background preloader

Objets connectés

Facebook Twitter

Jusqu’à 179 millions de maisons intelligentes en 2024. Selon un nouveau rapport de recherche du cabinet d’analyse IoT Berg Insight, le nombre de maisons intelligentes en Europe et en Amérique du Nord a atteint 102,6 millions en 2020.

Jusqu’à 179 millions de maisons intelligentes en 2024

D’ici 2024, Berg Insight estime que près de 78 millions des maisons en Amérique du Nord seront intelligentes, soit 53% de tous les foyers de la région. Le marché nord-américain en tête L’Europe est toujours derrière l’Amérique du Nord en termes de pénétration du marché. Il y avait un total de 51,4 millions de maisons intelligentes en Europe à la fin de 2020. La lumière comme solution énergétique pour les objets connectés. La start-up française Dracula Technologies a mis au point des modules photovoltaïques organiques écologiques, capables de rendre autonomes en énergie des objets connectés même en faible condition d'éclairage.

La lumière comme solution énergétique pour les objets connectés

Une techno Deeptech promise à un bel avenir. Capteur de température, d'humidité, détecteur de fumée, carte électronique, badge d'accès, équipements de la maison (domotique)... D'ici 2025, le monde comptera 41,6 milliards d'objets connectés, selon une étude du cabinet IDC. Les objets connectés modifient-ils nos rapports à la santé ? L’anthropologie étudie de longue date le rôle constitutif des objets dans la fabrique de nos mondes sociaux et de nos cultures matérielles.

Les objets connectés modifient-ils nos rapports à la santé ?

Investis de sens, ils prennent part à l’élaboration de nos connaissances sur le monde comme sur nous-mêmes. Or depuis quelques décennies, nos environnements s’organisent, de manière prégnante, avec des objets qui se parent d’une dimension inédite par l’amplitude de son déploiement dans nos activités quotidiennes : ils sont « connectés ». Cette caractéristique fait écho à la place qu’occupe le numérique dans nos sociétés dites hyperconnectées. Des objets connectés autonomes en énergie grâce à la lumière. La start-up française Dracula Technologies a mis au point des modules photovoltaïques organiques écologiques, capables de rendre autonomes en énergie des objets connectés même en faible condition d'éclairage.

Des objets connectés autonomes en énergie grâce à la lumière

Une techno Deeptech promise à un bel avenir. Capteur de température, d'humidité, détecteur de fumée, carte électronique, badge d'accès, équipements de la maison (domotique)... D'ici 2025, le monde comptera 41,6 milliards d'objets connectés, selon une étude du cabinet IDC. Un rythme de croissance effréné qui pose le problème de l'alimentation en énergie de tous ces appareils. Pour contourner les piles et batteries au lithium, la start-up française Dracula Technologies a mis au point des modules photovoltaïques capables de générer de l'électricité à partir de lumière ambiante, naturelle ou artificielle.

Home Assistant : l'outil domotique pour les gouverner tous. Vous possédez de nombreux appareils connectés chez vous et vous en avez marre de devoir utiliser une application dédiée pour chacun d'entre eux ?

Home Assistant : l'outil domotique pour les gouverner tous

Les effets des ondes EM des objects connectés sur le corps humain. Quel est l'effet des ondes électromagnétiques produites par les antennes Bluetooth sur le corps humain ?

Les effets des ondes EM des objects connectés sur le corps humain

Le problème n'est pas que ces antennes soient très puissantes mais quelles soient aussi proches du corps : on les porte à l'oreille, au poignet, au cou, au dos, au doigt, aux articulations. Elles sont omniprésentes dans nos maisons, dans les transports, les lieux publics et dans nos lieux de travail. Des systèmes d’exploitation pour l’Internet des Objets. Certaines grands noms de la technologie commencent à préparer des systèmes d’exploitation pour l’Internet des Objets (IoT) pour le jour où tout sera interconnecté.

Des systèmes d’exploitation pour l’Internet des Objets

Mais, en avons-nous réellement besoin ? La frénésie de la connectivité : quelles sont les implications ? En 1999, alors que seulement 4 % de la population mondiale était connectée, Kevin Ashton a inventé le terme « Internet des objets » en se projetant dans un futur ultra-connecté dans lequel des millions d’appareils seraient reliés entre eux et permettraient de surveiller et protéger l’humain comme le matériel.

La frénésie de la connectivité : quelles sont les implications ?

Il avait raison. Aujourd'hui, 49 % de la population mondiale est connectée à Internet et on estime à 8,4 milliards le nombre des objets connectés utilisés dans le monde. Objet Connecté : tout ce qu'il faut savoir à propor du terme. Le terme « objet connecté » ainsi sa définition sont apparus à la fin des années 90.

Objet Connecté : tout ce qu'il faut savoir à propor du terme

Aujourd’hui, il couvre un nombre important d’utilisations dans divers domaines de la vie quotidienne. Actuellement, on assiste à une véritable frénésie autour de l’objet connecté. Les entreprises y aperçoivent un nouveau levier de croissance. Quant au grand public, ils s’enthousiasment pour de nouveaux outils qui améliorent son quotidien. Une serrure qui se déverrouille à distance, une montre qui comptabilise les calories lors des sports, une machine qui signale l’usure d’une pièce… le champ des possibilités est vaste. Objet connecté : définition La définition de l’objet connecté n’est pas figée.

Par ailleurs, l’objet connecté se compose de plusieurs éléments : un ou plusieurs capteurs pour collecter des données ;une carte électronique pour pré-traiter des informations ;un dispositif de communication pour transmettre les données. La crise devrait accélérer la montée en puissance de l’Internet des objets. Premier grand foyer épidémique hors de Chine, la Corée du Sud déplorait fin août au moins 321 morts de la Covid-19 depuis le début de l’épidémie bien loin des dizaines de milliers de victimes comptabilisés dans nos hôpitaux.

La crise devrait accélérer la montée en puissance de l’Internet des objets

Même si l’épidémie connaît actuellement une reprise, la continuité de l’activité économique a été assurée pendant toute la crise. Rien d’étonnant donc à ce que ce pays ait été brandi comme modèle. Les objets connectés au service de la cuisine. Les robots dans nos cuisines Les amateurs de science-fiction vont être ravis : un robot est déjà en construction pour vous faire à manger. Vous avez bien lu : ce n’est pas un cuiseur connecté mais bel et bien un androïde capable de cuisiner. Créé par des designers britanniques, il sera capable de mémoriser des milliers de recettes et de les recréer sur commande. Il pourra hacher, peser des aliments et même les cuire. La braintech : la nouvelle vague tech pour les entreprises. Plus les années passent, plus la technologie s’impose comme une nécessité.

Cette invention humaine, de plus en plus performante, ne cesse de se développer. Après avoir révolutionné la communication, l’habitat et la circulation, la tendance est désormais à la braintech. Le business du cerveau représente un marché lucratif et sera la plus grande mine d’or de l’histoire d'ici peu. Face au développement effréné des IA, le cerveau humain devra s’appuyer sur l’aide de la technologie pour améliorer ses facultés. L’Homme fait preuve d’une intelligence sans précédent à travers ses inventions technologiques. La braintech, l’avenir du cerveau humain ? Serrures intelligentes : quels atouts au quotidien ? L’UE lance une enquête sectorielle sur l’IoT. L’Union européenne est friande d’enquêtes antitrust et en lance une dans le secteur de l’Internet des objets (IoT) grand public.

L’Union européenne préoccupée par les énormes quantités de données collectées Les législateurs européens sont préoccupés par les énormes quantités de données collectées sur les consommateurs via les appareils IoT. Selon Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence, les assistants vocaux et les appareils intelligents peuvent collecter une importante quantité de données sur nos habitudes. Et il y a un risque que les grandes entreprises utilisent à mauvais escient les données collectées via de tels appareils. Le risque majeur reste l’utilisation de ces données pour consolider leur position sur un marché concurrentiel. Des préoccupations légitimes L’UE est souvent accusée d’être trop stricte en matière de réglementation, en particulier dans les domaines riches en données comme l’IA. Top 6 des objets connectés pour jardiner. Qui aurait pensé que nous passerions la moitié de l’année 2020 enfermés chez nous ?

Bien que les travailleurs accomplissent aujourd’hui leurs tâches à distance, parfois, on a tendance à s’ennuyer à la maison. Vous ne savez pas quoi faire en ces temps de crise et de confinement ? C’est une occasion de prendre soin de tout ce qui englobe votre habitat, à commencer par le jardin. Il est plus que jamais temps d’entretenir le sol, soigner votre pelouse, et nourrir vos fleurs préférées. » Objets connectés : Drones et caméras hors de contrôle ? Fin octobre 2020 sortira pour les amateurs de jeux vidéo, Watch Dogs Legion. Un nouvel opus de la licence de l’éditeur Français UbiSoft qui fait la part belle au hacking.

Parmi les outils indispensables de ce jeu, les drones et les caméras de vidéosurveillance. Pour les drones, plusieurs pistes possibles. Objets connectés : 123456 utilisé dans plus de la moitié des attaques. Les enjeux de la 5G pour les objets connectés. La face cachée d’Alexa, de Siri et autres assistants virtuels. Machines à laver, frigos... : l'intelligence artificielle va bouleverser nos habitudes. Réfrigérateur, machine à laver, four... : l'intelligence artificielle et les assistants intelligents arrivent sur tous les objets de la maison. Au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, LG et Samsung présentent leurs nouvelles gammes d'électroménagers dont certaines embarquent des logiciels intelligents capables de prédire en amont nos besoins. "On a aujourd'hui des réfrigérateurs qui apprennent à faire des glaçons quand vous en avez besson parce que c'est plutôt le samedi à 18 heures que vous vous en servez", cite par exemple Stéphane Curtelin, directeur marketing de LG France.

ThinQ pour s'adapter aux besoins des utilisateurs. A défaut d'intégrer Google Assistant dans ses produits dans l'immédiat, LG mise sur sa technologie ThinQ, capable de s'adapter aux habitudes des utilisateurs et faciliter la résolution des incidents. Top des objets connectés qui peuvent sauver la vie des personnes âgées. Selon une enquête OpinionWay/Audika, plus de 25% des plus de 50 ans utilisent au moins un objet connecté.

Elle révèle aussi que 86 % d’entre eux connaissent au moins un objet connecté dans leur entourage. Satori : un botnet de type Mirai qui s'installe sur les objets connectés. Objets connectés : la sénatrice Catherine Morin-Desailly plaide pour un droit au silence des puces. Évitez d’acheter des jouets connectés à vos enfants : n’importe qui peut en prendre le contrôle. Restez curieux. "Maman, y'a un hacker dans ma poupée" : ces jouets connectés accusés d'espionnage. Maison connectée : l'assurance doit s'adapter aux objets connectés. Notre quotidien est de plus en plus connecté. Notre frigo, notre véhicule, nos vêtements… des objets intelligents qui nous facilitent la vie à la maison. Avoir de plus en plus d’objets connectés à internet permet à l’utilisateur d’être plus en sécurité et donc d’avoir moins besoin d’assurance.

S’opèrent alors un bouleversement des codes et rapport entre l’assureur et l’assuré. Une maison connectée, c’est une maison plus sûre. Si votre maison est équipée de capteurs et peut vous avertir en cas de fuite d’eau avec une simple notification sur votre smartphone, l’assureur peut récompenser financièrement l’assuré. Une maison connectée est une maison plus sûre donc moins chère à assurer. "Objets" connecté : même les pneus chuchotent à l’oreille de l’iPhone désormais ! - iPhone 7, 6s, iPad et Apple Watch : blog et actu par iPhon.fr.

`bodycard xxxx