DOCS

Facebook Twitter

Blog Stéphane Bortzmeyer: Accueil. L’âge de la prédation. Dominique Boullier, professeur de sociologie à Sciences Po et coordinateur scientifique du MediaLab nous propose une lecture du livre de Nicolas Colin et Henri Verdier, L’âge de la multitude, Entreprendre et gouverner après la révolution numérique, paru au printemps 2012 chez Armand Colin.

L’âge de la prédation

Il en livre une critique sans concession, mais qui permet d’analyser et de prendre du recul sur la façon dont l’innovation est trop souvent célébrée. Prenez cette note de lecture foisonnante comme une occasion de débattre sur ce qu’est l’économie numérique aujourd’hui… et ce qu’elle n’est pas. L’âge de la multitude est un livre étrange qui brouille les attentes générées par ce titre spinozien, qu’on retrouve chez Toni Negri et chez Yann Moulier-Boutang.

Cette fascination pour Apple illustre seulement une confusion conceptuelle que nous allons documenter dans cinq domaines : 1. Les auteurs ont cependant raison d’observer l’état d’innovation continue et jamais achevé qui domine actuellement. 2. Internet massivement surveillé. En partenariat avec WikiLeaks, OWNI révèle l'existence d'un nouveau marché des interceptions massives, permettant d'écouter toutes les télécommunications à l'échelle d'une nation.

Internet massivement surveillé

Ses acteurs vendent leurs produits en Europe, aux États-Unis et à des dictatures. WikiLeaks rend public aujourd’hui près de 1 100 documents internes, plaquettes commerciales et modes d’emploi des produits commercialisés par les industriels des systèmes de surveillance et d’interception des télécommunications.

Ces nouvelles fuites montrent un marché de la surveillance de masse représentant désormais cinq milliards de dollars, avec des technologies capables d’espionner la totalité des flux Internet et téléphoniques à l’échelle d’une nation. Les fleurons de ce marché s’appellent Nokia-Siemens, Qosmos, Nice, Verint, Hacking Team, Bluecoat ou Amesys. Les documents détaillant leurs capacités d’interception, contenant une multitude de détails technologiques, seront progressivement mis en ligne par WikiLeaks.

Transformez-vous en hackers. Un e-book sur les débuts des lieux de rencontres des hackers raconte la plus fouillée des histoires sur cette contre-culture.

Transformez-vous en hackers

OWNI vous propose de tester vos connaissances. Attention: sujet contagieux. C’est une histoire qui a commencé du temps des BBS, ces ancêtres des forums de discussion, que raconte Hackerspaces, the beginning [en] : un e-book de plus de 100 pages de textes et d’images sur les hackerspaces, espaces physiques où se réunissent les hackers, ces bidouilleurs qui utilisent les objets dans un but autre que leur usage initial. Une idée folle lancée par deux membres historiques du milieu, Astera et Bre, qui se souviennent : En décembre 2008, un groupe de hackers était assis par terre, leurs faces illuminées par la lumière du portable naviguant sur Internet et skypant des amis, du death metal en fond.C’était douze jours avant 25c3 (le congrès annuel du Chaos Computer Club -CCC, [en]-, mythique groupe de hackers allemands).

Les lieux ? 13-Il s’agit de NoiseBridge [en]. Film - Cyber Traque. Tracks - Hakim Bey - part 1 - une vidéo Actu et Politique.