background preloader

Dernières actualités

Facebook Twitter

Document. L’Internet des Objets (IdO) va révolutionner l’expérience numérique de demain. - JDN. L'Internet des Objets (IoT) n'est pas une révolution!  C'EST DEMAIN - L'internet des objets est partout et suscite un fort engouement du grand public et des entreprises.

L'Internet des Objets (IoT) n'est pas une révolution! 

Si beaucoup parlent de révolution, il ne s'agit pourtant que de ses prémisses. L'Internet des objets (IoT) : un enjeu pour les entreprises? L'Internet des objets c'est un paysage confus et complexe. Photo prise par Pierre Metivier L’Internet des objets promet de grands changements dans le lieu de travail et à la maison.

L'Internet des objets c'est un paysage confus et complexe

Mais un obstacle de taille à son adoption généralisée est l’absence d’accord sur les normes, avec un certain nombre d’entreprises concurrentes les unes avec les autres afin d’établir une norme unifiée pour les appareils IoT. Selon les projections du marché , l’internet des objets peut être constitué entre 50-100 milliard d’appareils dans les cinq à dix prochaines années. Internet des Objets: Tout sera bientôt connecté. Ordinateurs portables, panneaux publicitaires personnalisés et voitures à conduite autonome: tous étaient, jusqu'à récemment, des éléments tirés de films futuristes comme Minority Report, dont nous pensions qu'il faudrait encore des décennies avant qu'ils ne deviennent réalité.

Internet des Objets: Tout sera bientôt connecté

Lors du Mobile World Congress, il est toutefois apparu clairement que nous nous méprenions. IoT vs IDoT : une petite lettre qui change tout - JDN. "Qui êtes-vous ?

IoT vs IDoT : une petite lettre qui change tout - JDN

" Une question banale qui appelle une réponse forcément complexe. Salon SIdO : Autour de l’Internet des objets connectés à Lyon. L’événement professionnel « SIdO » consacré à l’internet des objets connectés a ouvert ses portes mardi 07 avril à la Cité Internationale de Lyon.

Salon SIdO : Autour de l’Internet des objets connectés à Lyon

Sur les deux jours, 150 exposants et 3 000 professionnels sont attendus. Deux jours keynotes chargés Le SIdO – showroom de l’Internet des Objets – engagé dans la FrenchTech et soutenu par la métropole lyonnaise ouvre donc ses portes jusqu’à ce soir. Le monde de l’internet des objets, ce réseau qui permet de connecter les objets physiques de la vie réelle à Internet et collecter des données, est en véritable ébullition. Présent un peu partout : l’industrie, les espaces publics – smart cities – la domotique, l’e-santé, etc. Au programme, showrooms technos & usages, conférences*, workshops, barcamps, FabLab, ainsi qu’un pôle de recrutement. COMPOSE: Le marché de l'Internet des objets. Un consortium de chercheurs de l'Union européenne, des développeurs de logiciels et des organismes de normalisation inventent un nouvel écosystème d'affaires qui permettra d'exploiter la puissance de l'Internet des objets pour chaque utilisateur - du consommateur à l'automobiliste en passant par le vacancier ou le fan de sport.

COMPOSE: Le marché de l'Internet des objets

Les partenaires du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) Pour ce faire, les partenaires du projet COMPOSE (Collaborative Open Market to Place Objects at your Service) ont développé et importé une large palette de logiciels pouvant tous être téléchargés gratuitement à partir du serveur GitHub, le plus grand dépôt de logiciels libres de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre...). Naissance d’une nouvelle pathologie : l’algorithmophobia. Facebook lance un SDK dédié l'internet des objets. Bouygues Telecom fait communiquer les objets connectés - Les Echos.

Tourisme - Transport Pas de hausse des péages autoroutiers en 2015 Le Premier ministre vient d’annoncer un gel cette année de la hausse prévue de 0,57%.

Bouygues Telecom fait communiquer les objets connectés - Les Echos

Un accord global avec les sociétés d’autroutes sur les concessions... Budget fiscalité Investissements, social... : ce que Manuel Valls a annoncé + DOCUMENT - Manuel Valls a annoncé ce mercredi une série de mesures pour soutenir l’investissement et l’emploi, dont le coût est estimé par Matignon à... Aérien : fortes perturbations sur les vols intérieurs Jeudi, les perturbations seront plus importantes encore, la DGAC ayant demandé aux compagnies aériennes d’annuler préventivement 50 % de leurs vols.

IBM crée une division Internet des objets dans laquelle il va investir 3 milliards de dollars. International Business Machines (IBM) a annoncé le 31 avril son intention d'investir trois milliards de dollars (2,79 milliards d'euros) au cours des quatre prochaines années dans une nouvelle division appelée "Internet pour les objets", afin de vendre son expertise dans la collecte et le traitement des données en temps réel.

IBM crée une division Internet des objets dans laquelle il va investir 3 milliards de dollars

IBM a indiqué le 31 avril qu'il avait créé une nouvelle division Internet des objets dans laquelle il allait investir 3 milliards de dollars. Le géant américain de l'informatique, basé à Armonk, dans l'Etat de New York, a dit que ses services s'appuieraient sur le "cloud" (informatique dématérialisée). Ils permettront aux entreprises d'exploiter des sources multiples de données provenant par exemple de capteurs, de smartphones et d'appareils électroménagers pour améliorer leurs propres produits. Cisco, ABB et Bosch s'associent dans l'internet des objets et la domotique. ABB, Robert Bosch et Cisco ont confirmé la création d’une co-entreprise baptisée Mozaiq Operations GmbH, visant à développer et à exploiter une plateforme logicielle open source dédiée à l’internet des objets et plus particulièrement l’habitat connecté.

Cisco, ABB et Bosch s'associent dans l'internet des objets et la domotique

Cette plateforme permettra d’unifier les diverses solutions d’automatisation de l’habitat actuellement disponibles, et de garantir l’interopérabilité des équipements. Elle est destinée à favoriser l’intégration de « l’internet des objets, des services et des personnes au sein même des foyers des consommateurs, permettant ainsi de faciliter et de sécuriser la communication entre toute une série de produits », explique un communiqué d’ABB.