background preloader

Ecologie

Facebook Twitter

Un appel à contributions pour faire progresser l’IA en matière de sécurité énergétique et climatique. L’Institut de transformation numérique C3.ai annonce un appel à contributions pour faire progresser l’IA en matière de sécurité énergétique et climatique L’Institut de transformation numérique (Digital Transformation Institute, DTI) C3.ai invite les universitaires, développeurs de logiciels et chercheurs à résoudre le défi consistant à réimaginer les systèmes énergétiques grâce à l’intelligence artificielle (IA) ainsi qu’à la transformation numérique, afin d’ouvrir la voie vers une économie à faible empreinte carbone plus efficiente, qui favorisera la sécurité énergétique et climatique.

Un appel à contributions pour faire progresser l’IA en matière de sécurité énergétique et climatique

L'IA face aux défis environnementaux. Ornithologie 2.0 : une nouvelle intelligence artificielle est capable d'identifier individuellement les oiseaux. Si vous avez déjà vu un pinson une fois, il y a de fortes chances que vous ayez du mal à le distinguer d’un grand groupe de pinson par la suite.

Ornithologie 2.0 : une nouvelle intelligence artificielle est capable d'identifier individuellement les oiseaux

C’est pourtant ce que peut faire un nouveau système basé sur l’intelligence artificielle (IA), qui pourrait bien faciliter la vie des biologistes/ ornithologues et des oiseaux qu’ils étudient. Image d’entête : le système photographie une mésange, en notant le motif du plumage sur son dos. (André Ferreira) Normalement, si un biologiste de la faune sauvage veut suivre un oiseau, il doit le capturer, lui mettre une bague d’identité à la patte, le relâcher, puis le recapturer plus tard pour lire cette bague. Il va sans dire que cette procédure est très compliquée pour le scientifique et très stressante pour l’oiseau.

En quête d’une meilleure alternative, un consortium international de chercheurs* a créé un système d’IA qui permet d’identifier les oiseaux individuellement à partir de photos uniquement. Ils veulent utiliser l'IA pour prédire les pics de pollution ! Google lance un outil innovant pour faciliter la protection des espèces sauvages. Tirant profit de l’intelligence artificielle et du cloud, Google Insights a pour but de simplifier la surveillance des animaux sauvages à l’échelle mondiale, et ainsi faciliter la mise en place de politiques de conservation et de protection.

Google lance un outil innovant pour faciliter la protection des espèces sauvages

Surveiller efficacement la faune sauvage pour mieux la protéger Conçu en partenariat avec Conservation International, WWF et 5 autres organisations de défense de l’environnement ou des droits des animaux, le programme Wildlife Insights, qui s’appuie sur l’IA et le système de cloud de Google, permet à n’importe quel internaute de garder un œil sur plus de 4,5 millions d’animaux sauvages. « Avec ces données, les managers de zones protégées ou les programmes anti-braconnage peuvent mesurer la santé d’espèces spécifiques, et les gouvernements locaux utiliser les données pour documenter les politiques publiques et créer des mesures de conservation », précise le billet de blog présentant cette technologie.

Quand l'intelligence artificielle est au service de la transition écologique. Tandis que le salon « CSE 2018 » (Consumer Electronic Show) se termine, concentrant à Las Vegas des centaines de startups spécialistes des nouvelles technologies et autant d’innovations, nous nous sommes penchés sur l’un des grands axes de réflexion de ce salon : l’Intelligence Artificielle (IA).

Quand l'intelligence artificielle est au service de la transition écologique

Comment l’IA pourrait-elle permettre aux entreprises de réduire leur impact environnemental ? Découvrez le potentiel de l’IA et les programmes développés par les géants comme IBM, Microsoft et Google. L’Intelligence Artificielle a pour but de permettre à une machine d’exécuter des fonctions normalement associées à l’intelligence humaine : compréhension, raisonnement, dialogue, adaptation et surtout apprentissage appelé « Deep Learning ».

Des fleurs connectées pour étudier les abeilles. On connaît mal la façon dont les abeilles sélectionnent les fleurs et se déplacent entre elles.

Des fleurs connectées pour étudier les abeilles

Un outil original vient d’être mis au point par un chercheur, Mathieu Lihoreau, avec des lycéens de Normandie : une «fleur connectée» permettant de décrypter le comportement de ces insectes pollinisateurs. Le scientifique nous explique ce dispositif ingénieux et sa démarche participative. Vous menez actuellement une expérimentation, « Abeilles-biodiversité », avec des élèves du lycée Julliot-de-la-Morandière à Granville, en Normandie, soutenue par la Fondation Dassault Systèmes1. L’objectif est d’étudier le comportement des abeilles en collectant des données de manière automatisée dans leur milieu naturel. Comment est né ce projet ? Le dispositif conçu par le CRCA avec les élèves du lycée de Granville est pourvu de pompes délivrant du nectar et du pollen, et surmonté d’une caméra.

En quoi consistent ces fleurs connectées ? Gros plan sur une fleur artificielle non connectée, en plein champ. L’intelligence artificielle peut-elle prédire les éruptions volcaniques ? Quelque 800 millions de personnes vivent aux abords de volcans qui peuvent, à tout moment, entrer en éruption.

L’intelligence artificielle peut-elle prédire les éruptions volcaniques ?

D'où l'importance, pour les chercheurs, de réussir à prédire enfin les éruptions volcaniques. De nos jours, les données concernant les volcans du monde ne manquent pas. Au contraire, les chercheurs semblent noyés sous le flot des informations qui leur sont fournies notamment par les satellites. Comment l'IA tente de prédire les séismes. Les géologues connaissent par coeur cette question : peut-on prédire un tremblement de terre ?

Comment l'IA tente de prédire les séismes

Elle leur est souvent posée car l'enjeu dépasse le cadre de la science. Les plus importants séismes du monde sont parfois synonymes de bilans humains catastrophiques : 2256 morts en Indonésie en septembre dernier, 370 morts au Mexique un an plus tôt, ou encore 668 morts en Équateur sept mois auparavant. Pourtant, invariablement depuis des décennies les chercheurs répondent : non, la science comprend mieux, mais ne sait pas prédire les séismes.

Quel est l'impact environnemental de l'intelligence artificielle ? Une Intelligence Artificielle peut maintenant prédire où la réplique d'un tremblement de terre frappera - GuruMeditation. Une réplique est comme un écho, un tremblement de terre plus petit qui se produit peu après un tremblement de terre plus important, frappant la même zone que l’original.

Une Intelligence Artificielle peut maintenant prédire où la réplique d'un tremblement de terre frappera - GuruMeditation

`bodycard xxxx