background preloader

August 2o15

Facebook Twitter

Surveillance de tous les citoyens : le gouvernement a désormais carte blanche. Paris, 29 juillet 2015 — Le Conseil constitutionnel a rendu, jeudi 23 juillet, une décision historique par son mépris des libertés individuelles, du respect de la vie privée et de la liberté d'expression.

Surveillance de tous les citoyens : le gouvernement a désormais carte blanche

Les « sages » ont choisi de faire l'économie d'une analyse réelle de la proportionnalité des lois de surveillance et démontré ainsi leur volonté de ne pas enrayer le jeu politique, pour finalement endosser le rôle de chambre d'enregistrement. Communiqué commun de l'Observatoire des Libertés et du Numérique (OLN)1 Pourtant, le Conseil constitutionnel avait reçu de nombreuses contributions des organisations citoyennes, via la procédure de la porte étroite, appelant à une analyse en profondeur de la loi et une censure de nombreuses dispositions, à commencer par les trop nombreuses et trop larges finalités. Par ailleurs, la validation de la mise à l'écart du juge affaiblit profondément le principe de séparation des pouvoirs, qui constitue pourtant une garantie démocratique fondamentale. Face à la surveillance, les Allemands organisent la résistance. Un homme tient une pancarte lors d’une manifestation contre la surveillance à Berlin, en juillet 2013 (BONESS/IPON/SIPA) Ces dernières semaines, l’Allemagne a vibré au rythme de plusieurs affaires concernant les données personnelles, et le pays est en passe de devenir le dernier bastion de résistance de la vie privée.

Face à la surveillance, les Allemands organisent la résistance

Courant août, un jeune Allemand se faisait arrêter à l’aéroport de Francfort, pour avoir désactivé la puce électronique RFID incrustée dans sa carte d’identité en la passant au micro-ondes. Si anecdotique qu’elle soit à première vue, l’affaire a réveillé des vieux démons. En 2010, l’introduction de mouchards dans les documents d’identité avait suscité un vaste débat public. Alors que le gouvernement allemand se montrait intransigeant, plusieurs tutoriels vidéo expliquant comment « neutraliser » la puce s’étaient propagés sur la Toile : certains proposaient alors d’attaquer carrément la puce au marteau : La méthode du pilonnage au marteau La méthode du micro-ondes 18 juin 2015.

Le hacker algérien Hamza Bendelladj condamné à la peine de mort. Firefox : bientôt une nouvelle version pour mieux défendre votre vie privée. WikiLeaks s’allie à Yanis Varoufakis pour faire fuiter le texte du traité Tafta. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger WikiLeaks offrira 100 000 euros à qui lui fera parvenir le texte du traité de libre-échange transatlantique (TTIP, aussi connu sous le nom de « Tafta »), tenu secret et actuellement négocié par l’Union européenne et les Etats-Unis.

WikiLeaks s’allie à Yanis Varoufakis pour faire fuiter le texte du traité Tafta

La cagnotte que l’organisation de Julian Assange amasse depuis mardi 11 août à cette fin compte un contributeur de marque : Yanis Varoufakis, ancien ministre des finances grec. Anti-Piracy Group Hits Indie Creators For Using the Word 'Pixels' An anti-piracy firm working for Columbia Pictures has hit Vimeo with a wave of bogus copyright takedowns just because people used the word 'Pixels' in their video titles.

Anti-Piracy Group Hits Indie Creators For Using the Word 'Pixels'

Several indie productions are affected, including an art-focused NGO, an award-winning short movie and a royalty free stock footage company. Tens of millions of DMCA-style notices are sent to online services every week complaining about copyright infringement. While most are accurate, some contain errors. Some take screwing up to a whole new level. Swedish prosecutors slammed for 'victimising' Julian Assange of WikiLeaks. Swedish prosecutors have been accused of "victimising" Julian Assange after it was revealed they had interviewed 44 people in the UK but were refusing to question the WikiLeaks founder in the London embassy where he is living.

Swedish prosecutors slammed for 'victimising' Julian Assange of WikiLeaks

Supporters said Mr Assange was being "singled out" after he agreed to be interviewed inside the Ecuador embassy over sex allegations in Sweden - which he denies. The Australian has been granted political asylum by Ecuador but fears that if he goes to Sweden he will be taken to the United States for questioning about the activities of WikiLeaks. A Freedom of Information request by the Hazel Press news organisation revealed that Sweden has been granted 44 requests to interview a witness or suspect in the UK since 2010. Justice for Assange. Des pirates s'engouffrent dans les failles révélées par Hacking Team  Le piratage de tous les documents de Hacking Team, une entreprise italienne qui vend des logiciels espions, n’a pas seulement permis de découvrir l’étendue de ses collaborations avec des gouvernements.

Des pirates s'engouffrent dans les failles révélées par Hacking Team 

Certains en ont profité pour récupérer les failles de sécurité que l’entreprise utilisait pour viser ses cibles. Un rapport, diffusé aujourd’hui par l’éditeur d’antivirus Kaspersky, révèle qu’un groupe nommé «Darkhotel» se sert d’une vulnérabilité rendue publique dans les documents de Hacking Team. Kaspersky note que Darkhotel est «connu pour être un client» de l’entreprise italienne, et que le groupe a commencé à profiter de cette faille juste après le 5 juillet, soit la date de diffusion des données internes de Hacking Team. Smartphones et tablettes : des géants qui sont allés bien trop vite et des pirates qui se frottent les mains. Que ce soit à la maison, dans les transports en commun ou au boulot, les appareils mobiles connectés tels que les smartphones, les tablettes tactiles ou les ordinateurs portables sont partout, servent à de nombreuses choses et regorgent d’informations. Pour Check Point Software Technologies, qui s’exprimait lors de la récente conférence Black Hat de Las Vegas, cela explique que ces dispositifs soient désormais des cibles privilégiées pour les pirates.

Au mois de juin dernier, et sur une base de 900 000 appareils repartis dans une centaine de pays, la société israélienne estimait ainsi que 1 sur 1 000 était potentiellement infecté.