background preloader

Théorie & réflexions autour de l'IC

Facebook Twitter

À trier

Concepts. Métacognition. Semiotica. Change Management. CI Feeds, articles & Refs... Gestion de communauté. Influence / prise de décision. Holacracy Sociocratie. Indicateurs de gouvernance. Democratie. Reflexions sur le collaboratif. Pensée alternative. Théorie Des Organisations. Wikipedia_as_a_complex_system.pdf. Authentic Community Leadership. Discussion:Intelligence collective. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Discussion:Intelligence collective

Bienvenue à tous ceux qui sont intéressés par l'intelligence collective et aux sujets connexes. N'hésitez pas à laisser votre nom ci-dessous et à entamer la discussion. Je compte ajouter bientôt une partie Les enjeux de l'intelligence collective, en cours de rédaction. Viybel 9 jan 2005 à 21:25 (CET) Je me réjouis de lire ca ! Suppression[modifier | modifier le code] Je me susi permis de supprimer le contenu suivant en attendant une discussion, car il est selon moi à la limite de l'erreur: zircO === Une communauté d'intérêts === Une libre appartenance : Une adhésion fondée sur des buts communs.Une confiance mutuelle entre les membres. Une structure horizontale : Des règles (tacites ou explicites) identiques pour tous les membres.Une organisation dynamique : la répartition des rôles est fondée sur le volontariat et la complémentarité des compétences. === Un espace collaboratif === insectes sociaux[modifier | modifier le code]

Pour une critique de l’intelligence collective. Texte initialement publié en avril 1996 L'intelligibilité va avec l'immatérialité.

Pour une critique de l’intelligence collective

Thomas d'Aquin Il faut se rendre à l'évidence: nous vivons un véritable Cyber-Bang, aux conséquences imprévisibles. L'économie du virtuel commence à façonner en profondeur une nouvelle société, en accélérant la dématérialisation des flux, en augmentant les court-circuits informationnels, en restucturant les marchés du traitement de l'information, en généralisant la "désintermédiation", mais aussi en provoquant de nouvelles inégalités culturelles entre "info-riches" et "info-pauvres". A. Collective Intelligence in Humans - A Literature Review.pdf. Conduite du changement et utilisation de la courbe du deuil : PRUDENCE ! « EOMA. Dans l’apprentissage des méthodes en conduite du changement, l’un des premiers points abordés est la "résistance" au changement.

Conduite du changement et utilisation de la courbe du deuil : PRUDENCE ! « EOMA

Pour illustrer ce processus de "résistance", puis celui de son acceptation, on utilise un schéma, une courbe nommée la "vallée de la peur" ou la" vallée des larmes". Il faut être extrêmement prudent quant à l’usage de cet "outil". En effet, cette courbe représente avant tout les phases du processus de deuil décrites par la psychiatre et psychologue américaine Elisabeth Kübler-Ross, qui a consacré son travail à l’accompagnement des personnes en soins palliatifs et à l’accompagnement de leurs proches. L’annonce de la mort proche provoque les réactions suivantes : Mais au sein de l’entreprise, avant de plaquer ce schéma sur les réactions présumées des collaborateurs à l’annonce d’un nouveau projet et des changements qu’il induit, il faut rappeler que le processus de deuil est un processus individuel et personnel.

Clotilde Nicol Like this: Gérer le changement à chaque phase traversée par les acteurs d’un projet. Face au changement qu’entraîne le déploiement d’un nouvel outil informatique, l’individu est amené à traverser quatre étapes de transition.

Gérer le changement à chaque phase traversée par les acteurs d’un projet

Selon l’individu, la durée de ces quatre phases sera plus ou moins importante et évoluera en fonction de facteurs internes et/ou externes au projet. Ainsi, afin d’adapter son message et sa stratégie de conduite du changement, le consultant en Système d’Information doit être capable de déterminer avec précision la phase par laquelle passe chacun des acteurs. Cela permet également de mettre en place un changement de manière continue et progressive tout en prenant en compte les différences de ressenti de chacun. L’étape de choc et de déni Elle entraîne un refus de voir et de prendre en compte l’arrivée du nouveau système d’information. Quelques craintes fréquentes : « Si l’informatique fait tout à ma place, je risque de perdre mon emploi » ou « Mes habitudes de travail vont être modifiées du jour au lendemain ! L’étape de révolte La phase d’exploration.