background preloader

E-influence

Facebook Twitter

Le statut d'hébergeur de Dailymotion confirmé par la Cour de cassation. La Cour de cassation a définitivement blanchi jeudi Dailymotion, poursuivi pour avoir diffusé sans autorisation le film Joyeux Noël, une décision dans laquelle la Cour suprême française consacre pour la première fois le statut d'hébergeur de la plate-forme vidéo.

Le statut d'hébergeur de Dailymotion confirmé par la Cour de cassation

Le site de diffusion de vidéos avait été accusé de contrefaçon, après la publication sur la plate-forme de Christian Carion. Or, la loi sur la confiance dans l'économie numérique (LCEN) prévoit un statut particulier d'hébergeur pour les sites qui ne produisent pas eux-mêmes les contenus qu'ils hébergent, et leur impose en contrepartie l'obligation de supprimer de leur site les contenus qui leur sont signalés comme étant contraires à la loi. Le bannissement social, nouvelle forme d'excommunication ? Espionnage et infiltration : quand les Anonymes découvrent le pot aux roses.

Influence à l'Assemblée nationale - La face émergée du lobbying parlementaire. Le lobbying fait beaucoup parler, mais qu’en sait-on réellement ?

Influence à l'Assemblée nationale - La face émergée du lobbying parlementaire

Y a-t-il ou non une volonté de pluralisme dans les arguments écoutés ? Le lobbying visant à influencer les décisions publiques, mérite d’être mieux documenté et analysé pour faire avancer son débat. Une plus grande transparence et un cadre adapté aux relations entre les parlementaires et les acteurs rencontrés doivent être recherchés dès lors qu’un mandat électif est un contrat passé avec les Français, exercé sur fonds publics. Transparence International France et Regards Citoyens ont convenu en juillet 2010 d’un partenariat original, pour livrer ensemble au débat public et aux Français, des informations nouvelles sur les rencontres connues entre députés et acteurs publics et privés.

Si ces informations sont toutes publiques, elles sont présentées ici de façon inédite afin d’être accessibles à tous. 1 174 rapports parlementaires ont été passés en revue grâce à l'aide de plus de 3 000 internautes. Des internautes tentent d'établir une liste des lobbyistes de l'Assemblée. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Alexandre Piquard Voilà un exemple de travail collaboratif (ou crowdsourcing) assez rare en France.

Des internautes tentent d'établir une liste des lobbyistes de l'Assemblée

Deux associations ont fait appel aux internautes pour éplucher tous les rapports parlementaires qu'ils ont pu trouver entre 2007 et 2010, soit 1 250 documents publics, avec pour mot d'ordre de "numériser les lobbyistes de l'Assemblée". Trois mille personnes ont participé, via le Web, et ont achevé ce travail de fourmi en quelques semaines. Loppsi : "la France glisse un peu plus dans le camp des pays hostiles à l'Internet libre" Twitter, Facebook, and social activism. Comprendre Facebook (1/3) : Le rôle social du bavardage.

Par Hubert Guillaud le 15/03/11 | 19 commentaires | 19,091 lectures | Impression On le sait depuis longtemps.

Comprendre Facebook (1/3) : Le rôle social du bavardage

Accéder à un service, ne signifie par pour autant savoir l’utiliser, le comprendre, ni même le maîtriser suffisamment pour être capable d’innover, de créer avec. Les outils numériques sont familiers de ces cloisonnements. L'obsolescence programmée, un concept loin d'être en désuétude. Arte diffusait récemment un documentaire intitulé « Prêt à jeter ».

L'obsolescence programmée, un concept loin d'être en désuétude

Son thème : l’obsolescence programmée ou autrement appelée désuétude planifié. Le gouvernement lance deux appels à projets numériques. Dans le cadre des investissements d'avenir, le gouvernement va soutenir des projets liés à la ville numérique et aux transports intelligents.

Le gouvernement lance deux appels à projets numériques

Le gouvernement a lancé la semaine dernière deux nouveaux appels à projets dans le cadre du volet Economie numérique des investissements d'avenir. Le premier, dédié à la ville numérique, a pour objet de soutenir les projets de R&D portant sur les services, produits et technologies innovants visant à rendre la ville intelligente et interactive. Le second, consacré aux systèmes de transport intelligents, concerne les systèmes d'information des usagers, d'aide à la gestion des déplacements et de communication pour véhicules.

L'Economie numérique s'est vu octroyer 4,5 milliards d'euros pour ses investissements d'avenir, dont 2,25 milliards d'euros pour le soutien aux usages, services et contenus numériques innovants. Feu les blogueurs influents » Article » OWNI, Digital Journalism. Pour Autheuil, comme le numérique est devenu un énorme enjeu, les blogueurs ne pèsent plus politiquement dans ce domaine.

Feu les blogueurs influents » Article » OWNI, Digital Journalism

Ils sont désormais assimilables à "un panel de consommateurs". Le 24 février, Éric Besson invitait un panel de blogueurs à venir diner au ministère. Comme toujours, beaucoup de réactions hystériques, pour un évènement qui finalement, n’apporte rien. En fait, ce n’est que de la comm’, et ça ne marche que très modérément, le modèle commençant à se banaliser, donc à perdre en efficacité. C’est particulièrement vrai avec Éric Besson, déjà en charge du secteur en 2008 (c’est là qu’il fallait les faire, ces diners de blogueurs), dont l’image générale n’est pas très bonne et qui passe après une professionnelle de la comm’.

La rencontre intéressante, c’était celle de Sarkozy et des entrepreneurs. Le web, c’est maintenant une affaire de professionnels. Neutralité du Net: où en est la commission parlementaire ? Depuis plusieurs mois, Laure de la Raudière (députée UMP de l’Eure et Loir) travaille avec Corinne Erhel (députée PS des Côtes d’Armor), en bonne intelligence semble-t-il, sur la neutralité des réseaux et de l’Internet.

Neutralité du Net: où en est la commission parlementaire ?

Quelle netiquette pour l’identité numérique ? Un rapport du sénat préconise la création du statut d’« éditeur de service » » Article. Le statut d’hébergeur qui avait été créé lors de la loi pour la confiance dans le numérique (LCEN), pourrait bien être complété par le statut d’« éditeur de services », afin de mieux lutter contre la contrefaçon.

Un rapport du sénat préconise la création du statut d’« éditeur de service » » Article

Vendredi dernier, les sénateurs Laurent Béteille et Richard Yung ont présenté un rapport d’évaluation de la loi de 2007 contre la contrefaçon. Dans ce rapport de 80 pages (pdf), les deux sénateurs proposent notamment de compléter le statut d’hébergeur par un statut beaucoup moins protecteur d’« éditeur de service ». Le statut d’hébergeur est pourtant précieux pour l’économie d’internet : en se posant comme alternative au statut d’éditeur, il permet à de nombreux prestataires de services tels que Youtube, dailymotion, mais aussi OVH ou d’autres plateformes de blog de profiter d’une responsabilité allégée vis à vis des contenus hébergés.

Ce statut, perçu comme un soulagement à l’époque, est aujourd’hui menacé par les sénateurs. La publicité ciblée bientôt encadrée par la législation et les navigateurs web. Adopté en novembre 2009 par le Parlement européen, le paquet télécom ne cherche pas uniquement à réaffirmer l'indépendance des régulateurs nationaux par rapport au pouvoir exécutif.

La publicité ciblée bientôt encadrée par la législation et les navigateurs web

La directive européenne a a également pour mission de renforcer l'encadrement des cookies informatiques, afin de préserver la vie privée des internautes lorsqu'ils naviguent sur Internet. Dans ce domaine, il semble que le gouvernement français soit partisan d'une ligne dure. Interrogé par l'AFP, un responsable du Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie a expliqué que "les cookies concernés sont ceux qui conservent les données personnelles des internautes".

Pas question de s'attaquer à "ceux servant à faciliter la navigation" est-il précisé. Chez les professionnels de la publicité en ligne, l'hypothèse d'un durcissement de la législation est forcément mal accueillie. How much does social media contribute to democracy. De l?e-r?putation ? la communication d?influence - CaddE-R?putation. Le développement de la technologie a généré une nouvelle forme d’interaction entre les médias, les acteurs économiques et la société civile. Internet favorise aujourd’hui une nouvelle forme de pratique sociale, basée sur une culture de l’échange, du partage, de la collaboration et de la création collective.

Internet, nouveau terrain de jeu de la communication d'influence. Qui vous parle sur Internet ? La question peut paraître saugrenue, et pourtant. En se rendant sur des sites comme Ogm-debats.com, Nutrition-sante.com ou Lesucre.com, les internautes savent-ils que des groupements d'intérêt ou des marques s'adressent directement à eux au travers de conseils ou de contenus pédagogiques.

Avec la Toile, la logique du "consumer magazine" est entrée dans une nouvelle dimension : entreprises, marques, lobbies, et même mouvements politiques, ont trouvé dans ce média la possibilité d'accéder au plus grand nombre sans se parer d'un discours publicitaire et pour des budgets bien plus limités. "Internet pose une double question sur la communication des marques et des groupements d'intérêt, estime Christian Harbulot, directeur de l'École de guerre économique (EGE).

Conseil e-influence N°1 : faire experimenter le produit. Hier, des blogueurs ont été invité chez un restaurateur rapide dont je ne tairai pas le nom (mc do) pour y gouter leur dernier produit en date (un sandwich à pas beaucoup de calories). Évidement, ce produit ne m’intéressait pas n’étant ni amateur de restauration rapide, ni comptabilisateur compulsif de calories (dites ça vite trois fois pour voir). E-influence : mettre en place une stratégie de communication sur le web.

L’entreprise se doit d’avoir une visibilité sur tout ce qui est dit sur elle sur le web mais aussi mettre en place une stratégie d’e-influence afin de maîtriser son image. Cette stratégie de présence sur le web ne doit pas être décorrélée des orientations globales de l’entreprise. Quelques éléments de méthode pour étendre son influence : Sélectionner les mots-clés Comme pour une stratégie d’e-réputation, définir le périmètre d’influence est essentiel.

Il faut donc choisir les mots-clés, termes liés à l’entreprise, domaine d’activité, au secteur. E-reputation : et si on enlevait le “e” ? at les évangélistes. Les 5 piliers de l'influence sur Internet. Who Will Speak on Behalf of Social Media to the Next Congress? Maury Litwack is a lobbyist, former Hill staffer, opinion writer, and founder of Capitol Plan – A Comprehensive Washington Advocacy Strategy. A great deal of ink has already been spilled attempting to “read the tea leaves” on what the midterm election results from earlier this month mean for social media. I would surmise that most of the prognostications are reading the relationship between social media and Washington incorrectly. Analysis has focused on which member of Congress supports or opposes important social media issues such as net neutrality and privacy.

Dans Ton Cloud. Google spent $1.2M in 3Q lobbying. Google Inc. spent $1.2 million during the third quarter trying to make its points with federal lawmakers and regulators on a wide range of issues that included Internet privacy, copyrights and its proposed acquisition of an online travel technology service. Facebook lobbied to kill bill aimed at social media. By Jon Swartz, USA TODAY SAN FRANCISCO — Just as it seeks to influence lawmaking in Washington, Facebook has moved into California's state capital to protect its interests. And despite hiring its first lobbyist in Sacramento only seven months ago, Facebook already has flexed its muscle there. Facebook changes its lobbying status in Washington. By Jon Swartz, USA TODAY SAN FRANCISCO — As lawmakers and regulators ponder sweeping changes to online privacy law, Facebook is working to shape its image on Capitol Hill and avert measures potentially damaging to its information-sharing business.

The world's largest social-networking site is increasing its Washington office, spending more on lobbying and meeting with lawmakers, congressional staff and privacy experts who question whether the company is adequately protecting the personal information of its 500 million users. Founder Mark Zuckerberg is also on a charm offensive to show he's on the right side of the debate. Facebook recently hired its seventh Washington employee and plans to move into new, 8,000-square-foot office space in late April. It is also looking to hire a public policy expert. They're all signs that one of Silicon Valley's most influential companies wants to cultivate influence in Washington and shape privacy policies that could define its business.

•Sen.