background preloader

L'impression 3D dans la vie de tous les jours

Facebook Twitter

Dreambox : des imprimantes 3D à tous les coins de rues. Trois étudiants américains ont réalisé un prototype d'imprimante 3D destiné à l'usage en libre-service.

Dreambox : des imprimantes 3D à tous les coins de rues

Ce projet pourrait aider à rendre accessible un service qui, pour le moment, reste trop cher et dont les délais sont trop longs pour le grand public. Depuis l'avènement de l'impression en trois dimensions, les spécialistes du secteur prévoient une démocratisation des imprimantes 3D qui devraient devenir de plus en plus accessibles en matière de taille et de coûts. Grâce à trois étudiants de l'Université de Berkeley en Californie, David Pastewka, Ricard Berwick et Will Drevno, cet objectif se rapproche.

Gigabot : la plus grande imprimante 3D destinée aux particuliers. Déjà des imprimantes 3D personnelles à moins de 800 euros. Ce nouvel objet va-t-il envahir nos bureaux beaucoup plus vite qu'on ne l'aurait pensé ?

Déjà des imprimantes 3D personnelles à moins de 800 euros

Lorsque nous avions parlé des imprimantes 3D en 2008, pour évoquer une révolution communiste en marche, nous avions fait ce parallèle avec l'évolution du prix des imprimantes papier pour montrer que le coût actuellement inabordable de l'impression d'objets pourrait rapidement baisser : Le prix d'une imprimante personnelle est passé d'environ 1000 euros en 1982 à 300 euros en 1997... et seulement 20 euros aujourd'hui pour les moins chères. C'est-à-dire que le prix de l'imprimante personnelle a été divisé par 50 en une seule génération (et ceci sans même tenir compte de l'inflation).

Aujourd'hui, Desktop Factory propose déjà des imprimantes 3D personnelles à moins de 5000 dollars. L'imprimante 3D, votre usine à la maison. INTERVIEW - Fini les documents et le papier.

L'imprimante 3D, votre usine à la maison

Bientôt, vous pourrez répliquer, chez vous, des objets. L’impression 3D révolutionne l’industrie des sex toys. L'imprimante 3D, votre usine à la maison. L'imprimante 3D, les criminels l'adorent déjà. Pour le consommateur lambda, une imprimante 3D reste un périphérique cher et réservé à un public professionnel.

L'imprimante 3D, les criminels l'adorent déjà

Pourtant, le mouvement de l’impression 3D est bien en marche, et la prise en charge en natif de logiciels de conception 3D sous Windows 8.1 en est une illustration parmi tant d’autres. Au fil des mois, on voit de plus en plus de domaines concernés par ce nouveau phénomène. En voici quelques uns… Le monde de la santé Nous n’en sommes pas encore à nous imprimer à la maison un petit orteil que l’on viendrait juste de se sectionner, mais la perspective ne paraît pas si folle.

À l’image du cas de Stephen Power rapporté par la BBC, un jeune britannique de 29 ans qui a été victime d’un grave accident de la route en 2012. Après un scanner 3D de sa mâchoire et une modélisation 3D de l’ensemble de la boîte crânienne du malade, le service de chirurgie de l’Hôpital de Morriston de Swansea au Royaume-Uni a réalisé une prothèse des zones manquantes du visage.

Glamour geek : créez vos sex-toys depuis chez vous avec une imprimante 3D. Les usages des imprimantes 3D commencent à se développer et les objets se diversifient à mesure que les imprimantes deviennent abordables.

Glamour geek : créez vos sex-toys depuis chez vous avec une imprimante 3D

A home 3D printer to turn your ideas into real objects. Concevez un design 3D personnalisé en ligne. UI researchers developing 3D printer, 'bio-ink' to create human organs. Experts agree that rising Chinese labor costs and improving U.S. technology will gradually cause significant manufacturing activity to return to the United States.

UI researchers developing 3D printer, 'bio-ink' to create human organs

When it does, a new interdisciplinary manufacturing venture called the Advanced Manufacturing Technology (AMTech) group at the University of Iowa College of Engineering’s Center for Computer Aided Design (CCAD) will likely help lead the charge. AMTech was formed to design, create, and test—both virtually and physically—a wide variety of electromechanical and biomedical components, systems and processes. Currently, the group is working on projects ranging from printed circuit boards for automobiles and aircraft to replacement parts for damaged and failing human organs and tissue, says Tim Marler, AMTech co-director. “Electromechanical systems are one of two current branches of the AMTech group,” he says.

In fact, the multi-arm bio printer being used in the lab is unique. Untitled. Arduino est un modeste circuit imprimé de quelques centimètres carrés.

untitled

Il permet à quiconque, sans grande compétence en informatique ou électronique, de fabriquer des appareils électroniques uniques. Quant aux Fablabs (fabrication laboratory), ils permettent de fabriquer "presque n’importe quoi". Ces deux innovations préfigure-t-elle un monde où les objets et les appareils seront fabriqués de manière unique et réparés plutôt que jetés ? Sont-elles la prémisse d’un monde où n’importe quel bricoleur pourra créer et répliquer un virus ou une arme chez lui ? Entretiens avec : - Jacques Falquet, biochimiste et concepteur de nombreuses applications sur Arduino, - Théo Reichel, informaticien et conseillé en informatique, concepteur de nombreuses applications sur Arduino et imprimantes 3D, - Jérôme Gleizes, économiste au laboratoire IDHE-CNRS de l'ENS de Cachan et codirecteur de publication de Ecorev.

Enseigner avec la 3d. 3D Print Lab - School of Engineering Education. 3D Printer Information The Ideas to Innovation Laboratory has two Objet Eden350 and one Objet Eden350V 3D Printers.

3D Print Lab - School of Engineering Education

These printers are based on Objet's PolyJet photopolymer jetting technology that builds horizontal layers of 16-microns (0.0006 in) of model resin and support material, which is cured using ultraviolet light. Both the Eden350 and Eden350V print in High Quality mode, with X and Y resolutions of up to 600 dpi, allowing rapid production of models with very fine details. L’imprimante qui va sauver nos forêts : elle recycle le papier ! Impression 3D, Scanner 3D et Prototypage rapide. Vers l'impression 3D de tissu imitant le vivant. Photo : Université Oxford Des matériaux synthétiques ressemblant à des tissus vivants ont été créés à l'aide d'une imprimante en trois dimensions par des chercheurs britanniques.

Vers l'impression 3D de tissu imitant le vivant

Le Pr Hagan Bayley et ses collègues du département de chimie de l'Université d'Oxford estiment que cette percée pourrait éventuellement avoir des applications médicales dans l'administration de médicaments ou le remplacement de tissus endommagés. Explications Ce nouveau type de matériau mis au point est formé de milliers de gouttelettes d'eau encapsulées chacune dans un film de graisse et reliées entre elles en réseau. Selon ses créateurs, il serait capable d'effectuer certaines fonctions des cellules du corps humain. Comme ce matériau est entièrement synthétique, sans génome et sans capacité de réplication, il permet d'éviter les problèmes rencontrés avec d'autres types de tissus artificiels, y compris ceux utilisant des cellules souches humaines.