background preloader

Art

Facebook Twitter

Instruite et amorale, une intelligence artificielle capable d'écrire des livres fascine autant qu'elle inquiète. Articles, romans, dialogues et même code informatique: la nouvelle intelligence artificielle mise au point par une start-up cofondée par le milliardaire futuriste Elon Musk sait générer des textes cohérents, mais le système n'a toujours pas appris à raisonner et reste étranger à la morale.

Instruite et amorale, une intelligence artificielle capable d'écrire des livres fascine autant qu'elle inquiète

Comparé à une intelligence artificielle classique, le "modèle" baptisé GPT-3 de la société californienne OpenAI est simple : l'utilisateur commence une phrase, la machine la termine. L'outil, dont l'acronyme signifie Transformateur Génératif Pré-entraîné, peut par exemple inventer la suite d'un dialogue entre deux personnages, continuer une série de questions-réponses ou poursuivre un poème dans le style de Shakespeare. "Il est capable de générer des phrases très naturelles et vraisemblables. "Ça fonctionne grâce à des régularités statistiques", démystifie M. Delattre. . - 175 milliards de paramètres - - Rédaction de faux avis et désinformation - jub/tq/alc/shu. Cette intelligence artificielle parvient à reproduire les techniques des grands peintres.

L’art, en particulier la peinture, est fascinant.

Cette intelligence artificielle parvient à reproduire les techniques des grands peintres

Nombre d’artistes ont tenté, depuis toujours, de reproduire les tableaux des grands maîtres. Si certains y parviennent avec succès, un oeil avisé permettra pratiquement toujours de déceler une petite différence. Pour une machine, la différence serait encore plus flagrante. Une IA capable de générer un visage réaliste à partir d’une photo hyper pixelisée. Nous vous avons présenté récemment une nouvelle intelligence artificielle conçue pour générer un visage photoréaliste à partir d’un simple croquis.

Une IA capable de générer un visage réaliste à partir d’une photo hyper pixelisée

Cette fois-ci, des informaticiens de l’Université Duke présentent un algorithme capable de reconstituer un visage à partir d’une photo très pixelisée. Le programme peut même ajouter des détails (pilosité, rides…) qui ne se trouvent pas forcément sur l’original. Attention : rien à voir avec des techniques d’amélioration d’images dignes des Experts ou autres séries policières. Une intelligence artificielle réalise un manga en s'inspirant des 65 œuvres d'Osamu Tezuka. Si on est habitué à ce que les IA animent des robots et réalisent des tâches complexes comme la détection de maladies graves, elles peuvent également œuvrer dans l’art et le divertissement.

Une intelligence artificielle réalise un manga en s'inspirant des 65 œuvres d'Osamu Tezuka

C’est ainsi qu’une IA va notamment réaliser un manga inspiré de l’œuvre du célèbre mangaka Osamu Tezuka. Le légendaire auteur des mangas Astro Boy, Osamu Tezuka, est décédé il y a plus de 30 ans, mais son art va retrouver une nouvelle vie grâce à une intelligence artificielle. Une IA a en effet permis de développer des personnages et une intrigue en étudiant les œuvres du mangaka qui est connu comme étant « le père du manga » ou encore le « Walt Disney du Japon ». Il est à savoir que ce manga réalisé par une IA s’appelle Paidon et qu’il est sorti dans l’édition de Japan’s Morning du 27 février. Lire aussi Coronavirus : les Australiens ont de drôles de priorités et dévalisent les rayons de papier toilette Kodansha Ltd., l’éditeur du nouveau manga, est confiant quant au futur succès de Paidon.

L'intelligence artificielle est-elle sensible à l'art. Reconnaître le style d'une peinture au premier coup d'œil ne sera bientôt plus l'apanage des érudits en art.

L'intelligence artificielle est-elle sensible à l'art

Là aussi, l'intelligence artificielle (IA) pointe le bout de son nez (ou de son œil), avec la plateforme en ligne Rasta, pour Recognising Artistic Style Automatically. A l'origine du projet, Florian Yger et Benjamin Negrevergne, deux chercheurs au Lamsade (Laboratoire d'analyse et modélisation de systèmes pour l'aide à la décision, Paris-Dauphine/CNRS) et Adrian Lecoutre, étudiant à l'INSA de Rouen, qui ont éduqué une intelligence artificielle au style artistique, grâce à la technique du deep learning, c'est-à-dire l'apprentissage profond de la machine via des réseaux de neurones.

"Le deep learning n'est pas nouveau mais connaît aujourd'hui un retour en force et envahit le monde de la recherche grâce aux développements technologiques et à l'augmentation de la puissance de calcul", raconte Benjamin Negrevergne. Capture d'écran d'un exemple avec la plateforme Rasta. Les vocations artistiques de l’intelligence artificielle. Des galaxies qui explosent, des flashs aveuglants, des immensités étoilées et des figures géométriques qui s’imbriquent, se superposent, se forment et se déforment… Cette oeuvre vidéo à donner le tournis est actuellement projetée au Studio, un espace créé au sein de l’Atelier des lumières, nouveau lieu artistique parisien inauguré en avril dans une fonderie du XIXe siècle.

Les vocations artistiques de l’intelligence artificielle

Signées de l’agence de création numérique turque Ouchhh, ces animations n’ont pas été créées par des infographistes devant leurs écrans mais par… des algorithmes d’intelligence artificielle (IA). D’où le nom de l’oeuvre, Poetic AI (pour artificial intelligence). Nourris de millions de lignes issues de livres, de citations ou d’articles scientifiques concernant la lumière, l’espace-temps, l’astronomie ou la mécanique quantique, ces algorithmes ont produit leurs propres textes en les associant à des effets visuels et sonores. « Nous avons utilisé principalement un réseau neuronal récurrent. Une intelligence artificielle transforme le sujet d’une photo en divers animaux.

Nous avons déjà des algorithmes qui peuvent créer des images de personnes qui n’existent pas et qui imitent parfaitement les voix de celles qui existent, et maintenant il y a un algorithme pour vous transformer en chiens et chats.

Une intelligence artificielle transforme le sujet d’une photo en divers animaux

Ce nouvel algorithme développé par la société Nvidia, appelé “PetSwap”, peut utiliser une photo pour transformer son sujet en une variété de chiens, chats et autres espèces (ces derniers ne sont pas issues de photos existantes, mais totalement générés par l’IA formée). Image d’entête : un test de l’algorithme par le Guru… (Nvidia/ FUNIT) L’algorithme derrière l’outil est appelé Few-shot UNsupervised Image-to-image Translation, ou FUNIT. Il s’appuie sur des réseaux adverses génératifs (GAN pour generative adversarial networks), un type d’IA typiquement utilisé pour générer des deepfake (ou permutation intelligente de visages) et former des véhicules autonomes à la conduite sur route.

La démo : Les explications : Selon l’étude : Une peinture, réalisée par une Intelligence artificielle, mise aux enchères. Quand une IA peint une œuvre, quelle est la place de l'artiste ? Des œuvres comme celle vendue à 430 000 dollars, les IA de Mario Klingemann en génèrent tous les jours.

Quand une IA peint une œuvre, quelle est la place de l'artiste ?

À l'occasion du Grow Festival, il a évoqué son idée du code créatif, où il place l'intérêt pour le système avant la beauté de l'image. Le mois dernier, un collectif français réalisait avec Christie’s « la première vente d’une œuvre générée par une intelligence artificielle », pour plus de 430 000 dollars.

Mais des œuvres comme celles-ci, Mario Klingemann en a déjà créé de nombreuses. L’art passe à la machine. Un portrait, présenté comme la création d’une intelligence artificielle, sera mis aux enchères chez Christie’s, à New York, entre le 23 et le 25 octobre.

L’art passe à la machine

C’est la première fois qu’une telle œuvre fait son entrée en salle des ventes. Une manière de faire fructifier le marché ? Du 23 au 25 octobre, aura lieu chez Christie’s, à New York, une vente aux enchères où l’on pourrait voir adjugé ce qui est présenté comme la création d’une intelligence artificielle (IA). Résultat du travail de programmation et de mise en forme de trois Français, artistes et chercheurs en IA et membres du collectif Obvious, il s’agit du Portrait d’Edmond de Belamy, l’impression sur toile d’une image générée par un système algorithmique.

`bodycard xxxx