background preloader

January - Febuary

Facebook Twitter

Surveillance « profonde » sur Internet, par Antoine Champagne. Hacktivisme contre la Hadopi espagnole. La loi anti-piratage Ley Sinde, sorte de Hadopi espagnole, sera mise en oeuvre le 1er mars prochain.

Hacktivisme contre la Hadopi espagnole

Hacktivistas, un collectif de hackers espagnols, a monté une opération pour en démontrer l'absurdité. Le nouveau ministre de la culture, José Ignacio Wert, successeur Angel Gonzales-Sinde Pourrir la Ley Sinde, la Hadopi espagnole, dès sa mise en œuvre le 1er mars, en pointant ses failles : l’objectif de l’”opération Wert de Enlaces” (#opwert sur Twitter) initiée par le réseau hacktivistas est clair. Cette opération doit son nom à un jeu de mots jouant sur la similitude sonore entre Web de Enlaces, qui signifie lien Internet en espagnol, et le nom du ministre de l’Éducation, de la culture et des sports, José Ignacio Wert. Ce dernier est en effet à la manœuvre pour promouvoir la nouvelle loi. The Pirate Bay abandonne le .torrent. La CNIL met en garde contre la politique de confidentialité de Google.

Le conseil municipal s'oppose au fichier base élèves du premier degré. Le conseil municipal, par dix voix pour, trois voix contre et une abstention : - S'oppose au fichage numérique des enfants et des jeunes, institué dans l'Éducation nationale, car les données personnelles des élèves et de leur famille doivent rester leur propriété et ne doivent pas sortir des établissements scolaires. - Demande l'abandon par l'Éducation nationale du fichier informatique centralisé 'base élève'. - Invite le gouvernement à consulter les élus, les parents d'élèves, les syndicats et les enseignants, la Cnil, et les défenseurs des Droits de l'Homme, afin de permettre un vrai débat sur l'utilisation des technologies numériques dans le service public d'éducation.

Le conseil municipal s'oppose au fichier base élèves du premier degré

Conseil municipal Le conseil municipal se réunira à la mairie le vendredi 2 mars, à 18 heures, en session ordinaire. À l'ordre du jour : débat d'orientation budgétaire ; questions diverses. The Low Orbit Ion Cannon version Android. Vers un DRM dans HTML5 ? - Journal du Net Développeurs. Le W3C planche sur une spécification visant à introduire un dispositif de chiffrement des contenus dans HTML5.

Vers un DRM dans HTML5 ? - Journal du Net Développeurs

Suite aux critiques exprimées par l'Electronic Frontier Foundation, le consortium persiste et signe. Une proposition de spécification, visant à compléter HTML5, avait été soumise au W3C début 2012 par Microsoft, Google et Netflix. Son objectif ? Donner les moyens de chiffrer les contenus vidéo ou audio HTML5. Dans la foulée, l'Electronic Frontier Foundation (EFF) s'était érigée contre cette proposition en soulignant le risque de voir s'immiscer des DRM (systèmes de gestion de droits d'auteur) dans les contenus HTML5. Blackout d’Internet le 31 mars ? Les Anonymous répondent non. Le Web 3.0 est enfin là ! Mais c’est quoi ? Orange : le deep packet inspection est maintenant sur OPT-OUT (postal !) La CJUE interdit d'imposer le filtrage aux services en ligne.

OVH L’Internet giga familial. Jusqu’à décembre 2010, rares en France étaient ceux qui avaient entendu parler d’OVH.

OVH L’Internet giga familial

L’affaire WikiLeaks bat alors son plein, Eric Besson, ministre de l’Economie numérique, révèle qu’un obscur prestataire technique, basé dans la zone industrielle de Roubaix, héberge ce site qualifié de «criminel». Une conférence téléphonique du FBI piratée par des Anonymous. Une conférence téléphonique du FBI piratée par des Anonymous Publié le 04-02-2012 à 10:21:03 dans le thème Hacking Pays : International - Auteur : La rédaction.

Une conférence téléphonique du FBI piratée par des Anonymous

Google : plus clair, plus pratique... et plus angoissant. L'air de rien, dans une de ces petites animations choupinettes dont ils ont le secret, Google annonce avoir «fait un petit peu de ménage» .

Google : plus clair, plus pratique... et plus angoissant

Ce n'est rien de le dire ! L'entreprise vient en effet de compiler, compresser et compacter des dizaines de documents juridiques pour produire une page unique , qui définira à partir du 1e mars les conditions d'utilisation communes aux 60 principaux services en ligne de Google. Free, SFR, Orange et Bouygues en autocontrôle. Accorder à Orange, Free, SFR et Bouygues le luxe de devenir les seuls juges de la qualité de leurs offres d'accès à Internet.

Free, SFR, Orange et Bouygues en autocontrôle

Les quatre majors pourront choisir leurs contrôleurs. Une aberration entérinée par le régulateur des télécommunications, selon des documents internes consultés par OWNI. Les opérateurs en futurs gardiens de la qualité du net ! C’est le scénario ubuesque que le régulateur des télécommunications français s’apprête à réaliser. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) est chargée de mettre sur pied un système permettant de déterminer la qualité du service de l’accès à Internet. “Les opérateurs doivent être mis au centre des travaux” Pour l’Arcep, la répartition des tâches est claire : “les opérateurs doivent être mis au centre des travaux”, peut-on lire en conclusion d’une présentation en date du 30 novembre 2011.

News, Augmented » Revue du web. La milice privée d’Hachette Livre. Le groupe d'édition Hachette Livre se paye une petite milice privée chargée de traquer les téléchargements illégaux de leurs catalogues sur Internet.

La milice privée d’Hachette Livre

Enquête sur les nouveaux barbouzes du numérique au service des industries culturelles. En se lançant à corps perdu dans la lutte contre le piratage d’eBooks et de livres sur Internet, Hachette Livre frappe un grand coup. Ou du moins est-ce l’impression que veut donner le deuxième éditeur mondial de livres grand public, en signant un accord avec Attributor. Cette société américaine, spécialisée depuis 2005 dans la “traque de contenus copiés”, est désormais chargée par l’éditeur de surveiller les réseaux pirates. Internet massivement surveillé. En partenariat avec WikiLeaks, OWNI révèle l'existence d'un nouveau marché des interceptions massives, permettant d'écouter toutes les télécommunications à l'échelle d'une nation.

Internet massivement surveillé

Ses acteurs vendent leurs produits en Europe, aux États-Unis et à des dictatures. WikiLeaks rend public aujourd’hui près de 1 100 documents internes, plaquettes commerciales et modes d’emploi des produits commercialisés par les industriels des systèmes de surveillance et d’interception des télécommunications. Ces nouvelles fuites montrent un marché de la surveillance de masse représentant désormais cinq milliards de dollars, avec des technologies capables d’espionner la totalité des flux Internet et téléphoniques à l’échelle d’une nation. Des hackers veulent peupler l’espace de satellites anti-censure. Hackerspace Global Grid (HGG).

Des hackers veulent peupler l’espace de satellites anti-censure

Le projet est ambitieux, tant par ses objectifs que par les moyens matériels qu’il nécessite. Il ne s’agit pas moins d’utiliser le satellite pour contourner les risques de censure sur le web. HGG est la réponse à une idée lancée en août 2011 par le « hacktiviste » Nick Farr à l’occasion du Chaos Communication Camp, une rencontre estivale et festive incontournable des hackers organisée par le célèbre groupe Chaos Computer Club (CCC) créé en 1981 à Berlin. Une nouvelle initiative communautaire un peu folle, en somme, aux conséquences encore difficiles à cerner analyse Silicon.fr. Les hackers du CCC pensent à un réseau Internet libre grâce à des satellites.