Influence du web - analyses de fond

Facebook Twitter
Growth In The Internet Of Things Market 2 The numbers being forecast for the Internet of Things (IoT) are truly mind-boggling. BI Intelligence finds that the number of everyday and enterprise devices that will soon be connected to the Internet — from parking meters to home thermostats — will be huge. 1.9 billion devices today, and 9 billion by 2018, according to BII estimates, roughly equal to the number of smartphones, smart TVs, tablets, wearable computers, and PCs combined.It will drive trillions in economic value as it permeates consumer and business life. In the consumer space, many products and services have already crossed over into the IoT, including kitchen and home appliances, lighting and heating products, and insurance company-issued car monitoring devices that allow motorists to pay insurance only for the amount of driving they do. Growth In The Internet Of Things Market 2
serendipity et peregrinations toilesques

Internet n’est pas contrôlable

Il y a comme ça des figures d’Internet. Des dinosaures à qui l’on doit beaucoup sans toujours le savoir. Des Jean-Michel Billaut, des hackers de légende qui ont dépassé depuis longtemps l’envie d’être les vedettes éphémères de la presse. Dans cette liste, il y a Laurent Chemla. Lors du lancement de Reflets, il nous a paru évident de lui poser des questions, comme cela avait été le cas en 2005. Pour faire le point. Internet n’est pas contrôlable

Media Lab: The Cognitive Limit of Organizations

Media Lab: The Cognitive Limit of Organizations This is a slide that I got from Cesar Hidalgo. He used this slide to explain a concept that I think is key to the way we think about how the Media Lab is evolving. The vertical axis of this slide represents the total stock of information in the world. The horizontal axis represents time.
Rating: 8.3/ (6 votes cast) « Si la supériorité numérique de l’adversaire rend le combat inégal, Internet ou le stratagème des chaînes » irrealpOlitik.fr Internet ou le stratagème des chaînes » irrealpOlitik.fr
Berners-Lee warns ISPs on net neutrality | Technology Sir Tim Berners-Lee: 'Best practices should also include the neutrality of the net.' Photograph: Bloomberg via Getty Images The inventor of the world wide web, Sir Tim Berners-Lee, has warned internet service providers (ISPs) that plans for a "two-speed" internet go against the principles that have let the net grow so rapidly in the past two decades. "Best practices should also include the neutrality of the net," Berners-Lee told a round table in Westminster on Wednesday morning, convened by the communications minister Ed Vaizey. Content companies, represented by Facebook, Skype, the BBC and Yahoo, squared up to ISPs, with input from consumer representatives including the Open Rights Group, the Consumers' Association and the communications regulator Ofcom. Berners-Lee warns ISPs on net neutrality | Technology
Internet Society (ISOC) Future Internet Scenarios What Will The Internet Look Like In 10 Years? The Internet Society engaged in a scenario planning exercise to reveal plausible courses of events that could impact the health of the Internet in the future. While obviously not intended to be a definitive overview of the landscape or all potential issues, we believe the results are interesting and, we hope, thought-provoking.

Internet Society (ISOC) Future Internet Scenarios

Critiques du Web² (1/4) : Quelles données libère-t-on ? | Int

Critiques du Web² (1/4) : Quelles données libère-t-on ? | Int

Oui, les données valent de l’or. C’est aussi comme cela qu’on peut lire le Web à la puissance deux (Web²) de Tim O’Reilly et John Battelle. Mais si c’est effectivement le cas, si nous sommes tous assis sur un capital dont on mesure mal l’exploitation qui peut en être faite, pourquoi faudrait-il les libérer ? Que gagne-t-on à les partager ?
La question de la libération des données publiques se superpose à celle de leur utilisation. Cette libération – bien qu’encore timide – produit-elle aujourd’hui ce qu’on en attend ? A-t-elle des effets pervers ? Faudrait-il mieux en travailler les conditions, les licences ? Critiques du Web² (2/4) : Mesurer les résultats de la libérat Critiques du Web² (2/4) : Mesurer les résultats de la libérat
Critique du Web² (3/4) : Toutes les données sont devenues person

Critique du Web² (3/4) : Toutes les données sont devenues person

La technologie nous forcera-t-elle à choisir entre la vie privée et la liberté, comme l’affirmait David Brin dans son livre Transparent Society (Wikipédia) ? Il n’y a pas ou plus, d’un côté des données personnelles et de l’autre des données qui ne disent rien des individus : un très grand nombre de données apparemment anonymes peuvent acquérir un “caractère personnel”, c’est-à-dire aider indirectement à savoir quelque chose sur un individu précis. Les champs de données permettent de plus en plus d’identifier leurs émetteurs, tant et si bien qu’on peut se demander à l’avenir si le concept de données anonymes a encore une pertinence. Si la directive européenne Inspire (Wikipédia, voir aussi le volet français) et la loi française sur la réutilisation des données publiques excluent explicitement du partage les données nominatives, force est de reconnaître que nous savons de moins en moins ce que sont des données nominatives.
Critiques du Web² (4/4) : Que faire face à la puissance des donn

Critiques du Web² (4/4) : Que faire face à la puissance des donn

Par Hubert Guillaud le 26/10/09 | 5 commentaires | 7,906 lectures | Impression Nous n’échapperons pas au Web², c’est-à-dire à l’exploitation maximale de la puissance des données par l’analyse, la combinaison, la représentation, la recherche fine, etc. Pas plus que nous n’échapperons au fait que les données deviennent chaque jour un peu plus personnelles, même – surtout – celles qui nous semblent les plus anodines.
Internet, tel que prédit en 1969 « Il va falloir trouver un nouveau mot pour définir cette nouvelle approche de l’image et du son, car la télévision implique la passivité face aux informations, ce qui ne sera plus le cas dans le futur. » Cet étonnant document vidéo qui date du 12 novembre 1969, imagine la télévision de demain et évoque Internet sans pouvoir le nommer. Courrier électronique instantané, impression à la demande, jeux en réseau, télé haute définition, catalogue de VPC, commande en ligne et même le clic : tout ce que nous connaissons aujourd’hui d’Internet y est prédit avec une précision déconcertante. Celui qui avait ainsi prédit Internet, n’était pas un scientifique illuminé, ni un geek première génération, mais un homme de médias, penseur et homme de terrain : Jean d’Arcy, directeur de l’information audiovisuelle de l’ONU.
Le web à venir par Tim Berners-Lee
The End of the Email Era Updated Oct. 12, 2009 12:01 a.m. ET Email has had a good run as king of communications. But its reign is over.
la 3eme revolution (basee sur un bille JM Billaut)

Outils Froids

J'ai eu le plaisir de préfacer la nouvelle version du Guide pratique publié par Archimag, Outils et efficacité d'un système de veille paru en novembre dernier que vous pouvez commander ici . La veille dans un environnement numérique mouvant Par Christophe Deschamps (www.outilsfroids.net) Consultant & formateur en veille et gestion de l’information Les pratiques de veille dans les organisations se sont profondément modifiées en une décennie.
Comment les internautes partagent-ils du contenu s En voilà une bonne question ! La réponse est simple : on n’en sait rien. C’est un graphique qui tourne sur le web, depuis que Mashable, puis le Silicon Alley Insider, qui cherche désespérément un graphique à mettre en ligne chaque jour, sans quasiment jamais le mettre en contexte, l’a posté. Joli camembert, où l’on est tenté de croire qu’il s’agit de la répartition des usages de partage de contenus en ligne. Plein de blogs reprennent la chose, heureux de pouvoir enfin mettre une donnée derrière une question : que fait-on ? Où sont les usages ?
Non, la dispersion des commentaires sur les réseaux sociaux ne v Le récent débat chez TechToc.tv sur le thème : « Twitter vs FriendFeed/Facebook : les enjeux profonds d’une querelle faussement anecdotique » a soulevé des problématiques intéressantes autour du danger potentiel de certains réseaux sociaux (FriendFeed par exemple) pour le nouvel écosystème de l’information sur internet. Voir les plateaux TV : première partie et seconde partie ainsi que l’article de Fabrice Epelboin (ou plutot la discussion qui suit). Pour résumer en gros le cœur du débat : les services comme FriendFeed (et bientôt Facebook) qui déportent les commentaires vers eux sont mauvais pour l’écosystème de l’information sur internet.
TED : Rôle des médias sociaux sur notre société | Réseaux sociau
Présentation par TBL

Browsing the web of data

Comment l’internet transforme-t-il la façon dont on pense ? (5/5
Berkman_Center_Broadband_Study_13Oct09.pdf (Objet application/pd
The 'Web Squared' Era - Forbes.com