background preloader

Point de vue des philosophes - Conscience

Facebook Twitter

La conscience chez Descartes. Descartes 1596-1650 (Idéalisme problématique) La conscience selon Kant et Pascal. Ce débat autour de la nature et de l'importance de la conscience est capital si l'on souhaite se prononcer sur le statut de l'homme dans l'univers. Voilà ce que Kant écrit à ce propos dans "Abtrhopologie du point de vue pragamatique": "Posséder le "Je" dans sa représentation: ce pouvoir élève l'homme au-dessus de tous les autres êtres vivants sur la terre. Par là il est une personne; et grâce à l'unité de la conscience dans tous les changements qui peuvent lui survenir, il est une seule et même personne, c'est-à-dire un être entièrement différent, par le rang et la dignité de choses comme le sont les animaux sans raison, dont on peut disposer à sa guise; et ceci, même lorsqu'on ne peut pas encore dire le Je, car il l'a cependant dans sa pensée.

Pascal va dans le même sens lorsqu'il proclame dans les "Pensées": "La grandeur de l'homme est grande en ce qu'il se connaît misérable. Penser fait la grandeur de l'homme. Toute notre dignité consiste donc en la pensée". Blaise Pascal 1623-1662 (Pré existentialisme) Sur la Conscience. La notion de conscience a toujours interessé la philosophie, car elle est plus ou moins présente dans sa définition même : ainsi, pour Socrate, la philosophie est une entreprise qui nous enjoint à prendre conscience de nos préjugés, et par là, à pouvoir mieux nous connaître, nous et le monde qui nous entoure.

Sur la Conscience

Philosopher, c’est prendre conscience de .. afin de se rendre maître de soi. Nous allons voir que la philosophie attache un sens spécifique à la notion de conscience, qui va bien au-delà de la conscience "critique" découverte par Socrate, et cela, à partir de Descartes. Mais avant d’y venir, abordons quelques exemples. Emmanuel Kant 1724-1804 (Idéalisme transcendant) David Hume et la conscience de notre moi. Aide au commantaire de texte. - Les Forums de Philagora. Bonjour, ça fait longtemps, je passais comme ça sur le forum, et je vois "Hume", alors je viens mettre mon grain de sel pour éviter une catastrophe... attention, bien faire la différence entre "ces philosophes" dont il est question, et le point de Hume.

David Hume et la conscience de notre moi. Aide au commantaire de texte. - Les Forums de Philagora

Contrairement à ce qu'affirme Prosodie, l'introspection et le lien de la conscience (consciousness) aux perceptions comme reflexion immédiate (l'entendement se plie sur lui même) est la thèse de Locke, que Hume vise directement lorsqu'il dit "il est des philosophes qui imaginent... " Le terme "imaginent" ici est très important, lorsqu'on sait que pour Hume, tout processus de connaissance est un processus de l'imagination. Ainsi, le Moi dont il s'agit et qui se saisirait directement ou par introspection (= le fait, comme le dit Hume, de plonger tout au fond de soi même) est une pure fiction. Il joue ensuite lui-même le jeu, au moment où il dit "pour moi, quand je plonge toute au fond de moi même Où veut en arriver Hume? Surtout! David Hume 1711-1776 (Utilitarisme)

Conscience, texte Schopenhauer. Texte 17 : Schopenhauer (1788-1860), le sujet est ce qui connaît le monde sans se connaître lui-même.

conscience, texte Schopenhauer

Schopenhauer 1788-1860 (Idéalisme volontariste) Conscience :Le Gai Savoir. Le Gai Savoir, V, § 354, Du génie de l'espèce.

conscience :Le Gai Savoir

Du « génie de l'espèce ». —Le problème de la conscience (ou plus exactement : de la conscience de soi) ne se présente à nous que lorsque nous commençons à comprendre en quelle mesure nous pourrions nous passer de la conscience : la physiologie et la zoologie nous placent maintenant au début de cette compréhension (il a donc fallu deux siècles pour rattraper la prémonitoire défiance de Leibniz1), Car nous pourrions penser, sentir, vouloir, nous souvenir, nous pourrions également « agir » dans toutes les acceptions du mot, sans qu'il soit nécessaire que nous « ayons conscience » de tout cela. 1 - Cf petites perceptions in Introduction Nouveaux Essais.

Friedrich Nietzsche 1844-1900. Bergson : "Conscience est synonyme d’invention et de liberté" Voici un texte de Bergson, extrait de l’Evolution créatrice, où l’auteur réfléchit sur la différence entre l’homme et l’animal.

Bergson : "Conscience est synonyme d’invention et de liberté"

Suite à cet extrait , est proposé un exemple d’analyse. Nobel 1927 - Henri Bergson 1859-1941. Toute conscience est conscience de quelque chose, Husserl - Adamantin. Husserl est le philosophe marquant de la philosophie contemporaine.

Toute conscience est conscience de quelque chose, Husserl - Adamantin

Il rénova complètement la philosophie à son époque et introduisit des idées qui furent très fécondes et qui influencèrent les philosophes postérieurs comme Sartre, Heidegger ou Lévinas pour ne citer qu'eux. La première de toutes ces découvertes, celle qui nous intéresse ici, s'appelle l'intentionnalité. Edmund Husserl 1859-1938. Wittgenstein et la première personne. 1Un des textes les plus spectaculaires et connus de Wittgenstein sur le pronom de la première personne est le paragraphe 58 des Remarques philosophiques, où il imagine une « tyrannie orientale » qui n’aurait pas l’usage de « je ».

Wittgenstein et la première personne

Le langage de cette communauté est à la fois impersonnel et monocentré : d’une part, les verbes psychologiques n’ont pas de sujet mais sont rendus par des tournures de type « il y a X » ou « ça X-e » (« ça pense », « il y a douleur »…) ; d’autre part, les phénomènes psychologiques eux-mêmes sont mis en évidence par un unique individu privilégié qui sert de référence et de critère pour identifier le comportement des autres individus : Si moi, LW, ai mal aux dents cela s’exprimera par la proposition « Il y a mal aux dents ». Le cas se produit-il qui s’exprime par la proposition « A a mal aux dents », on dira « A se comporte comme LW quand il y a mal aux dents ».

De façon analogue on dira « cela pense » et « A se comporte comme LW quand cela pense. » 2 Cf. 3 Cf. Ludwig Wittgenstein 1889-1951 (Analytique) Être soi-même: Heidegger et l'obsession de l'identité. Heidegger 1889-1976. La conscience chez Jean Paul Sartre. Nobel 1964 - Jean-Paul Sartre 1905-1980. La conscience intentionnelle n'est pas indivisible; elle est structurée a priori par l'itération, qui y introduit une brisure essentielle.

L'événement de parole (speech act, performatif ou acte de parole) est gouverné par une étrange logique.

La conscience intentionnelle n'est pas indivisible; elle est structurée a priori par l'itération, qui y introduit une brisure essentielle

D'une part, il contient un énoncé codé [conventionnel selon Austin], du type : Je vous déclare unis par les liens du mariage. Pour être identifiable, cet énoncé doit être conforme à un modèle (itérable). Il faut aussi qu'il soit énoncé depuis une certaine place. Plus tard, dans Limited (p194), Jacques Derrida insistera : il ne conteste pas la nécessité d'une conscience, d'une intention, pour que l'acte de langage fonctionne. Mais dès lors que la formulation est itérable, cette intention n'est pas pleinement présente à soi.

On peut généraliser cette structure à tout effet de conscience, effet de parole, énonciation ou communication. Jacques Derrida 1930-2004.