background preloader

Février 2011

Facebook Twitter

[revue de presse] - [94] - [13-28 février 2011] FRANCE 24 - Les suites de l'affaire Karachi. Affaire Karachi : une note confidentielle ouvre de nouvelles pistes aux enquêteurs. Karachi: Chirac pas convoqué de force. Attentat de Karachi: les interrogations du gouvernement Jospin - Monde. [revue de presse] – [93] – [6-12 février 2011] Challenges.fr « Le juge antiterroriste Marc Trévidic, chargé de l'enquête sur l'attentat de Karachi (Pakistan) en 2002, ne pourra pas compter sur l'audition de Jacques Chirac, ce dernier ne comptant pas répondre à une éventuelle convocation comme témoin, a indiqué vendredi 11 février une source proche du dossier, confirmant une information de Paris Match.

[revue de presse] – [93] – [6-12 février 2011]

Le juge Trévidic avait récemment écrit à l'avocat de l'ancien Président, Me Jean Veil, pour déterminer les conditions dans lesquelles il pourrait être entendu. Selon cette source, Jacques Chirac a invoqué l'article 67 de la Constitution, selon lequel le président de la République n'est pas responsable des actes accomplis en cette qualité, et l'article 16 de la déclaration des droits de l'Homme sur la séparation des pouvoirs. En juin 2007, il avait refusé de témoigner devant les juges instruisant l'affaire Clearstream, estimant qu'il ne pouvait "être contraint à fournir un témoignage sur des faits accomplis ou connus durant son mandat". CORR - Cambriolage chez un journaliste de Mediapart. PARIS (Reuters) - Un cambriolage a eu lieu chez un journaliste auteur de révélations sur les affaires Bettencourt et Karachi, annonce mercredi son employeur, le site internet d'information Mediapart.

CORR - Cambriolage chez un journaliste de Mediapart

Fabrice Lhomme, qui travaille occasionnellement dans ce studio du XIVe arrondissement de Paris mais n'y réside pas, s'est notamment fait dérober lundi un ordinateur portable et un disque dur externe mais pas d'argent liquide ni des bijoux pourtant bien en vue, relate Mediapart, soulignant que "le studio ne semble pas avoir été fouillé". Les locaux du site internet ont été visités en octobre dernier et des CD-Roms contenant des dossiers sensibles sur les liens entre l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt et le pouvoir avaient été dérobés. Les ordinateurs de deux autres journalistes en pointe sur cette affaire aux implications politiques, Gérard Davet du Monde et Hervé Gattegno du Point, ont également été volés en octobre dernier.

Par. Marc Trévidic : "La France reste une cible du terrorisme” Karachi: La colère de Chirac contre François Léotard » Article » OWNI, Digital Journalism. Affaire Karachi... suite.

Karachi: La colère de Chirac contre François Léotard » Article » OWNI, Digital Journalism

Malgré ses récents démentis, l'ancien ministre de la Défense semble ne pas avoir tout dit au sujet des contrats d'armement qu'il signa en 1993-95. Bonnes feuilles. Jean Guisnel est journaliste au Point, où il suit les questions de défense et de nouvelles technologies. Il publie aux éditions La Découverte une enquête intitulée Armes de corruption massive, secrets et combines des marchands de canon.

OWNI l’a interviewé et publie trois extraits de son nouveau livre. L’affaire Karachi occupe un long chapitre de l’ouvrage de Jean Guisnel. Où se révèle le rôle de premier plan joué par François Léotard (Parti Républicain) alors ministre de la Défense, soupçonné d’avoir ainsi favorisé le financement de la campagne électorale d’Edouard Balladur en 1995. Le deuxième est l’achat par la France de drones (petits avions d’espionnage télécommandés) de type RQ-5 Hunter auprès d’Israel Aircraft Industries (IAI). >> Illustrations CC FlickR : poncнo☭penguιn , ZardozSpeaks.

Un juge voudrait entendre Jacques Chirac dans l'affaire Karachi. Le juge Marc Trévidic a écrit à l'avocat de Jacques Chirac, Me Jean Veil, pour déterminer les conditions dans lesquelles l'ancien président pourrait être entendu dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Karachi, a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête.

Un juge voudrait entendre Jacques Chirac dans l'affaire Karachi

L'avocat de familles de victimes, Me Olivier Morice, a récemment demandé l'audition de l'ancien président après que l'ex-ministre de la Défense, François Léotard, eut déclaré que l'arrêt des commissions sur le contrat de vente de sous-marins au Pakistan pouvait être une cause de l'attentat. Le juge antiterroriste a adressé un courrier à l'avocat de l'ex-président pour envisager les conditions dans lesquelles Jacques Chirac pourrait être entendu comme témoin, a indiqué cette source, confirmant une information du Parisien. "Tout se fera dans le plus profond respect de la fonction présidentielle", a dit de son côté le juge Trévidic mercredi sur Europe 1, se refusant à confirmer qu'il avait demandé à entendre Jacques Chirac.

Jacques Chirac refuse de témoigner dans l'affaire Karachi - Politique étrangère. Chirac ne témoignera pas dans l'affaire Karachi - Politique Economique - Actualité Challenges.fr. [revue de presse] – [92] – [1 au 5 février 2011] Le Monde.fr Selon une source proche du dossier, l'ancien ministre François Léotard a fait part au juge Marc Trévidic, qui l'a entendu lundi 31 janvier dans l'enquête sur l'attentat de Karachi, de sa conviction d'avoir été placé sur écoute après l'élection deJacques Chirac en 1995.

[revue de presse] – [92] – [1 au 5 février 2011]

L'ancien ministre de la défense d'Edouard Balladur a été entendu comme témoin pendant plusieurs heures par le juge chargé de l'enquête sur l'attentat de mai 2002. Le magistrat suit la piste d'un attentat qui aurait été organisé en réaction à l'arrêt du versement de commissions, décidé par Jacques Chirac en 1995, sur des contrats conclus par le gouvernement Balladur. Le successeur de François Léotard à la défense, Charles Millon, avait reconnu en novembre devant la justice que des membres du cabinet de M. Léotard avaient été placés sur écoute par la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). M. Mediapart (payant), Fabrice Arfi, Fabrice Lhomme. Un reportage sur Sarkozy censuré en France.

L’enquête Karachi "fait peur à Nicolas Sarkozy" (Eva Joly) - une vidéo Actu et Politique. Karachi: les familles de victimes demandent l'audition de Chirac. Karachi: les familles de victimes exclues du volet financier - une vidéo Actu et Politique. Attentat de Karachi : Léotard entendu ce lundi - une vidéo Actu et Politique. Affaire Karachi : François Léotard met en cause Jacques Chirac. Karachi : Léotard pense avoir été placé sur écoute en 1995.