background preloader

Technologies de connexion des objets à un réseau(web/internet)

Facebook Twitter

Internet des objets et RFID. Radio-identification. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Technologie permettant de connecter des objets à internet/au web. – fuyat

Une puce de radio-identification EPC utilisée par Wal-Mart La radio-identification, le plus souvent désignée par le sigle RFID (de l’anglais radio frequency identification), est une méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radio-étiquettes » (« RFID tag » ou « RFID transponder » en anglais)[1].

Radio-identification

Les radio-étiquettes sont de petits objets, tels que des étiquettes autoadhésives, qui peuvent être collés ou incorporés dans des objets ou produits et même implantés dans des organismes vivants (animaux, corps humain[2]). Les radio-étiquettes comprennent une antenne associée à une puce électronique qui leur permet de recevoir et de répondre aux requêtes radio émises depuis l’émetteur-récepteur.

Ces puces électroniques contiennent un identifiant et éventuellement des données complémentaires. Cette technologie d’identification peut être utilisée pour identifier : Réseau de capteurs sans fil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réseau de capteurs sans fil

Schéma de principe Un réseau de capteurs sans fil est un réseau ad hoc avec un grand nombre de nœuds qui sont des micro-capteurs capables de récolter et de transmettre des données environnementales d'une manière autonome. La position de ces nœuds n'est pas obligatoirement prédéterminée. Ils peuvent être aléatoirement dispersés dans une zone géographique, appelée « champ de captage » correspondant au terrain d'intérêt pour le phénomène capté. En plus d'applications civiles, il existe des applications militaires aux réseaux de capteurs (détection d'intrusions, localisation de combattants, véhicules, armes, etc. sur un champ de bataille, sous l'eau, dans l'espace, dans le sol…) Fonctionnement[modifier | modifier le code] Les données captées par les nœuds sont acheminées grâce à un routage multi-saut à un nœud considéré comme un "point de collecte", appelé nœud-puits (ou sink).

Ces micro-capteurs sont donc de véritables systèmes embarqués. Technologies et réseaux de l’Internet des Objets. Technologies et réseaux de l’Internet des Objets Le nombre d'utilisateurs de smartphones dans le monde devrait quadrupler dans les 4 prochaines années.

Technologies et réseaux de l’Internet des Objets

Selon la société Ericsson, le nombre d'abonnements souscrits par des possesseurs de smartphones pourrait ainsi atteindre 4,5 milliards d'ici 2018, contre 1,2 milliard en 2012. Le trafic mondial, en termes d'échanges de données sur les réseaux mobiles, devrait de son côté être multiplié par 12 d'ici 2018. Il sera surtout lié à l'usage intensif de la vidéo, dont la croissance annuelle sera d'environ 60 % au cours des cinq prochaines années. Les objets connectés vont aussi connaître une croissance importante lors des 5 prochaines années, et avec eux les besoins en matière de transmission de données mobiles et la nécessité de faire dialoguer ces appareils entre eux.

La montée en puissance du "super Wi-Fi" Les technilogies Wi-Fi aujourd’hui en plein essor sont aujourd’hui limitées par les fréquences sur lesquelles elles opèrent. Bientôt la 5G ? Système embarqué. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un système embarqué (ou système enfoui) est défini comme un système électronique et informatique autonome, souvent temps réel, spécialisé dans une tâche bien précise. Le terme désigne aussi bien le matériel informatique que le logiciel utilisé. Ses ressources sont généralement limitées. Cette limitation est généralement d'ordre spatial (encombrement réduit) et énergétique (consommation restreinte).

Histoire[modifier | modifier le code] Le premier système moderne embarqué reconnaissable a été le Apollo Guidance Computer en 1967, le système de guidage de la mission lunaire Apollo, développé par Charles Stark Draper du Massachusetts Institute of Technology. Contraintes[modifier | modifier le code] Les systèmes embarqués exécutent des tâches prédéfinies et ont un cahier des charges contraignant à remplir, qui peut être d'ordre : De coût.