background preloader

Performance globale & reporting RSE

Facebook Twitter

Baromètre des outils de reporting RSE. Parce que les usages et les besoins évoluent, Deloitte présente les résultats du premier baromètre des outils de management de la performance RSE des entreprises.

Baromètre des outils de reporting RSE

Ce baromètre a pour objectif d’évaluer les tendances d’équipement des entreprises pour le reporting RSE, sur la base d’une enquête réalisée auprès d’entreprises du SBF120. Parmi les principaux résultats : 1. A-new-vision-connecting-corporate. New regulations, growing stakeholder influence and changing market dynamics are driving the internalization of business externalities at an increasing rate.

a-new-vision-connecting-corporate

Externalities are now part of every company’s value creation story. Business leaders and their investors need to be aware of these new dynamics in order to unlock value creation opportunities and manage risks. They need to identify and quantify externalities, recognize what is driving internalization and understand the implications for corporate value.

They will then be in a stronger position to develop response strategies that protect and create value both for shareholders and for society. Verteego. List%20of%20Indicator%20Proposals%2011-8-2015.pdf. DIAG 26000. LinkedIn. Puissance et limites des indicateurs ou mesures d’impact : Objectifs, enjeux, acteurs - Confrontations et Institut CDC. Portail baromètre - Réseau Cohérence. Des indicateurs de développement durable pour les territoires [Publications, Repères. Autour de la Responsabilité Globale… » Archives du Blog » Fabrique SPINOZA – Etude et propositions pour de nouveaux indicateurs. Il est des vérités, régulièrement répétées, validées par une majorité d’entre nous ; parfois même prises en charge par les politiques dans le principe, mais qui trop rarement trouvent leur déclinaison opérationnelle.

Autour de la Responsabilité Globale… » Archives du Blog » Fabrique SPINOZA – Etude et propositions pour de nouveaux indicateurs

Alors, on reparle de ces sujets de manière saisonnière, à fréquence grippale. La remise en cause -ou au moins pondération- de notre indicateur sacré PIB (je dirais même plus de notre « sacré indicateur ») fait partie de ces serpents de mer dont je désespère personnellement de sa concrétisation. Pas plus tard que la semaine dernière, je me suis plongé dans le bel hors-série du Monde sur l’état du monde en 2013. Comment est-on passé de la protection des droits à la financiarisation de l'environnement ? Lorsque l'on parle de l'approche économique de l'environnement (l'évaluation et l'internalisation des externalités ou la fameuse "économie verte" de la conférence de Rio+20) on a souvent l'impression que la finance l'emporte sur le droit : en donnant un prix à la tonne de gaz à effet de serre ou à d'autres actifs environnementaux, on monnaie ce qu'on ne parvient pas à protéger.

comment est-on passé de la protection des droits à la financiarisation de l'environnement ?

Il est intéressant de jeter un coup d’œil en arrière pour comprendre gardant en arrière comment et pourquoi on en est arrivé là. A ce sujet, j'aimerais vous parler de Madison v. Ducktown Sulphur Companies, un arrêt de la cour suprême du Tennessee rendu en 1904, bien avant les conférences de l'ONU sur l'environnement et un demi-siècle avant que Ronald Coase popularise le concept d'externalité en économie. Sans diversité, pas de performance globale. La puissance collective naît-elle des similitudes ?

Sans diversité, pas de performance globale

Qu'est-ce qui ressemble plus à une abeille à miel que sa soeur voisine ? Impossible de les distinguer. Pour nous, elles ne sont que des clones, et la force de la ruche vient précisément de cette unicité : une seule mère, toutes soeurs, toutes identiques. Aucun conflit potentiel, pas d'étranger à surveiller, chacun n'a qu'un seul et même objectif : contribuer à la puissance du groupe. Following New Guidance on Business Sustainability Metrics. Reflecting back on the past few years, our sustainability consulting practice has seen a significant shift in eco awareness and overall business sustainability action.

Following New Guidance on Business Sustainability Metrics

Accompanying discussions of risk mitigation, there are questions as to how to translate expanded eco awareness to actual bottom line results. As such, it's natural to ask: What information exactly needs to be communicated and to which stakeholders? Introduction. Sustainability Manager Suite by Prodware. Companies Must Account for the True Cost of Their Products - Jeffrey Hollender - What Does Business Owe the World? By Jeffrey Hollender | 10:23 AM April 22, 2010 (Editor's note: This post is part of the HBR Debate "What Does Business Owe the World?

Companies Must Account for the True Cost of Their Products - Jeffrey Hollender - What Does Business Owe the World?

") If companies paid the full costs of their externalities , the now de facto taxpayer-subsidized things they produce — from energy and consumer goods to food and everything else — along with the ways they manufacture them would quickly become cleaner, safer, healthier, and more efficient and sustainable. In short, all the things we desperately need our world to be.

Accountability for Social Change. Performance globale de l'entreprise. RSE : la loi Warsmann précise l'obligation de rapport des filiales. L'Assemblée nationale a adopté, en lecture définitive, la proposition de loi présentée par le député Warsmann.

RSE : la loi Warsmann précise l'obligation de rapport des filiales

Cette "petite" loi comporte des dispositions qui viennent modifier une fois de plus les dispositions de l'article L.225-102-1 du code de commerce, relatives à la responsabilité sociale et environnementale des entreprises. The Real Cost of Our Clothes (Video) Greennovate/Video screen capture.

The Real Cost of Our Clothes (Video)

Le CJD en action pour le développement durable de l'entreprise. Quadruple bottom line - People, Planet, Profit and Principles. "Le diktat de la mesure : biodiversité contre changement climatique" Pour une mesure de la "performance économique globale" de l'entreprise. Benjamin Bibas, co-fondateur de Radiofonies Europe Depuis bientôt quatre ans, l’association Radiofonies Europe entretient une activité commerciale de communication institutionnelle, dont la marge est réinvestie dans le véritable objet de l’association : la production - structurellement déficitaire - de formes documentaires, notamment radiophoniques et vidéo.

Pour une mesure de la "performance économique globale" de l'entreprise

Bénéfice net de l’opération sur trois ans : 3 000 euros seulement. Mais une production documentaire qui étaye et enrichit la production publique, et une trésorerie qui soutient des projets profitant à des acteurs économiquement démunis. Le destin mouvementé de l'obligation de reporting extra-financier pour les entreprises - Reporting - Politique développement durable.

Au départ cette disposition prévoyait d'étendre aux entreprises de plus de 500 salariés une obligation d'information sur des données sociales et environnementales qui s'appliquait déjà aux entreprises cotées depuis la loi NRE de 2001. La rédaction du texte, adopté en juillet 2010, avait mobilisé de nombreux lobbys, avec d'un côté celui des entreprises incarné par le tandem AFEP-MEDEF et de l'autre une myriade d'organisations engagées sur le champ de la RSE (ONG comme le Forum Citoyen pour la RSE, syndicats, organisations spécialisées comme l'ORSE ou le Forum pour l'Investissement Responsable). Entre les deux, des parlementaires très divisés sur le sujet, y compris au sein de l'UMP. Triple Accounting. Rôle des outils de mesure de la performance environnementale : le cas des audits et indicateurs environnementaux dans dix entreprises françaises certifiées ISO 14001.

PRI

GRI. Integrated reporting & accounting. Notation extra-financière & reporting RSE. Business plan...social. Business Plan Information.