurs jours » « Le retour à la Nation des grands moyens de production monopolisés, fruit du travail commun, des sources d’énergie, des richesses du sous-sol.

. . . . « Qu’était ce programme ? « Nous ne pourrons pas nous contenter d’un système asservi au culte du profit, impitoyable aux faibles, nos usines sans ouvriers, nos campagnes sans paysans. De 2000 à 2009. 29 septembre: Les plans de sauvetage des banques le gouvernement US veut injecter 700 milliards de dollars pour sauver l'économie américaine: projet finalement rejeté par le congrès au dernier moment.il est finalement revoté et connu désormais sous le nom de plan Paulson. Le Bénélux nationalise une banque pour protéger l'épargne de ses citoyens Le gouvernement britannique nationalise 3 nouvelles banques qui risquent la faillite. Encore et toujours le même scénario: on privatise les profits et on nationalise les pertes, le contribuable est toujours perdant. De 2001 à 2009. Petit boormark de désintox sur les retraites : Nous ne paierons pas leur crise "Avec la contre-information délivrée ici, rigolote sur la forme mais sérieuse sur le fond, pas bête mais accessible, combative mais pas sectaire, on peut entamer le travail de conviction dans notre famille, parmi nos amis, nos cousins, nos collègues.

De 2012 à aujourd'hui. 14 janvier : « pacte de responsabilité ». Le Medef a les babines qui gouttent. François Hollande dit qu'il est socialiste oops qu'il est social démocrate...Alors qu'en fait il est clairement monétariste Le 8 octobre 2013, le Medef hurlait à la « surfiscalité ». De demain à la mort de notre soleil.