background preloader

Vers une économie de la contribution

Facebook Twitter

Vers une économie de la contribution - une vidéo Cinéma. Richard Stallman (Paris-08/09/2009) - une vidéo Actu et Politique. Bernard Stiegler : conférence à Paris du 8 sept. 2009 - une vidéo Actu et Politique. Hadopi. « Le logiciel libre peut redonner sens à nos vies » Bernard Stiegler. Le philosophe Bernard Stiegler fait l’objet d’un tag dédié sur le Framablog.

« Le logiciel libre peut redonner sens à nos vies » Bernard Stiegler

En découvrant le titre de l’article qui lui était consacré dans le journal belge Le Soir du 30 novembre dernier, on comprend bien pourquoi :) Remarque : Demain 3 mars à 14h au Théâtre de La Colline aura lieu une rencontre Ars Industrialis autour du récent ouvrage L’école, le numérique et la société qui vient co-signé entre autres par Bernard Stiegler. « Le logiciel libre peut redonner sens à nos vies » URL d’origine du document Quentin Noirfalisse - 30 novembre 2011 - Le Soir Bernard Stiegler, un philosophe en lutte.

Ce n’est plus un secret pour personne : le capitalisme est en train d’être dévoré par ses propres effets toxiques. L’homme habite un petit moulin industriel reconverti en maison à Epineuil-le-Fleuriel, au beau milieu de la France paysanne. Le règne de l’incurie Où se situe la solution ? . « Le logiciel libre est en train de gagner la guerre du logiciel, affirme la Commission européenne. Poison et remède. Bernard Stiegler: Les Entretiens du nouveau monde industriel - une vidéo High-tech et Science. Socrate et les hackers - Une conférence de Bernard Stiegler. À peine avions-nous mis en ligne le billet Quand Socrate nous aide à mieux comprendre le logiciel libre qu’un commentaire nous signalait une récente conférence de Bernard Stiegler, dont le titre, séduisant et enigmatique, faisait lui aussi référence au célèbre philosophe grec : « Socrate et les hackers ».

Socrate et les hackers - Une conférence de Bernard Stiegler

Elle a été donnée le 13 avril dernier à la Maison des Arts de Malakoff. On y retrouve les thèmes chers à Bernard Stiegler : perte du savoir dans un processus de prolétarisation généralisée lié au marketing et espoir mis dans la figure de « l’amateur ». Tout ceci m’a fait repenser à un très lointain article de Libération (25 mai 2001). Une interview de Pekka Himanen[1] par Florent Latrive. À la question : quel est votre hacker préféré ? « Socrate. Bernard Stiegler - Socrate et les hackers —> La vidéo au format webm. Socrate et les hackers. Bernard Stiegler : “Il y a beaucoup d’inventions qui ne produisent aucune innovation” - Nouvelles technos.

Constatant l'échec du consumérisme, le philosophe Bernard Stiegler soutient que seule l'intelligence collective permettra une économie innovante.

Bernard Stiegler : “Il y a beaucoup d’inventions qui ne produisent aucune innovation” - Nouvelles technos

Entretien, dans le cadre d’un “spécial innovation” que nous déclinerons jusqu’à ce week-end. C'est la bonne nouvelle de ces temps de crise, l'innovation innove ! Quelque chose semble mourir : le système capitaliste consumériste qui, à force d'avoir détourné le désir et la création en pulsions d'achat, a fabriqué des sociétés démotivées, autodestructrices.

Mais quelque chose d'autre est en train de naître : une innovation non plus conçue par le haut, par des ingénieurs et du marketing, mais émergeant de réseaux, d'échanges de savoirs, d'amateurs passionnés. En quelques années, les nouvelles technologies de l'information et de la communication ont renversé le modèle de l'innovation. L'innovation a une histoire, liée à celle de l'entreprise, de l'industrie, des technologies de pointe. Qu'est-ce qui distingue invention et innovation ?